Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

M. François Fillion a déclaré le 25 mai, lors d'une réunion avec les députés UMP, que « la concertation continue » sur la réforme des retraites et que « le débat doit rester ouvert », indique un des participants à cette réunion qui s'est tenue à huis clos. Selon d'autres témoins, le Premier ministre a précisé que certains engagements étaient « liés au congrès de la CFDT », qui se tient à partir du 7 juin. « On doit donc rester ouverts pendant plusieurs semaines ». Commentant les déclarations de la première secrétaire du PS, Martine Aubry, selon lesquelles la gauche rétablirait l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans en cas de victoire à la présidentielle de 2012, il a indiqué que le PS n'était «jamais revenu » sur les réformes de la droite et qu'il avait ainsi « acte » la réforme des retraites de 2003. Le ministre du Travail, Eric Woerth, a confirmé le 26 mai sur LCI que le gouvernement allait repousser l'âge légal de départ en retraite, actuellement fixé à 60 ans, sans en préciser pour autant le nouveau seuil. La veille, il avait déclaré dans un entretien à l'hebdomadaire Paris-Match que « L'augmentation de la durée de cotisation est actée jusqu'en 2020 par la loi de 2003. Si on veut résoudre les difficultés de nos régimes d'ici à cette date et augmenter la durée d'activité dans les prochaines années, il faut donc agir également sur l'âge légal de départ à la retraite ». « C'est une option logique pour le gouvernement », a ajouté le ministre, tout en précisant qu' « aucune décision n'a encore été prise sur le niveau auquel il faudrait porter l'âge légal ». Dans son entretien à Paris-Match, Éric Woerth se justifie en invoquant les voisins européens. « La plupart des pays européens ont, comme l'Allemagne, augmenté l'âge de départ à la retraite ou la durée de cotisation. Ils ont tiré les conséquences de l'allongement de l'espérance de vie ». « Faire de cette question un tabou, c'est mettre en danger l'avenir de notre système de retraite », poursuit le ministre, en critiquant le Parti socialiste dont la Première secrétaire est farouchement hostile à un recul de l'âge légal.

Partager cette page

Repost 0
Published by