Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 05:02

Les travaux d'une partie de la future usine PSA de Kenitra au Maroc ont été inaugurés le 15 juin en présence de Carlos Tavares et du ministre de l'Industrie marocain Moulay Hafid Elalamy. Le point sur les ambitions du constructeurs dans la région avec Rémi Cabon, directeur du projet Maroc.

80% de la production de l'usine PSA de Kenitra sera exportée dans la région  

Grâce à l'usine de Kenitra au Maroc et celle en Iran, PSA veut vendre un million de véhicules dans la région dont 70% produits sur place.

L'Usine Nouvelle - Quels sont vos objectifs en termes de production ?

Rémi Cabon. - A partir de début 2019, le site produira 90 000 véhicules et moteurs par an, sur nos deux lignes polyvalentes. Quand la demande commerciale le requerra, nous doublerons la production à 200 000 unités par an. Sur le plan des moteurs, nous devrions être en mesure de produire aussi bien des moteurs essence que diesel. Nous allons par ailleurs utiliser à Kenitra la nouvelle plateforme CMP – "Common Modular Platform" – pour produire essentiellement des véhicules de segments B et C. Le marché marocain est très gourmand en véhicules de segments B et petits taxis urbains, qui ont représenté 31 % de parts de marché en 2016. Les Ludospaces sont aussi prisés (23 %), ainsi que les SUV (21 %) et les véhicules de segment C (13 %). Les modèles que nous produirons n’ont pas encore été décidés.

Quels modèles allez-vous produire sur place ?

Nous commencerons avec un premier modèle, mais il n’est pas exclu que les véhicules des trois marques soient produits. Nous n’avons pas de restriction sur le plan de la fabrication industrielle qui nous l’empêche.

Envisagez-vous de produire aussi de l’électrique ?

Pour l’instant, rien n’est décidé. Ce sont les clients marocains qui décideront de l’offre. Pour l’heure, le Maroc reste un pays peu électrifié, mais la situation pourrait évoluer si l’on en croit les changements à l’échelle mondiale. Mais sur le plan industriel, la possibilité reste totalement ouverte puisque nos lignes sont polyvalentes et que la plateforme CMP permet d’intégrer de l’électrique.

Quelles sont les ambitions de PSA dans la région ?

Au Maroc, où nous détenons environ 11% de parts de marché avec nos trois marques Peugeot, Citroën et DS, nous souhaitons améliorer sensiblement notre position commerciale. A l’échelle de la région, nous souhaitons commercialiser un million de véhicules d’ici 2025 dans la région Moyen-Orient et Afrique, dont 70 % produits dans la région. Dans le détail, en 2015, nous avons vendu plus de 160 000 unités dans la région. Nous avons doublé ce chiffre en 2016 et souhaitons atteindre les 500 000 véhicules en 2017. Nos deux pôles industriels, ici au Maroc à Kenitra et en Iran, auront pour vocation à servir cette région. Quand notre site sera ouvert, nous devrions exporter environ 80 % de la production à destination de pays comme la Turquie, la Tunisie, Israël ou encore l’Afrique subsaharienne.

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 04:43

Citroën C3 Aircross Peugeot 2008 3/4 avant

Le Citroën C3 Aircross (à droite) affronte le Peugeot 2008. Sur le papier, lequel est le plus pertinent ? Réponse à l'issue de cette première confrontation...

Jumeaux techniques, les Citroën C3 Aircross et Peugeot 2008 n'ont pas tout à fait la même philosophie. Habitabilité, aspects pratiques, équipements technologiques, coffre... : voici le premier match statique opposant ces deux SUV urbains.

Dans la catégorie des SUV urbains, les nouveautés ne cessent de 
pulluler ! Seat Arona, Kia Stonic, Hyundai Kona, mais aussi Opel Crossland X avec lequel il partage plateforme et moteurs, le nouveau C3 Aircross doit mettre les bouchés doubles pour séduire. En France, il va surtout se confronter aux Renault Captur et à son cousin du groupe PSA, le Peugeot 2008. Restylé en mai 2016, voici son premier match face au nouveau Citroën.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : l'extérieur

Citroën C3 Aircross 3/4 avant

Citroën C3 Aircross

Comme la plupart des constructeurs, Citroën l’a bien compris : pas de salut sans SUV. Aussi, pour remplacer son monospace urbain, le C3 Picasso, le constructeur a revu sa copie. Le C3 Aircross adopte ainsi une carrosserie tout en rondeur, des optiques à double étage (déjà vu sur le C5 Aircross), les indispensables passages de roues en plastique, les sabots avant et arrière, et les barres de toit.

Peugeot 2008 optique avant

Citroën C3 Aircross                          Peugeot 2008

En revanche, les Airbumps ne sont pas de la partie. Mais il devrait être possible d’obtenir des protections similaires, dépourvues toutefois des poches remplies d’air, en accessoire. Le C3 Aircross se démarque avec une personnalisation poussée. Lorsque la majorité des concurrents propose des carrosseries à deux teintes, Citroën en ajoute une. En plus du toit et des autres éléments, les barres de toit, les coques des rétroviseurs, les vitrages de custode (de type persienne), et le cerclage des optiques avant peuvent bénéficier d’une autre couleur (ici en rouge).

Peugeot 2008 3/4 avant

Peugeot 2008

Depuis son restylage, le Peugeot 2008 est plus viril et accentue son côté sportif. S’il garde toujours son allure de break (il a remplacé la 
207 SW), il force le trait pour devenir plus baroudeur : arches de roues rapportées et sabots de protection sous les boucliers. Son capot est aussi plus long, plus plat et sa calandre plus verticale. Le 2008 se veut moins original et il ne propose pas de toit à teinte dissociée.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : l'intérieur

Citroën C3 Aircross planche de bord

Citroën C3 Aircross

Le mobilier est traité à l’horizontal pour donner une meilleure impression d’espace. La planche de bord profonde accentue cette sensation. Quant au style, il rappelle celui du C4 Cactus et de la nouvelle C3. Les buses d’aération sont particulièrement soignées et le tissu sur la planche de bord rappelant la sellerie apporte un côté jeune et frais. La qualité perçue est d’un bon niveau.

Citroën C3 Aircross écran tactile

Citroën C3 Aircross                           Citroën C3 Aircross

L’écran tactile de 7 pouces est un peu bas, puisque placé sous les aérateurs. Côté pratique, les rangements sont assez nombreux et il est possible de bénéficier d’une recharge par induction pour les mobiles. Une première sur le segment.

Peugeot 2008 intérieur planche de bord

Peugeot 2008

La planche de bord de la 2008 est identique à celle de la 208. Comme les lignes extérieures, le traitement est sportif et la présentation soignée. Si la position de conduite est bonne, les compteurs déportés vers le haut (i-Cockpit) ne satisferont pas tout le monde : la jante du volant peut en effet en masquer certains éléments.

Peugeot 2008 écran tactile

Peugeot 2008                                  Peugeot 2008

En revanche, l’écran tactile (également de 7 pouces) bien en hauteur est idéalement placé. Et les commandes de climatisation séparées n’obligent pas à utiliser l’interface tactile, à l’inverse du Citroën. Un aspect positif. Enfin, les rangements sont suffisants.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : les places arrière

Citroën C3 Aircross places arrière

Citroën C3 Aircross

Si le C3 Aircross est un SUV à l’extérieur, l’habitacle est davantage typé monospace. Banquette coulissante (2/3-1/3), dossier inclinable, stores de vitres… Ceux-ci ,conjugués à un bel espace, permettent d’y être bien installé. De plus, la lumière pénètre facilement grâce aux persiennes et au toit ouvrant panoramique (celui-ci était fixe sur la C3 Picasso).

Peugeot 2008 places arrière

Peugeot 2008

Le Peugeot 2008 ne soigne pas autant ses passagers : la banquette et les dossiers sont fixes. Comme dans un break, la modularité n’est pas son fort. Les occupants se consoleront avec l’habitabilité correcte et le toit panoramique… fixe.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : la technologie

Citroën C3 Aircross recharge par induction mobile

Citroën C3 Aircross                           Citroën C3 Aircross

Le Citroën C3 Aircross fait le plein de nouvelles technologies et d’aides à la conduite. Ainsi, il peut s’équiper de l’accès et démarrage sans clé, de l’affichage tête haute couleur, de la caméra de recul, de l’aide au stationnement semi-automatique, de l’alerte de franchissement de ligne, de la lecture des panneaux de vitesse, du freinage automatique d’urgence… Pour améliorer la qualité de vie à bord, l’interface comprend la fonctionnalité Mirror Screen (Android auto, Apple CarPlay et Mirror Link) et le GPS 3D connecté à reconnaissance vocale.

Peugeot 2008 commande grip control

Peugeot 2008

Le Peugeot 2008 n’est pas en reste mais, par rapport au Citroën, il fait l'impasse sur l’affichage tête haute, la lecture des panneaux, l’accès et le démarrage sans clé et l’alerte de franchissement de ligne. Agé de seulement quatre ans et restylé en mars 2016, le Peugeot ne peut suivre l’évolution rapide des dernières technologies.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : le coffre

Citroën C3 Aircross coffre

Citroën C3 Aircross

C’est un des atouts du Citroën C3 Aircross. Le volume, variant de 
410 à 520 l grâce à la banquette coulissante, en fait un véhicule familial. De plus, les formes carrées permettent d’utiliser tout l’espace disponible. Lorsque la banquette est rabattue, on obtient alors un plancher plat et 
1 289 litres de chargement.

Peugeot 2008 coffre

Peugeot 2008

Le Peugeot 2008 ne peut que s’incliner : 350 litres, et jusqu’à 
1 194 litres tous sièges rabattus. En revanche, son seuil de chargement plus bas (60 cm au lieu de 70 cm pour la Citroën) rend plus facile le chargement d’objets lourds.

Citroën C3 Aircross vs Peugeot 2008 : les moteurs

Sans surprise, les deux frères techniques partagent les mêmes motorisations essence trois cylindres PureTech (82, 110 et 130 ch) et diesels BlueHDi (100 et 120 ch). À noter que le 2008 propose en entrée de gamme un 1.6 BlueHDi de 75 ch. Par ailleurs, un nouveau bloc 1.5 BlueHDi (100 et 120 ch) arrivera en octobre 2018.

Peugeot 2008 moteur PureTech

Citroën C3 Aircross                           Peugeot 2008

Côté transmission, les deux modèles proposent le système de motricité renforcé Grip Control ainsi que des transmissions automatiques ETG5 (PureTech 82) et EAT6 (PureTech 110 et BlueHDi 100).

Bilan

Citroën C3 Aircross Peugeot 2008 3/4 arrière

Bien qu’ils aient une base technique commune, le Citroën C3 Aircross et le Peugeot 2008 possèdent des personnalités différentes permettant de ne pas trop se marcher sur les pieds. Le premier marie les genres monospace et SUV, le second associe l’esprit d’un break à celui d’un véhicule de loisirs. Dans les faits, plus habitable, plus modulable et plus technologique, le C3 Aircross prend l’avantage dans ce duel statique. Néanmoins, il reste encore à connaître la dotation de série, les tarifs et les qualités routières de ce nouveau petit SUV Citroën… Réponse en octobre, lors des premiers essais.

 

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 12:24


Il fallait un nom simple et Peugeot l’a trouvé : Peugeot Pick Up. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un 4×4 avec benne, promis depuis bientôt 2 ans par PSA, à raison d’un modèle pour le Lion, et d’un autre pour Citroën. Et le moins qu’on puisse dire est que le secret a été bien gardé sur un projet qui est, en réalité, un rebadgeage de Dongfeng Rich !

Peugeot Pick Up  Peugeot Pick Up


C’est en effet grâce au partenaire et actionnaire chinois de PSA que Peugeot va pouvoir avoir officiellement un nouveau pick-up dans sa gamme, 40 ans après la 504 à benne. Destiné à l’Afrique, ce « nouveau » modèle est digne d’un rebadgeage chinois du début des années 2000, puisque la base de ce Dongfeng Rich est lointainement issue des Nissan Terrano et Frontier (sa version pick-up) du milieu des années 1990. C’est d’ailleurs plus qu’une simple base : ce Pick Up (projet PK0) n’est autre qu’un « rebadgeage » du Dongfeng Rich ou Dongfeng ZNA Rich [ndla : ZNA = Zhangzhou Nissan Auto].

 Peugeot Pick Up Peugeot Pick Up
Ainsi, en dehors de la calandre, du logo sur le volant et de l’embouti de la ridelle affichant fièrement le nom de la maison sochalienne, les deux voitures sont identiques. Disponible en propulsion comme en 4 roues motrices (cette dernière version se reconnaît à l’arceau chromé sur la benne, les marchepieds latéraux, et bien entendu aux moyeux avant), le Dongfeng… euh Peugeot Pick Up est motorisé par un bon vieux 2,5 l turbo Diesel à rampe commune fort de 115 ch et 280 Nm, couplé à une bonne « vieille » BVM5.
Côté suspensions, le communiqué de presse annonce fièrement 2 ponts rigides et 4 ressorts à lames : il est loin le temps où on nous vantait les trains arrière multibras, les trains avant à pivots découplés ou l’AMVAR ! Ici, on fait dans le rustique et, sans doute, le robuste… et le pas cher à produire.

Peugeot pick up 2017.5

 

Peugeot pick up 2017.5 Peugeot pick up 2017.3

En effet, le Peugeot Pick Up se destine au marché africain sur lequel les pick-ups de ce gabarit représentent 56.000 ventes annuelles. Peugeot va se frotter à des leaders bien établis avec des offres plus modernes, comme Toyota, par exemple. On est surpris de voir la stratégie pour laquelle PSA Groupe a opté. Faut-il le jeter à la benne pour autant ?

Alors parlons de la benne : longue de 1,40 m de long sur 1,39 m de large, elle est équipée de crochets d’arrimage à l’extérieur. Les parois et la ridelle sont entièrement revêtues d’une résine projetée pour rigidifier l’ensemble. La charge utile du véhicule est de 815 kg, loin de la tonne promise il y a quelques mois par Carlos Tavares. On peut alors se poser la question, les 1.000 kg seraient-ils pour le futur pick-up de PSA ?

Les clients pourront bénéficier d’un équipement spartiate mais pas indigent : clim manuelle, radars de recul, rétros électriques, radio avec lecteur CD et ports USB ainsi que 4 vitres électriques. Seuls éléments de sécurité, l’ABS et les airbags frontaux viennent compléter la dotation.
Pour ce qui est de la transmission 4×4, que du classique, du traditionnel et pas de « chichi ». Elle s’enclenche grâce à un levier dédié pour transmettre une partie de la puissance sur le train avant. Plusieurs modes sont proposés : 4×4 normal 4H (4 High), et un mode à vitesses courtes 4L (4 Low).

 

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 13:08

 

UN NOUVEAU SITE TRI-MARQUE

DANS LES HAUTS-DE-FRANCE

psa retail lille-roncq

Peugeot, Citroën et DS sous un même toit, c’est désormais une réalité dans les Hauts-de-France sur le site historique de la filiale nordiste Peugeot de Lille-Roncq inaugurée il y a quelques jours et qui regroupe désormais sur un même site les 3 marques du groupe, Peugeot, Citroën et DS.

psa retail lille-roncq

Dans la distribution automobile, les opérateurs se regroupent et au sein de PSA Retail, la filiale de distribution du groupe français, c’est une réalité qui chaque jour prend de plus en plus forme. Dernier exemple en date avec l’inauguration d’un nouveau site de distribution tri-marque Peugeot, Citroën et DS sur l’emblématique ex.site Peugeot de Lille-Roncq dans les Hauts-de-France.

Revisité, ce site historique de la distribution de la marque au Lion au Nord s'étend sur 25 000m², dont 8 000 m² couverts, et il permet désormais d'avoir accès à l'ensemble des offres du groupe PSA avec des espaces pour les trois marques Peugeot, Citroën et DS. Ce site est appelé à devenir le vaisseau amiral du groupe en termes de distribution avec des prévisions de vente en année pleine de 4 320 véhicules (3 120 VN et 1 200 VO) et l’atelier après-vente devraient générer un volume de 40 000 heures de services par an. Une activité Euro Repar Car Service, enseigne spécialisée dans les opérations d’entretien courant et les interventions mécaniques toutes marques, couvrant ainsi la totalité des besoins de services du marché, complète cette nouvelle offre commerciale, une première en France au sein d’un site PSA Retail.

psa retail lille-roncq

psa retail lille-roncq

psa retail lille-roncq

psa retail lille-roncq

psa retail lille-roncq

psa retail lille-roncq

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 05:09

 

Les ventes du groupe ont globalement augmenté de 2,7 % sur les cinq premiers mois de l’année. En Europe, la hausse des immatriculations s’établit à 3,4 % malgré des ventes en baisse de 2,6 %. Dans le reste du monde, les ventes sont en constante augmentation, à l’exception de la Chine.

En Europe, la croissance de PSA a été soutenue par le Peugeot 3008, avec plus de 64 000 ventes et 144 000 bons de commande à fin mai. Ce véhicule a même intégré le podium des C-SUV au mois d’avril. La Citroën C3 a rencontré un véritable succès avec plus de 90 000 ventes et 125 000 commandes à fin mai. Les utilitaires Peugeot ont enregistré une hausse de 20,4 % de leur part de marché, en croissance de près de 0,9 point par rapport à fin mai 2016. Un succès dû aux Peugeot Expert et Citroën Jumper, qui représentent plus de 87 000 ventes à fin mai. « L’offensive produit du plan Push To Pass se poursuit avec les succès des Peugeot 3008, 5008 et Citroën C3, la dynamique commerciale est bonne, c’est particulièrement vrai sur le segment VU notamment, en volume et en mix », déclare Maxime Picat, executive vice president Europe.

Les ventes dans le monde

En Chine, malgré un contexte toujours difficile, son SUV 4008 lancé en 2016 a permis à Peugeot d’augmenter sa part de segment. « Notre plan d’actions se déploie, y compris dans son volet commercial », déclare PSA. Les ventes de PeugeotCitroën et DS automobiles sont toujours en forte progression en Amérique latine. Les Peugeot 208 et 2008 en Argentine, le lancement de la nouvelle Peugeot 301 au Mexique et de la Citroën C-Elysée en Argentine et au Chili ont contribué aux bons chiffres des deux marques. PSA a enregistré une forte progression sur la zone Afrique, Moyen-Orient, notamment en Iran où les activités de PSA se développent et la production de la Peugeot 2008 a été lancée, moins d’un an après la signature avec IKCO.

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 05:04


Joli mois de mai pour Dacia dont les ventes s'envolent de 27,9% et qui s'octroie 3,3% du marché européen. .   
Hormis le Royaume-Uni, tous les grands pays ont contribué à la progression des ventes. Le niveau d'avant la crise est retrouvé. Au cumul, la croissance est de 5,1%.

Soulagement. Après l’effondrement du marché européen de 6,8% en avril dernier, pour cause de calendrier, mai 2017 assure un bon redémarrage. Grâce à un bond de 7,7% à 1,43 millions d’unités (sur le périmètre Union, Norvège, Suisse et Islande) près de 100 000 voitures supplémentaires ont été vendues par rapport à mai 2016. Selon l’ACEA, les ventes retrouvent le niveau de mai 2007, la période heureuse à la veille de la crise. 

Mis à part le Royaume-Uni qui dégringole de 8,5%, tous les grands pays participent à cet allant. Forte d’une envolée de + 12,9% à près de 324 000 unités, l’Allemagne, premier marché du continent, sert de locomotive. La France (+8,9%), l’Italie (+8,2%) et l’Espagne (+11,2%) affichent d’honorables croissances. 

Quant à la dégradation des ventes Outre-Manche, il faut la relativiser. Ce reflux qui se fait à partir d’un très haut niveau historique, tient à l'effet pervers d'une nouvelle taxe et à la prudence des acheteurs avant des élections législatives. 

Dans la majeure partie des pays européens, on assiste à un reflux de la part des ventes de véhicules roulant au gazole. 

Renault stimulé par Dacia

Les groupes Renault, FCA et Toyota assurent la dynamique du marché en mai, avec des croissances à deux chiffres.  L’allant du constructeur français (+10,4%) vient essentiellement de Dacia qui s’envole de 27,9% et atteint une part de marché de 3,3%, alors que la marque au losange marque le pas (+4,1%). 

FCA (+11,9%) poursuit son redressement tiré par ses marques Fiat (+15,6%) et Alfa Romeo (+47,8%). Jeep a atteint un palier et se replie (-7,3%) et que Lancia qui ne se vendra plus qu’en Italie avec un seul modèle, l’Ypsilon, s’estompe progressivement. 

Toyota (+19,6%) s’envole essentiellement du fait de sa marque éponyme (+20,7%) qui dépasse désormais les 4% de part de marché. 

Le groupe Volkswagen réalise un beau redressement (+8,4%) grâce à la marque Volkswagen et aux progressions à deux chiffres de Skoda (+15,2%), Seat (+12,1%) et de Porsche (+12%). 

PSA : l'allant vient maintenant de Citroën

PSA perd un peu de terrain en progressant que de 4,8%. C’est maintenant Citroën (+8,5%) qui prend le relais de Peugeot (+5,4%) pour dynamiser le groupe qui ne parvient toujours pas à imposer DS (35,3%). L’installation de cette marque haut de gamme dans le paysage automobile résultera d’une stratégie à long terme en cours d'exécution. 

Ford (+4,1%) reste toujours en deçà du marché (le chamboulement de son état-major y changera-t-il quelque chose ?). Il en est de même d'Opel (-1,8%) qui ne gardera pas son président lorsqu'il sera tombé dans l’escarcelle de PSA. 

Dans le haut de gamme, Mercedes (+14% à plus de 81 000 unités) a repris le leadership, devant Audi (+1% à 76 000 unités) et BMW (+2,2% à 71 000 unités).

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 04:57


En grande difficulté sur le premier marché automobile mondial, DS Automobiles va profiter d’un plan de relance d’un milliard d’euros

 

En grande difficulté sur le premier marché automobile mondial, DS Automobiles va profiter d’un plan de relance d’un milliard d’euros

Le groupe Peugeot Citroën renforce son partenariat avec le chinois ChangAn Motors pour sauver la marque DS en grande difficulté sur le plus grand marché automobile mondial. Leur coentreprise CAPSA profitera de ce plan de relance d’un montant d’un milliard d’euros et prévoit le lancement d’un nouveau véhicule DS par an en Chine dès 2018. L’électrique et l’hybride rechargeable y sont en bonne place.

Des ventes en baisse constante

Après une croissance soutenue de 2011 à 2014, les ventes de PSA Peugeot Citroën dans l’Empire du Milieu ont fini par stagner avant de s'effondrer l’an passé. En marge du salon de Shanghai en avril dernier, Carlos Tavares, le patron de PSA avait publiquement qualifié cette situation d’inacceptable avant d’annoncer qu’un plan de relance était en cours de discussion pour sauver ce qu'il reste de la filiale DS Chine. En effet, malgré un marché chinois en hausse globale de 15 % en 2016, les ventes du groupe tricolore ont chuté de 16 % sur la même période avec 618 352 unités vendues, dont 351 904 pour Peugeot, 250 297 pour Citroën et seulement 16 151 pour la nouvelle marque premium DS. Le groupe français a donc communiqué jeudi dernier l’élargissement de son partenariat avec ChangAn afin de refinancer CAPSA, la coentreprise montée il y a six ans par les deux parties pour assembler les modèles haut de gamme de DS.

DS Automobiles

Un modèle DS par an pour la Chine

Plus concrètement, les deux groupes se sont entendus sur un investissement à hauteur de 500 millions d’euros chacun. Le plan de relance devrait permettre de rétablir la situation financière de DS dont l’unique usine chinoise à Shenzhen tourne actuellement à faible régime malgré une capacité de production estimée à 200 000 véhicules par an.  Selon les dirigeants de PSA, la coopération avec ChangAn « va dépasser largement le cadre de DS, en concernant d’autres marques et des véhicules utilitaires. » L’usine de Shenzhen va donc non seulement assembler des voitures de la marque chinoise, mais également produire des modèles de la marque premium à raison d’un nouveau modèle DS par an dont l’inédit SUV DS 7 Crossback dont la commercialisation interviendra en 2018 avant d’être décliné dans une variante hybride rechargeable l’année suivante.

PUSH TO PASS : après le plan « Back in the Race », Carlos Tavares, le patron de PSA a annoncé il y a tout juste un an le « coup de boost » du plan « Push to Pass » qui passera, d’ici 2022, par la commercialisation de 4 véhicules électriques et 7 modèles hybrides rechargeables pour ses trois marques Peugeot, Citroën et DS Automobiles (lire notre article Peugeot Citroën : 11 véhicules électriques et hybrides d’ici 2022).

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 04:55

L'usine PSA Peugeot-Citroën de Kénitra sort de terre

 

Les travaux de l'usine Peugeot-Citroën de Kénitra ont été lancés ce jeudi 15 juin en présence du PDG du groupe français et du ministre de l'Industrie.

"Nous voulons produire localement ce que nous vendons localement", a répété Carlos Tavares, président du groupe PSA, jeudi, lors du lancement du chantier de l'usine PSA dans la zone franche de Kénitra. Une ambition justifiée par Rémi Cabon, directeur général de Peugeot Citroën Automobiles Maroc, qui affirme que "le taux d'intégration local (pièces fabriquées sur place, NDLR) sera de 60% à l'ouverture de l'usine".

L'usine, qui a nécessité un investissement de 557 millions d'euros, devrait générer "3.500 emplois directs, et 20.000 emplois indirects", relève Moulay Hafid Elalamy. Le ministre de l'Industrie rappelle que ce projet s'inscrivait dans l'objectif des 500.000 emplois industriels à l'horizon 2020 prévus dans le Plan d'accélération industrielle. Il souligne aussi que le contrat signé avec PSA contient un objectif "d'achat d'un milliard d'euros de pièces usinées au Maroc".

Selon les termes de Carlos Tavares et Moulay Hafid Elalamy, il s'agit d'une usine de toute dernière génération avec une capacité de production qui peut évoluer. Lors de son ouverture prévue à la mi-2019, 90.000 véhicules seront produits dès la première année. L'usine entend atteindre, à terme, une cadence annuelle 200.000 unités.

"Notre ambition est de vendre un million de véhicules dans la région Afrique & Moyen-Orient, et d'y produire pas moins de 70% de ces véhicules", a indiqué Carlos Tavares. Une ambition qui concorde avec celle du Maroc. "Notre capacité actuelle est de 620.000 véhicules produits chaque année au Maroc, et nous avons l'intention d'atteindre une capacité d'un million", a souligné de son côté Moulay Hafid Elalamy. Plus tôt en juin, le Maroc exportait le millionième véhicule Renault à partir du port de Tanger Med.

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 08:09

Dernière SOMMATION!

La direction a-t-elle conscience de la souffrance qu’elle inflige à l’ensemble des salariés avec leur objectif de production et un effectif réduit au minimum.

Le SPI/GSEA ne peut plus tolérer cette façon de maltraiter les salariés et exige une réunion pour mettre fin aux abus et aux interprétations des DUR (overtime, allongements d’horaire, prévenance tardive, suppression des postes renforts pour des problèmes d’effectif, etc.)

Le climat social dans notre entreprise est exécrable avec entre autres, l’annulation de congés et des formations aux postes, augmentation de la pression sur les moniteurs, les RU et les techniciens.

Flexibilité à outrance avec des allongements d’horaires pour les unités ferrage, peinture et QCP.

Des séances supplémentaires de dernière minute programmées ou annulées qui ne permettent pas aux salariés de faire des projets le week-end suite à non fiabilité des installations au ferrage.

Messieurs de la direction c’est la dernière sommation du SPI/GSEA!

Il est grand temps de reconsidéré les salariés car ceux-ci sont les artisans de la réussite de notre véhicule et de la pérennité de notre site.

Voir courrier de notre Délégué Syndical Central au verso à la direction générale.

 

Le SPI/GSEA, syndicat de l’emploi et de l’avenir. Uni pour construire, Utile pour tous, toujours copié mais différent des autres… Rejoignez le SPI/GSEA sur : http : // spigsea.over-blog.com

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 04:49


M. Neumann n'a pas donné les raisons de son départ, mais a simplement évoqué simplement une "décision personnelle difficile". Opel reste proche d'un rachat par PSA Peugeot Citroën, qui était prêt à débourser 1,3 milliard d'euros pour l'allemand.

M. Neumann n'a pas donné les raisons de son départ, mais a simplement évoqué simplement une "décision personnelle difficile"
Le constructeur automobile Opel/Vauxhall, filiale européenne de l'américain General Motors sur le point d'être cédée au français PSA, a annoncé lundi la démission avec effet immédiat de son patron, remplacé par le directeur financier.

"Michael Lohscheller devient le nouveau chef d'Opel", a indiqué le fabricant de la Corsa dans un communiqué, ajoutant que Karl-Thomas Neumann, aux commandes de l'entreprise depuis 2013, avait "démissionné aujourd'hui de sa fonction de porte-parole de la direction". Ce dernier restera toutefois membre du directoire d'Opel jusqu'à la finalisation de la vente de la société à PSA, attendue pour la seconde moitié de l'année.

M.Neumann, 56 ans, ne donne pas les raisons de son départ, évoquant simplement une "décision personnelle difficile". "Je n'ai aucun doute sur le fait qu'Opel/Vauxhall sortira encore plus fort" de son rapprochement avec PSA, a-t-il ajouté dans le communiqué.

PSA Peugeot Citroën avait annoncé début mars vouloir mettre la main sur l'allemande Opel et sa jumelle britannique Vauxhall en déboursant 1,3 milliard d'euros, afin de transformer le groupe français en un champion européen et d'offrir un second souffle à la marque à l'éclair, qui enregistre des pertes depuis plus de 15 ans.

Avec cette acquisition, soumise au feu vert des autorités de la concurrence, ce sont 10 usines européennes, le centre d'ingénierie de Rüsselsheim (ouest de l'Allemagne) et environ 38.000 salariés d'Opel/Vauxhall qui doivent rejoindre le groupe français.

Carlos Tavares, patron de PSA, a promptement réagi à cette annonce. "Nous soutenons pleinement la décision de nommer M. Lohscheller qui sera entouré des meilleurs talents d'Opel/Vauxhall pour amener l'entreprise vers de nouveaux horizons dans l'intérêt de ses employés, ses clients et ses partenaires", a-t-il indiqué dans un communiqué.
M. Tavares s'est également dit "enthousiaste à l'idée de contribuer à la renaissance d'Opel en tant que société allemande durable au sein du groupe PSA".(awp)

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord
commenter cet article