Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 13:17

France

Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le gouvernement entame la construction de la première route solaire de France. Prévue sur un linéaire d’environ 1 kilomètre et sur une largeur de 2 mètres, Wattway suit la route départementale N5 dans l’Orne. Raccordée au réseau ENEID, elle intègre des cellules photovoltaïques capables de produire de l’électricité. (Auto Infos)

Véhicules connectés et autonomes

Alphabet, la maison-mère de Google, devrait fonder une filiale dédiée à la conduite autonome, qui serait dirigée par John Krafcik, actuellement en charge du projet Google Car. (Automobilwoche)

Anne Hidalgo, maire de Paris, a annoncé la mise en service prochainement d’une navette autonome, gérée par la RATP, et qui ralliera les gares de Lyon et d’Austerlitz. La mairie indique que "le transport public autonome est une solution à bon nombre de problèmes de mobilité qui se posent dans une ville comme Paris". Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre d’une initiative lancée aux États-Unis et à laquelle la ville de Paris s’est associée. (Auto Infos)

International

Mitsubishi Motors (MMC), qui vient de passer sous le contrôle de Nissan, a annoncé une perte nette de 219,6 milliards de yens (1,9 milliard d’euros) au titre du premier semestre fiscal clos fin septembre, contre un bénéfice de 52 milliards (454,6 millions d’euros) un an plus tôt. Entre avril et septembre, le résultat opérationnel est à l’avenant (- 31,6 milliards de yens, 276,2 millions d’euros), pour un chiffre d’affaires en chute de 19,2 %, à 864,9 milliards de yens (7,56 milliards d’euros). (AFP)

Honda a annoncé un bénéfice net en hausse de 12 % au premier semestre fiscal de 2016-2017, à 351,8 milliards de yens (3,05 milliards d’euros), et a relevé en conséquence ses prévisions annuelles, malgré des ventes en baisse du fait du renforcement du yen. Le bénéfice d’exploitation a bondi de 22,5 % sur le semestre, à 495 milliards de yens (2,56 milliards d’euros), pour un chiffre d’affaires de 6 734,7 milliards de yens (58,5 milliards d’euros), en recul de 8 % (AFP)

Le Canada et l’Union européenne ont signé à Bruxelles le traité de libre-échange CETA, destiné à dynamiser le commerce et l’emploi, après des semaines d’incertitude liée au rejet momentané de l’accord par le parlement de Wallonie. Cette cérémonie ouvre la voie à l’entrée en vigueur partielle de l’accord début 2017, avec la suppression des tarifs douaniers sur près de 99 % des marchandises. Les bénéficiaires seront, par exemple, les constructeurs automobiles et l’industrie textile de l’UE, dont les produits sont actuellement soumis à des droits de douane canadiens allant jusqu’à 18 %. (Reuters)

Sur l’ensemble de l’année 2016, le constructeur chinois BYD table sur une hausse de son bénéfice net pouvant aller jusqu’à 84 % ; il vise en effet un bénéfice net annuel de 5,0 à 5,2 milliards de yuans (671,4 à 698,3 millions d’euros). (Reuters)

AvtoVAZ a annoncé une perte nette plus que doublée sur les neuf premiers mois de l’année. Entre janvier et septembre, le construceur a subi une perte de 34,2 milliards de roubles (498 millions d’euros) contre 15,8 milliards de roubles (230 millions d’euros) un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a reculé de 0,6 %, à 130,5 milliards de roubles (1,9 milliard d’euros). Signe encourageant, AvtoVAZ enregistre depuis plusieurs mois un rebond de ses ventes alors que le marché reste orienté à la baisse. (AFP)

Skoda a validé la mise en production d’un petit véhicule de loisir, pour l’instant non nommé et attendu en 2019. (Autocar)

Le groupe Volkswagen est sur la bonne voie pour devenir le 1er constructeur mondial en termes de ventes cette année, devant Toyota. En effet, sur les 9 premiers mois de l’année, le groupe allemand a vendu 7,61 millions de véhicules, tandis que son concurrent japonais a écoulé 7,53 millions de véhicules. (Bloomberg)

Oliver Zipse, responsable de la production du groupe BMW, a déclaré qu’il n’y avait pour l’instant pas de raison de délocaliser la production de Mini hors du Royaume-Uni suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. (Automotive News Europe)

Audi a révisé à la baisse ses prévisions de résultats pour 2016 et prévoit désormais un chiffre d’affaires annuel équivalent à celui de 2015 (58,4 milliards d’euros), alors qu’il misait jusqu’alors sur une légère hausse. (Automotive News Europe)

Jim Farley, le patron de Ford Europe, a appelé à ce que toute aide accordée par le gouvernement britannique à des entreprises qui exportent leurs produits du Royaume-Uni vers l’Union européenne soit appliquée à l’ensemble de l’industrie. (Automotive News Europe)

JLR va ouvrir son premier « Global Statement Site » à Munich en 2018 ; les travaux ont débuté le 28 octobre. Ce site - le premier de ce type dans le monde - sera à la fois une concession et une « vitrine de la marque et de l’expérience Jaguar Land Rover ». (Automobilwoche)

Les ventes de véhicules à énergies alternatives dans l’Union européenne ont augmenté de 7 % au troisième trimestre de 2016, à 137 423 unités. Les ventes de véhicules électriques ont progressé de 20,2 %, à 35 237 unités, et celles de véhicules hybrides ont bondi de 29,2 %, à 67 802 unités, tandis que les ventes de véhicules roulant au propane, à l’éthanol ou au GNV ont chuté de 26,2 %, à 34 384 unités. (Communiqué de presse ACEA)

Bernhard Heil, responsable du développement des motorisation de Daimler, a déclaré que le groupe allemand prévoyait d’investir 3 milliards d’euros dans les moteurs à combustion. (Automobilwoche)

Uwe Hück, président du comité d’entreprise de Porsche, appelle les constructeurs allemands à produire leurs batteries pour véhicules électriques en Allemagne plutôt qu’en Asie, sans quoi ils risqueront de perdre en compétitivité et d’engendrer des suppressions d’emplois. (Automobilwoche)

La stratégie du groupe Volkswagen de transition vers l’électromobilité pourrait engendrer la suppression de plusieurs milliers d’emplois (un nombre à 5 chiffres) dans les années à venir, a déclaré Karlheinz Blessing, responsable des ressources humaines du groupe allemand. (Ensemble de la presse)

Les ventes de véhicules dans les six principaux pays d’Asie du Sud-Est ont augmenté de 4 % en septembre, à 274 585 unités, affichant ainsi leur cinquième mois consécutif de hausse. Les ventes en Indonésie, notamment, ont progressé de 0,1 % en septembre, à 93 156 unités. (Nikkei)

BMW rappelle plus de 154 000 véhicules aux Etats-Unis et au Canada, en raison d’un problème de câblage qui peut amener le moteur à caler. Des Série 5, Série 6, X5 et X6 des années 2007 à 2012 sont concernés. (Detroit News)

BMW limite son utilisation de la fibre de carbone, en faveur d’autres matériaux légers tels que l’aluminium et les aciers légers, afin de réduire ses coûts et optimiser ses marges. (Automotive News)

Fiat Chrysler va poursuivre la production de la version actuelle du Ram 1500 jusqu’en 2019, bien qu’il aura lancé au début de l’année 2018 une version restylée du modèle. (Automotive News)

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a démenti de récentes accusations qui laissaient entendre que ses réparations visant à remettre aux normes les véhicules affectés par le scandale puissent nuire aux moteurs de ces modèles. (Automotive News Europe)

Divers

La Commission Européenne a ouvert une enquête contre Bosch et Continental, à propos d’une éventuelle entente sur les prix dans le domaines des systèmes électroniques de freinage et de direction. 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:14

Les ventes mondiales du Groupe PSA ont bondi de 10,6 % au troisième trimestre de 2016. Son chiffre d’affaires s’est établi à 11,4 milliards d’euros (- 8 %) de juillet à septembre ; sur 9 mois, il a atteint 39,2 milliards d’euros, en hausse de 1,3 % à taux de change constant. Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la division Automobile s’est élevé à 7,54 milliards d’euros (- 6,3 %) ; les effets négatifs de change (-4,7 %) ont été partiellement compensés par l’impact prix positif (+ 1,8 %), reflet de la politique d’amélioration du positionnement prix des trois marques Peugeot, Citroën et DS.

A la veille de lancements de produits majeurs au quatrième trimestre, qui ne sont pas encore visibles en immatriculations, les volumes de ventes du groupe ont reculé en Europe (- 4,3 %) et en Chine (- 16,5 %) au troisième trimestre. En Amérique Latine, ils ont en revanche bondi de 22,6 %. En Afrique Moyen-Orient, la hausse des volumes a été portée par les ventes de véhicules produits en Iran sous licence Peugeot. A fin septembre 2016, les stocks s’élevaient à 400 000 véhicules (382 000 l’année précédente).

« Les leviers du plan Back in the race, en particulier le pricing power et la réduction de coûts, nous permettent d’être confiants dans l’atteinte des objectifs du plan Push to pass, malgré un contexte externe plus difficile, notamment sur les changes », a déclaré Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du Groupe PSA et membre du directoire. En 2016, le constructeur s’attend à une croissance du marché automobile de l’ordre de 6 % en Europe et de 15 % en Chine, et à un recul de l’ordre de 6 % en Amérique latine et de 15 % en Russie.

Le plan Push to pass fixe les objectifs suivants : une marge opérationnelle courante moyenne de 4 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible à 6 % en 2021 ; une croissance de 10 % du chiffre d’affaires du groupe entre 2015 et 2018, en visant 15 % supplémentaires d’ici à 2021

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 13:41

France

La Nouvelle-Aquitaine n’en a pas fini de solder les comptes de l’ancienne région Poitou-Charentes. Après l’épisode des retards de paiement, qui ont justifié la saisie de la Cour régionale des comptes, c’est le dossier Mia Electric qui a été brutalement rouvert. Le consortium Focus Asia GmbH, propriétaire du constructeur d’automobiles Mia Electric depuis 2013, réclame 26 millions d’euros de dédommagements pour « violation du pacte d’actionnaires » à la région Nouvelle-Aquitaine, fruit de la fusion des régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin. (Echos)

Cinq spécialistes de la plasturgie (Société Nouvelle ACM, Manuplast, Eco Engineering, Promold et Creatix 3D), implantés en Normandie et en Ile-de-France, se sont réunis au sein d’un groupement sous l’impulsion du pôle de compétitivité Move’o. Ce groupement, dénommé Plaste’o, réunit des compétences complémentaires pour conseiller les bureaux d’études des constructeurs et équipementiers dans le choix de matériaux et des procédés d’utilisation des matières plastiques. (Autoactu.com)

Lisi a enregistré au troisième trimestre de 2016 une progression de son chiffre d’affaires de 12 %, soutenue par l’intégration de sa filiale médicale Remmele. De juillet à septembre, le groupe a dégagé 379,9 millions d’euros de revenus, ce qui représente un chiffre d’affaires de 1,17 milliard d’euros depuis le début de l’année (+ 7,2 %), précise le fabricant français de fixations pour l’automobile et l’aéronautique dans un communiqué. (AFP)

Depuis le mois de septembre, Martial Lafont dirige Glassdrive International, réseau de montage de vitrages appartenant à Saint-Gobain Sekurit (leader de la production de vitrage en Europe). Présent dans neuf pays européens (Espagne, Norvège, Portugal, Grèce, Finlande, Italie, Estonie, Lituanie et Danemark), le réseau Glassdrive se développe avec le rachat de l’enseigne France Pare-Brise, annoncé le 26 octobre. « Avec l’intégration de France Pare-brise, deuxième acteur national, nous confirmons notre position de deuxième acteur européen que détenait déjà le réseau Glassdrive », indique M. Lafont. (Autoactu.com)

Véhicules connectés et autonomes

La Chine a publié une feuille de route en vue de voir circuler des véhicules (partiellement ou entièrement) autonomes dans le pays d’ici à 2021. (Reuters)

BMW prévoit de construire à Munich un centre de développement dédié à la conduite autonome qui emploiera environ 2 000 salariés ; la construction du site pourrait débuter mi-2017. (Handelsblatt)

Avec un potentiel de marché qui atteindrait les 55 milliards de dollars en 2025 d’après PriceWaterhouseCoopers, le marché de la voiture autonome semble prometteur car il s’agirait d’un quasi-quadruplement par rapport aux 14,3 milliards de dollars attendus en 2017. (Autostratinternational)

Le système d’intelligence artificielle Watson d’IBM trouvera bientôt sa place dans les voitures de General Motors. Il devrait être disponible d’ici à la fin 2017 sur plus de 2 millions de voitures du constructeur équipées de sa plateforme de connectivité OnStar. (AFP)

Existent-ils encore des technologies à maîtriser ou des fonctions difficiles à réaliser ? De moins en moins, répondent les équipementiers. La quasi-totalité des briques technologiques existent et les difficultés relèvent désormais de la maîtrise des coûts et des désirs de l’automobiliste. Les réponses techniques apportées par les équipementiers convergent petit à petit et visent une « approche mathématique » de « 10 puissance -9, soit moins d’un problème de fonctionnement sur ces systèmes pour un milliard de kilomètres parcourus », explique Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation et du développement scientifique de Valeo. Ce qui correspond à 600 accrochages et accidents en une année en France, soit une division par 100 du nombre des accidents ayant occasionné au moins un blessé léger, donc sans compter tous les petits accrochages de moindre importance. (Autostratinternational)

International

Au troisième trimestre, Kia a dégagé un bénéfice net de 664,3 milliards de wons (533 millions d’euros), en hausse de 20,8 %, pour un chiffre d’affaires en recul de 3,1 %, à 12 700 milliards de wons (10,19 milliards d’euros). (Yonhap)

Tesla a fait état pour le troisième trimestre d’un bénéfice net de 22 millions de dollars - le deuxième résultat positif de son histoire -, contre une perte de 230 millions de dollars un an plus tôt. Tiré par des livraisons record, son chiffre d’affaires a augmenté de 145 % à 2,3 milliards de dollars. (Ensemble de la presse)

L’équipementier chinois Huangshan Jinma a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il allait racheter le constructeur Zotye Auto, pour un montant estimé à 11,6 milliards de yuans (1,6 milliard d’euros). (Gasgoo.com)

La Ministre allemande de l’Environnement, Barbara Hendricks, a appelé les constructeurs à renforcer leur engagement dans le développement de la mobilité respectueuse de l’environnement (véhicules hybrides et électriques). (Automobilwoche)

Volvo Cars a enregistré une hausse de 62 % de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre, à 2,067 milliards de couronnes suédoises (212,9 millions d’euros), sur un chiffre d’affaires de 41,1 milliards de couronnes (4,23 milliards d’euros ; + 14 %). (Communiqué Volvo Cars)

Le modèle qui succédera à l’Opel Insignia sera plus léger et plus spacieux que la génération actuelle, et sera rebaptisé Insignia Grand Sport, afin de « refléter son élégance, sa légèreté et sa sportivité », a déclaré Karl-Thomas Neumann, le président d’Opel. (Automotive News Europe)

La marque allemande Borgward, récemment ressuscitée après avoir disparu durant plus de 50 ans, a annoncé vouloir reprendre la production à Brême à compter de 2018 ; la construction de sa future usine doit débuter en 2017. (AFP)

Audi a annoncé qu’il se retirait du Championnat du monde d’Endurance et qu’il ne participerait donc plus aux 24 Heures du Mans, course à laquelle il a pourtant triomphé 13 fois. Son objectif est de se concentrer sur la Formule E. (AFP)

Toyota se battra pour sauver son usine au Royaume-Uni, quelle que soit l’issue des négociations sur le Brexit entre le gouvernement britannique et l’Union européenne, a indiqué Didier Leroy, vice-président exécutif et directeur de la compétitivité du constructeur. L’imposition de barrières douanières serait "une mauvaise nouvelle, notre compétitivité s’en trouverait affectée, mais nous discuterons avec l’équipe, nous les motiverons pour compenser l’impact négatif. Ce ne sera pas facile, mais je peux vous le dire, nous avons un esprit combatif", a-t-il poursuivi. (AFP)

Le groupe Volkswagen a dégagé un bénéfice opérationnel (après déduction des effets exceptionnels) de 3,308 milliards d’euros au troisième trimestre (- 4,9 %), sur un chiffre d’affaires de 51,997 milliards d’euros (+ 1,0 %). Sur 9 mois, son bénéfice opérationnel s’est établi à 8,647 milliards d’euros (contre 3,342 milliards d’euros un an auparavant), sur un chiffre d’affaires de 159,932 milliards d’euros (- 0,2 %). (Communiqué Volkswagen)

L’Espagne a produit 2 220 722 véhicules au cours des neuf premiers mois de 2016, en hausse de 7,9 %, dont 258 053 unités pour le seul mois de septembre, en baisse de 5,3 %, indique l’Anfac (Association des constructeurs). La production de voitures, notamment, a augmenté de 7,3 % sur neuf mois, à 1 773 934 unités, et diminué de 5,9 % en septembre, à 204 261 unités. Par ailleurs, les exportations de véhicules ont progressé de 8,4 % sur neuf mois, à 1 849 205 unités, et diminué de 8,3 % en septembre, à 214 337 unités. (Communiqué ANFAC)

Nissan va cesser de produire sa berline "mexicaine" Tsuru au mois de mai 2017. Le véhicule, fabriqué depuis le début des année 80 et très prisé par les taxis mexicains, ne satisfait plus aux normes de sécurité actuelles. La Tsuru n’est en outre vendue qu’au Mexique et au Pérou. (Reuters)

Après dix Etats américains, le Québec a adopté à son tour hier une loi sur les véhicules à émission zéro. (Automotive News)

Alfa Romeo devrait lancer une version break de la Giulia en Europe l’année prochaine afin de stimuler les ventes du modèle. Le constructeur n’a pas précisé si cette variante break serait également proposée aux Etats-Unis. (Automotive News Europe)

Les ventes de Lexus en Russie ont augmenté de 14 % sur les neuf premiers mois de 2016, à 17 373 unités, correspondant à une part de marché de 1,7 %. Le crossover RX a été le modèle Lexus le plus vendu dans le pays sur la période, avec 5 521 unités écoulées. (Autostat)

158 271 voitures ont été fabriquées au Royaume-Uni en septembre (+ 0,9 %) et 1,29 million sur les neuf premiers mois de l’année (+ 10,5 %), a annoncé la SMMT (association des constructeurs britanniques). Un million de voitures ont été exportées depuis le début de l’année (+ 12,2 %), souligne l’organisation. (Communiqué SMMT)

Iveco va livrer au logisticien italien i-Fast Automotive Logistics (spécialiste du transport de véhicules) dix exemplaires du Stralis alimentés au gaz naturel liquéfié (GNL). Spécifiquement conçus pour des missions de longues distances, ces véhicules sont dotés d’un moteur de 400 ch et de deux réservoirs GNL d’une capacité unitaire de 540 litres, affichant ainsi une autonomie totale de 1 500 km. "Le carburant propre utilisé sur ces véhicules leur permet d’accéder librement aux zones urbaines", souligne Iveco. (Journal Automobile)

Divers

Le bénéfice net de l’équipementier allemand SHW a reculé de près de 20 % au cours des 9 premiers mois de l’année, à 9,9 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 312 millions d’euros (- 13 %). (Automobilwoche)

Au troisième trimestre, le bénéfice net de Lear a augmenté de 18 %, à 214 millions de dollars. Son chiffre d’affaires a progressé de 4,5 %, à 4,5 milliards de dollars. (Automotive News)

Federal-Mogul a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net de 15 millions de dollars, à comparer avec une perte de 63 millions un an plus tôt, pour un chiffre d’affaires inchangé, à 1,8 milliard de dollars. (Automotive News)

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 11:32

Le constructeur automobile a vu son chiffre d’affaires trimestriel baisser de 5 %, plombé par des effets de change négatifs mais pas seulement.

Les temps sont durs pour PSA. Le constructeur a publié ce mardi un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 5,1 %, à 11,4 milliards d'euros (contre 12,4 milliards il y a un an). La déconvenue s'explique par le triple effet de la cession d'une partie de l'équipementier Faurecia, de parités de change défavorables et d'un creux commercial.

Le constructeur automobile a vu son chiffre d’affaires trimestriel baisser de 5 %, plombé par des effets de change négatifs mais pas seulement.

Les temps sont durs pour PSA. Le constructeur a publié ce mardi un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 5,1 %, à 11,4 milliards d'euros (contre 12,4 milliards il y a un an). La déconvenue s'explique par le triple effet de la cession d'une partie de l'équipementier Faurecia, de parités de change défavorables et d'un creux commercial.

Si l'entreprise s'est félicitée d'une hausse de ses ventes mondiales de 10,6 % par rapport à la même période l'an dernier, cette progression est en trompe-l’œil, puisqu'elle doit énormément à la réintégration des immatriculations de Peugeot en Iran. Au troisième trimestre, le « pays des 405 » a enregistré 105.000 immatriculations de Peugeot, sur un total de 681.100 unités. Une bouffée d'air plus que bienvenue : hors Iran, les ventes ont plongé de 8 % Et ce alors que le marché européen, le poumon du groupe, a repris de plus belle.

Le bouillon chinois

En Chine, où PSA a inauguré récemment une cinquième usine, les comptes ne sont pas meilleurs : alors que la direction vise le million de véhicules à l'horizon 2018 dans la zone, les ventes ont plongé de 19 % sur les neuf premiers mois de l'année (à 422.000 unités)...

Au siège, avenue de la Grande Armée, on tâche de tempérer la situation. Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier du groupe, a réaffirmé mercredi les objectifs du constructeur, « malgré un contexte externe plus difficile, notamment sur les changes ». A taux de change constants, PSA aurait en effet vu ses recettes progresser de 1,3 % depuis janvier. Le dirigeant a également expliqué que le groupe continuait de serrer ses coûts, notamment en France et en Chine.

À lire aussi

 PSA prêt à bouleverser son usine historique de Sochaux

De même, Jean-Baptiste de Chatillon rappelle que le renouvellement de la gamme est en cours. Les nouveaux Peugeot Expert et Citroën Jumpy ont été lancés en juin, le SUV Peugeot 3008 en octobre et la Citroën C3 ce mois-ci. Selon lui, il faudra attendre l'année prochaine pour en voir les effets sur les volumes.

Pas de course au volume

Quoi qu'il en soit, Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a déjà pris des mesures de correction. Cet été, il a nommé Maxime Picat, le patron de la marque Peugeot, à la tête de la division Europe, et Denis Martin, le patron Europe, à la tête de l'entité Chine. Chacun ayant l'objectif d'inverser la tendance.

Lors d'un voyage en Iran en octobre, Carlos Tavares avait expliqué ne pas vouloir « s'embarquer dans une course au volume », une « guérilla » qui serait « destructrice » à ses yeux. Même s'il avait ajouté ne pas être « hypocrite au point de dire ne pas préférer avoir plus de volumes que moins de volumes ».

 

 

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 13:35

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 10:37

C’est via France Info que des documents internes ont « fuité ». Un comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire doit se tenir ce lundi 17 pour discuter de plus de 2000 suppressions de postes.

Selon France Info, 2 133 postes pourraient donc être supprimés dans les usines françaises en 2017. Pas de licenciement sec mais des départs volontaires non remplacés pour la moitié du plan. L’autre moitié est composée de « congés seniors » (pré-retraite). Pourtant, il semblait que le groupe PSA allait mieux. La direction, toujours selon ces documents, se justifie par la prudence envers l’avenir sur fond de brexit et de « chasse au diesel ».

C’est une comparaison crue par rapport au résultat net de 2015 (1,2 milliard d’euros) mais aussi par rapport à l’annonce récente de Renault qui compte (re)embaucher 1000 CDI dans les usines française. On devrait en savoir plus, cet après-midi, sur la répartition de ces suppressions de postes, les usines concernées, les secteurs, etc. Du côté des syndicats, la riposte est prête.

Le Groupe PSA n’a pas tardé à réagir. Selon Le Figaro, pour PSA, il n’y a pas de suppression de poste qui soit au programme du CCE de ce jour. « Nous faisons un démenti complet sur cette fausse information. Il y a bien un CCE cet après-midi, comme il y en a quatre ou cinq par an. Nous allons faire un bilan emploi. Mais il n’y a pas d’histoire de 2000 suppressions d’emplois » déclare un porte-parole du groupe.

Le Comité d'entreprise extraordinaire au siège de PSA Peugeot Citroën, ce lundi après-midi, risque d'être agité. Même si le groupe automobile voit ses résultats financiers reprendre des couleurs avec un bénéfice net au premier semestre 2016 de 1,21 milliard d'euros, le constructeur pourrait à nouveau tailler dans ses effectifs l'an prochain.

Selon France Info, le constructeur pourrait supprimer 2 133 postes dans ses usines via un plan de départs volontaires non-remplacés, des pré-retraites et des congés longue durée. Le groupe ne prévoit pas de licenciements secs. Dans le détail, 1 025 départs volontaires ne seront pas remplacés, auxquels il faut ajouter 983 congés seniors (des pré-retraites pour les ouvriers les plus âgés), ainsi que 125 congés longue durée.

Dans «l'Express», la direction de PSA «dément tout plan de suppression de postes.» Pour autant, le groupe confirme qu'il sera question d'un bilan de l'emploi dans le groupe avec des nouvelles plutôt favorables d'ailleurs.»

Reste qu'au bord du dépôt de bilan il y a quatre ans, le groupe PSA a déjà supprimé 17 000 postes pour se remettre en selle. Mais aujourd'hui, le groupe doit faire face à plusieurs difficultés. Pendant sa période de crise, les marques de PSA ont pris du retard sur le lancement de nouveaux produits. Le groupe, qui a longtemps été le premier constructeur automobile français, est en train de se faire rattraper par Renault (dont Dacia) au classement des immatriculations dans l'Hexagone. Sur les neuf premiers mois de l'année, PSA a immatriculé près de 520 000 voitures particulières neuves en France, une progression de seulement 2,6 % dans un marché en croissance moyenne de 6,3 %. Parallèlement, Renault en a immatriculé presque 485 000, mais sa progression sur neuf mois est de 9,2 %, et il a doublé son rival sur les ventes de septembre.

Au Mondial de l'automobile, Carlos Tavares s'est voulu rassurant en annonçant vouloir privilégier la rentabilité des voitures vendues plutôt que de se lancer dans une course au volume. Par ailleurs, le PDG de PSA a annoncé l'arrivée de 26 nouveaux modèles dans les six prochaines années dont un véhicule autonome en 2021. Cependant, cette rentabilité passe aussi par l'organisation des usines pour baisser les coûts de production. Le groupe envisagerait de faire passer son usine de Sochaux (Doubs) de deux à une seule ligne de production.

Le diesel et le Brexit risquent de peser sur le constructeur

En attendant, le groupe risque d'être fortement pénalisé par l'érosion des ventes de voitures diesel. Aujourd'hui, chez PSA près de 17 000 personnes travaillent directement ou indirectement pour le diesel. Si les ventes de voitures au gazole sont déjà orientées à la baisse, Ségolène Royal, la ministre de l'environnement veut encore accélérer ce mouvement en alignant le TVA du diesel et de l'essence pour les entreprises. Et cela contre l'avis des professionnels et des députés qui avaient demandé un délai de cinq ans, le temps pour les constructeurs de restructurer leurs activités.  

 Autre difficulté à venir : le Brexit. Si le constructeur détient 8,5% du marché britannique, le groupe ne dispose plus de ligne de production dans le Royaume-Uni. A terme, PSA être obligé d'augmenter ses tarifs si des barrières douanières étaient mises en place.

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 16:15

REVENDICATIONS DP D’OCTOBRE 2016
DOMAINE  UTC

Question : Que des essais de chauffage dans les SAS soient réalisés avant l’hiver. Nous constatons déjà des manques de « make-up » dans certains SAS.
Réponse : Les installations ont été redémarrées au fur et à mesure. Tout devrait être OK pour la fin de cette semaine (S41).
Commentaire : Ah oui avec des make-up en moins ? La direction revoit sa réponse.

Question : Manque-t-il du personnel à GSF ? Aire fraicheur au poteau K25 dans un état désastreux (crottes de souris au pied des distributeurs ; sol et tables sales).
Réponse : La fréquence de nettoyage est d’une fois par jour. Nous avons demandé à notre prestataire la qualité de la prestation car nous avons également remarqué une dérive.

Question : De revoir la fixation de la plaque d’égout  à l’entrée du site coté  Lieu St Amand (claquement à chaque passage de voiture).
Réponse : Les fixations cassées ont été ressoudées le 12 octobre.

Question : Quand comptez-vous mettre du chauffage dans les ateliers et à la pyramide? Exemple: au montage, lors de la nuit du 2/10 à 02h00, il faisait 15° dans certains secteurs et une température identique à la pyramide le 03/10.
Réponse : Le chauffage a été remis en service.
Commentaire : Nous avons alerté la direction sur l’anticipation pour la mise en route du chauffage lors de séance travaillé le dimanche par l’équipe de nuit.

Question : De régler le problème d’entrée d’air entre la porte et la hauteur de camion à la porte N°15 au montage (boudin d’air trop haut).
Réponse : Le boudin d’air a été réparé le 11/10.
Commentaire : Le boudin oui, mais vous n’avez pas obstrué le trou de 1 mètre entre le haut de la porte et le boudin ! La direction prend en compte cette remarque.

Question : Comment se fait-il qu’il n’y a pas de pression d’eau dans les douches du montage à 05H30 pour l’équipe de nuit ?
Réponse : Merci de nous préciser le lieu.
Commentaire : Cela a été fait.

Question : Le délai de réparation de la fontaine d’eau qui a été déplacée au poteau K18 au ferrage.
Réponse : Elle a été réparée.

Question : De réaliser une campagne de changement de néons HS dans les ateliers, dans les SAS et dans les open-spaces sur les 3 UR.
Réponse : UTC intervient sur demande, il n’y a pas de campagne de changement.

DOMAINE  FERRAGE

Question : De déplacer le moyen de contrôle anneau volet K0. Celui-ci est situé au bord d’une zone dangereuse où passent caristes et cambistes.
Réponse : La position définitive sera décidée quand tous les travaux de la MEF seront terminés. En attendant, nous sécurisons l’emplacement de ce moyen par des Anticars.

Question : Le délai pour la mise en place du plateau tournant pour les « longeronnets » au poste OP20 unité arrière poteau A36.
Réponse : Délai : semaine 43.
Question : De résoudre le problème d’approvisionnement (effets de protection ; disques…) en équipe de nuit au ferrage.
Réponse : Il n’y avait pas de souci d’approvisionnement mais un souci de dotation de casiers « MHF ». Le problème a été soldé.

Question : Comment se fait-il que les opérations de disquage des soudures en cabine MEF1 ont été transférées à TRIGO ?
Réponse : Il a été nécessaire de renforcer l’effectif des « tôliers retoucheurs ». Cette prestation a été confiée à TRIGO car nous n’avons pas trouvé ce type de métier disponible  dans le groupe et dans les agences d’intérimaires.

Question : Pourquoi avons-nous des attentes caisses en MEF1 liées aux opérations faites en cabine (production perturbée)?
Réponse : La production a été perturbée une journée suite à la formation des retoucheurs de TRIGO en cabine.

Question : Suite au rapprochement de l’équipe des ouvrants, l’aire UEP MEF1 est-elle en conformité au niveau sécurité et en mobilier.
Réponse : L’aire UEP sera agrandie avant la prochaine réunion DP soit le 10 novembre.

Question : Malgré vos dires du mois de septembre à la question de surcharge des postes 710 droit et gauche, nous vous redemandons une analyse complète de ceux-ci. Le fait d’étudier le retrait de l’opération « reprise vissage porte » ne sera pas, pour nous, suffisante, sachant que ces postes sont très perturbés en fonction des encours.
Réponse : Nous avons  démarré une analyse qui doit se poursuivre, elle est notamment centrée sur l’implantation des containers et de l’utilisation des manipulateurs. Nous envisageons de démarrer un chantier SWK sur ce sujet.

Question : De remettre en état de fonctionnement les 2 postes de soudure ASA « CMT FRONIUS » qui sont tombés en panne en semaine 39. Ceux-ci ont été remplacés par de vieux postes qui ne fonctionnent plus très bien et qui ne garantissent plus la qualité des cordons.
Réponse : cela a été soldé le 10 octobre.

Question : Pourquoi la prime des soudeurs ASA n'a pas été versée sur la paie de septembre ?
Réponse : Merci de nous préciser les cas afin d’analyser l’anomalie. Si c’était le cas, nous ferons le nécessaire rapidement.
Commentaire : Cela a été fait.

DOMAINE  PEINTURE

Question : Le délai pour résoudre le problème  d’inclinaison du manipulateur volet au contrôle final.
Réponse : Les travaux sont programmés en semaine 52 avec toujours des réserves avec le fournisseur qui sont à solder avant.

Question : De revoir les charges des postes 10D et 03 au secteur 1 en étanchéité.
Réponse : Nous n’avons pas de remontée sur la charge de ces postes. Le pas 10 est le plus chargé du secteur avec une marge de 15 secondes si la gamme est bien réalisée.

Question : Quand allez-vous fiabiliser la qualité du cordon pavillon réalisée par le robot au secteur étanchéité ?
Réponse : Il y a eu une intervention le week-end dernier (08 et 09/10) sur la fiabilisation de l’application du cordon. Les résultats sont encourageants mais, nous sommes toujours encore gênés par la géométrie du « pontet » ainsi que le façonnage des tôles.


Question : Secteur « révision des apprêts », lorsqu’une personne fait un découvert, on doit mettre du produit en bombe. Un peintre devait être détaché pour faire cette opération dans une cabine, mais c’est le moniteur qui le fait (mais n’importe où puisqu’il ne fait pas que cela), et ce produit incommode le personnel qui se trouve à côté !! Que comptez-vous faire ?
Réponse : L’application de la bombe doit se faire dans la cabine appropriée avec le port d’un masque.

Question : De revoir l’effectif en TB au contrôle final.
Réponse : L’effectif a été revu avec la mise en place de renforts venant du secteur « retouche » et un intérimaire a été recruté pour palier une absence.

Question : De sécuriser tous les manipulateurs volet de la peinture par un deuxième câble.
Réponse : La demande sera soumise  à la société qui est présente ce jour (13/10) sur le site.
Commentaire : Nous avons relayé cette question en CHSCT car il y a risque d’accident.

Question : De revoir le mécanisme de descente et de remontée du manipulateur volet au secteur étanchéité (au niveau de la roulette).
Réponse : Nous profiterons de la présence du fournisseur ce jour (13/10) sur notre site pour lui demander un plan d’action pour résoudre ce dysfonctionnement fréquent.
Commentaire : Merci de communiquer les actions ainsi que les délais aux salariés.

Question : En cas de panne concernant les divers manipulateurs volets  en peinture, existe-t-il une procédure dégradée sur tous ces moyens ?
Réponse : Il faudra manipuler le volet à 2 personnes et utiliser une béquille comme au secteur retouche.

Question : La mise en place d’un afficheur  au poste PQG au module 3 niveau 0 afin d’améliorer l’ergonomie au poste en cas de déraillement du véhicule pour retouches.
Réponse : Actuellement, le numéro de luge est affiché sur le pupitre de dérivation. Nous regardons la faisabilité de votre demande sachant que ce n’est pas pour l’instant une priorité du secteur.

Question : L’éclairage du contrôle final date du G9, est-il adapté au KO (différence de silhouette) ?
Réponse : Il a été revu dans ce sens. Les pas 1 et 4 ont été rehaussés en phase projet. Malgré cela, une analyse est en cours suite aux défauts non vu aux postes 04G et 04D et détectés par le poste VCP.
Commentaire : A suivre !

Question : Au contrôle final, aux postes 04G et04D, et pour une meilleure détection des défauts, nous vous demandons de revoir la hauteur de la plate-forme de ces postes.
Réponse : Même réponse que ci-dessus.
Commentaire : Même commentaire que ci-dessus.

Question : De revoir l’agencement du poste PQG au module 3 niveau 0 en y installant des dalles au sol du même type qu’au poste 01M à l’étanchéité et de revoir l’éclairage à ce poste.
Réponse : En ce qui concerne la mise en place de dalles, cela est envisageable et peut s’organiser avec les RU via un projet individuel ou d’une AMPER. Nous regardons pour améliorer l’éclairage avant la fin de l’année.

DOMAINE  MONTAGE

Question : La mise en place d’un stock de secours de tenues et de chaussures pour le personnel de nuit.
Réponse : cela n’est pas envisagé pour un souci de complexité de gestion sur les différentes tenues. La consigne qui a été passée aux RU de nuit, est de passer par les collègues de doublage en cas de besoin.
Commentaire : Après discussion, la direction regarde pour la mise en place d’un stock de secours par UR.

Question : Où en êtes-vous sur l’essai du clippage  des joints de portes en parties inférieures aux postes « serrage roues » en MV5 ?
Réponse : Les essais ont été effectués et ceux-ci ne sont pas concluants :
    Risque qualité en coinçant le joint entre la porte et le longeron
    Dégradation ergonomique des postes « serrage roues »
Aujourd’hui, de nouveaux tests seront réalisés avec la création de 2 postes sur chaise pour résoudre cette problématique et également de résoudre la diffi
culté de clippage d’une agrafe dans la doublure de la porte au secteur préparation PAV.
Commentaire : A notre demande, la direction s’engage que si ces nouveaux essais sont positifs, cette solution sera prise pour l’équilibrage de novembre. A suivre !

Question : De revoir l’équilibrage du poste 20G qui est trop chargé et également le problème du montage de la « bague faisceau » en HC2.
Réponse : Nous n’avons pas de remontée sur le problème de charge de ce poste. Par contre, il y a eu une modification apportée sur la bague du faisceau et qui n’apporte pas satisfaction. Le sujet est toujours en cours de traitement.

Question : Le délai pour la mise en place d’une servante pour le transport de la caisse des visseuses au poste « réglages PLC » en MV4.
Réponse : Une déserte a été mise en service le 07 octobre.

Question : De revoir le poids de la visseuse   du poste 06 en MV2 (trop lourde et beaucoup de vibrations).
Réponse : Une allonge plus courte a été mise en place, en semaine 40, pour minimiser les problèmes de vibrations. En ce qui concerne le poids de la visseuse, nous n’avons pas de solution car ce dernier est lié à la capacité de vissage demandée.
Commentaire : A notre demande, la direction regarde l’étude de la mise en place d’un pantographe. A suivre !

Question : Où en êtes-vous de votre étude sur la raison de 2 têtes différentes sur les  visseuses « serrage tuyau de frein » en HC2 ? Pour rappel, nous vous demandons que la tête de diamètre 11 soit strictement identique que celle de diamètre 13.
Réponse : Une commande avait été réalisée dans ce sens, mais le matériel reçu était non conforme. Nous attendons une nouvelle réception pour la semaine 42.

Question : De résoudre le problème d’approvisionnent des effets de protection pour l’équipe de nuit.
Réponse : Le problème a été résolu en semaine 40 avec l’attribution de casiers MHF pour les RU de nuit

Question : MV1 TAR, de solutionner le problème d'interférence entre le manipulateur de prise 1/2 train arrière et l’installation d’emmanchement des roulements.
Réponse : Le problème a été résolu lors de l’arrêt technique du 05/10 par les fabricants avec la mise en place d’un carter.

Question : Quand allez-vous installer le moyen de contrôle de position des kits sur balancelles en MV2 ? Il aurait dû être installé en août puis en septembre.
Réponse : Le moyen est en place depuis la semaine 40. Par contre, il reste encore des réglages à faire. Ces interférences sont en cours de traitement par l’atelier AMPER.

Question : Où en êtes-vous sur l’étude du déplacement du support pare choc d’HC5 ?
Réponse : Votre demande est prise en compte dans le cadre de l’équilibrage de novembre. Celle-ci devrait se faire en MV1 dans une position plus adéquate.
Commentaire : Enfin ! Nous l’avions demandé depuis le mois de juillet.

Question : Quand les outils de découpe garniture AV seront-ils changés ? Les outils actuellement en place sont usés et génèrent des perturbations pour les opérateurs qui sont obligés de finir les découpes eux-mêmes. Existe-t-il un moyen dégradé en cas de dysfonctionnement de cette machine ?
Réponse : Nous sommes en phase avec votre constat. Nous avons relancé le fournisseur pour terminer les modifications demandées, c’est-à-dire la modification des poinçons ainsi que la livraison d’un moyen dégradé. Délai : semaine 42
Commentaire : A suivre !

Question : Comment allez-vous gérer le remplacement des retoucheurs des autres sites qui sont rappelés ? Ne serait-il pas plus judicieux de les remplacer par des polyvalents du montage plutôt que par des intérimaires ?
Réponse : Votre idée n’est pas retenue afin de ne pas perdre les compétences en fabrication qui sont déjà fragilisées avec la mise en place de l’équipe de nuit. Nous avons réussi à prolonger les prêts des retoucheurs espagnols jusqu’en fin d’année et également trouvé ce type de profil correspondant dans le personnel intérimaire.

Question : MV1 TAR, de solutionner le problème d’interférence entre l’équerre de mise en place du câble frein à main et le manipulateur de prise du train arrière à la POM. Il arrive de temps en temps que la platine se soulève lors de la prise du train AR.
Réponse : L’analyse est en cours par la maintenance car malgré que ce service soit intervenu sur les indexeurs des équerres des platines, ceux-ci se dérèglent de nouveau. De plus, la maintenance a constaté des empreintes de choc sur les équerres.
Commentaire : Nous relayerons cette question en CHSCT car il y a risque d’accident quand la platine se soulève.

Question : D’adapter le manipulateur de prise des berceaux nus pour pouvoir pivoter ceux-ci sans utiliser un crochet au GAV poste 01G.
Réponse : Nous étudions votre proposition.

Question : Où êtes-vous concernant la recherche d’un rehausseur-retourneur en MV1 TAR (relance de diverses questions DP) ?
Réponse : 2 retourneurs ont été rehaussés de 120mm et 2 autres ont été commandés.
Commentaire : Pas de délai pour les rehausseur-retourneurs  commandés.

Question : De revoir la charge des postes 35G et 35D en HC5. Ceux-ci sont liés à la contrainte à 1 combi sur 3 mais pas aux contraintes sur les VU (PLC vitrée ou tôlé vitré).
Réponse : L’enlignement a été modifié en milieu de semaine dernière (S40). Les postes évoqués devraient être soulagés.

Question : A la question DP N°37 de juin qui concernait le problème d’approvisionnement et d’évacuation des AGV en zone KITTING MAM, vous nous aviez répondu : «La zone sera revue à l'arrêt du G9 début Juillet voire si nécessaire dans le cadre des travaux d'août ». Cela fait «  belle lurette » que nous faisons plus de G9 et nous sommes en octobre ! Quand allez-vous résoudre ce problème toujours existant ?
Réponse : Une intervention est programmée prochainement sur le circuit des AGV pour éviter les interférences avec les trains de livraison.

DOMAINE  CP

Question : D’agrandir l’aire fumeur à la sortie des quais du magasin nord.
Réponse : Il n’est pas envisagé d’agrandir cette aire fumeur.

Question : Comment se fait-il qu’il n’y a pas d’urgentiste sur les volumineux à CP ?
Réponse : Le poste est budgété.

Question : Où en êtes-vous sur l’étude pour la neutralisation de la dernière rangée sur les chariots des faisceaux principaux d’HC1 ?
Réponse : La modification des chariots est toujours à l’étude, l’objectif étant de mettre les faisceaux au plus près de la zone de confort des opérateurs. Délai semaine 48

Question : Qu’un recensement de blousons « anti-froid » soit réalisé dans les 3 équipes afin de compléter la dotation ou d’effectuer un renouvellement si un blouson est HS.
Réponse : Cela a été fait, certains blousons sont déjà disponibles et d’autres ont été commandés.

Question : Pourquoi n’y a-t-il pas de navette la nuit pour les transferts de pièces entre le montage (SAS nord) et le ferrage?
Réponse : Une navette a été mise en place en équipe de nuit.

Question : De déplacer le boitier de commande d’ouverture de la barrière en saisie centralisée pour améliorer l’ergonomie au poste de travail.
Réponse : Le bouton de commande a été déplacé.

Question : L’application de la règle des multi-quais sur le terrain (au-delà de 2 mètres de plancher, le transporteur doit réaliser  cette procédure)
Réponse : Effectivement, c’est la règle. La LOG doit remonter les écarts au service « plan de transport ».
Commentaire : C’est déjà fait mais pourtant rien ne change !

Question : De programmer des camions de retour de vides GEFBOX et spécifique  la nuit (Trnava).
Réponse : Un camion supplémentaire a été mis en place depuis peu.

Question : De déplacer la zone de stockage des berceaux (réf 9821903780;9821903680) qui se situe au SUD et de l’implantée au poteau F16  pour alléger le circuit gros volumes C4.
Réponse : Demande prise en compte, la zone de stockage des berceaux sera déplacée le 15 octobre.

Question : De rappeler aux transporteurs de remplir d’une manière uniforme le contrat de transport international de marchandises par route (CMR ou feuille de route) en indiquant le nombre de palettes dans la remorque et non un lot de pièces automobiles afin de  faciliter le contrôle lors du déchargement.
Réponse : Nous prenons en compte votre demande.
Commentaire : Pas plus de précision de la direction concernant les actions (qui prend en charge, le délai de résolution, etc …). Nous reposerons la question au mois de novembre mais avec ce type de réponse, il ne faut pas s’étonner du souk à CP.

Question : De revoir la zone de stockage des panneaux R3 synchrone. Ceux-ci sont livrés  par GSF et stockés au poteau D24 et ensuite, ils sont livrés par le circuit CC. Notre proposition est de stocker ceux-ci au poteau F19 afin de raccourcir le temps de transport pour les 2 circuits.
Réponse : Cela a été fait.

Question : Est-il normal qu’il n’y a qu’une seule personne à la saisie en équipe de nuit ?
Réponse : Une seule personne est justifiée en équipe de nuit vu le nombre de transports.
Commentaire : La question ne portait pas sur la charge de travail mais sur votre obligation de ne pas laisser une personne travaillée seule (malaise). Suite à cette remarque, la direction reprend le problème en compte.

Question : Quand allons-nous repasser à E-KANBAN cadencé pour diminuer le débord en bord de ligne et les boites au sol ?
Réponse : L’opération est en cours de réalisation. Le circuit A03 est repassé à E-KANBAN cadencé et les autres circuits devraient suivre.
Commentaire : Pas de précision sur le planning pour les autres circuits. Nous resterons vigilants sur ce sujet.

Question : De revoir l’implantation de la zone panneaux isorel (poteau C9 ET D9) et le conditionnement des pièces.
Réponse : Une étude est en cours pour revoir le conditionnement de ces pièces par l’équipe projet.
Commentaire : ABERRANT ! Une zone merdique avec des contraintes ergonomiques énormes, même la direction est d’accord sur ce fait, mais pour l’instant aucune solution palliative n’est engagée. Nous demanderons à la direction un plan d’action car cette question a déjà été posée officiellement en CHSCT.

Question : A la date de rédaction (03/10) de la question, comment se fait-il qu’il n’y a toujours pas eu d’étude concernant la charge des poste C2 ; C3 et surtout le C4 ? Relance question DP de septembre.
Réponse : Une action est en cours pour optimiser les circuits ainsi que les trajets. Exemple : déplacement géographique des pots d’échappements et des berceaux du magasin SUD au milieu du montage.

Question : La mise en place d’un balisage, un traçage au sol  au parc à vide du montage.
Réponse : Nous prenons la question en compte et nous donnerons un délai dans le document officiel des réponses aux questions DP.
Commentaire : Nous avons argumenté sur l’urgence à résoudre ce problème car il y a des risques d’accidents.

Question : Des explications sur les pannes fréquentes des protecteurs latéraux au poste TREC10.
Réponse : Il y aura un équilibrage le 22 octobre en redimensionnant cette zone avec la modification de la paramétrie.

Question : De revoir le poste médaillon en MV. Est-il adapté en moyen (car à fourches), en Process (préparation avec la référence et non avec la LUA), en mode opératoire (standard), etc. ? Faut-il laisser ce poste en synchrone long ?
Réponse : Le recadencement des médaillons restera en synchrone long. Il doit permettre de les livrer directement en bord de KIT. Ceci sera fait lorsque le flux sera stabilisé.
Commentaire : Ce n’est pas demain la veille à moins 2000 véhicules !

Question : Le respect des stops se situant au niveau de la gare de la zone kitting MAM.
Réponse : Un rappel a été fait au briefing.

Question : Est-ce que c’est votre meilleur savoir-faire en terme de communication auprès du personnel MGV qui fait toujours, à ce jour, parti de Sevelnord ? Toujours pas d’info CE, CE extra, etc. … Relance questions DP de juillet et d’août.
Réponse : La communication au personnel du MGV est déléguée au responsable de GEFCO.
Commentaire : Faut-il encore que vous informez le responsable de GEFCO !

Question : De renforcer l’équipe de distribution MV tournée bleue, les moniteurs sont quotidiennement en poste.
Réponse : Au global de CP, il n’y a pas d’écart d’effectif. Il faut que les responsables de cette UR ajustent les effectifs par équipe.
Commentaire : Ce n’est pas moi, c’est l’autre ! En attendant, qui compatie de cette guéguerre ! Un courrier sera réalisé à la direction en début de semaine sur ce sujet.

Question : Qu’un aménagement (local) soit réalisé en saisie centralisé afin que le personnel puisse prendre leur pause et la mise en place d’un micro-onde (pas de distributeur).
Réponse : Le RG s’est engagé pour la mise en place d’un micro-onde. Par contre, un point devra être réalisé entre les tournées pour la mise en place ou non d’un local (différence d’avis entre les tournées).

Question : De ne plus encombrer les allées du ferrage par des containers ou des CAF.
Réponse : un rappel a été fait, de plus les tours de terrain devraient permettre de progresser sur ce sujet.

Question : De revoir, pour une question d’ergonomie, le conditionnement des brancards réf : 9806598080.
Réponse : Merci de nous préciser votre demande.
Commentaire : Nous avons pris rendez-vous avec la direction sur le poste pour argumenter le disfonctionnement.

Question : Où  seront réalisés les recyclages CACES ?
Réponse : Dans un premier temps à la FM.
Commentaire : A notre demande sur l’organisation, le déplacement, les horaires, etc… la direction est restée flou. Nous demanderons, par écrit,  des compléments d’informations sur cette procédure.

Question : Le déplacement du bureau du gestionnaire débord dans un des bureaux  de la tente débord (chauffage déjà existant).
Réponse : un regroupement est envisagé vers la mi-novembre.
Commentaire : A suivre : où et comment ?

Question : Les intérimaires de CP ont-ils droit aux blousons anti-froids ?
Réponse : Oui, les intérimaires ont droit aux blousons anti-froids car ils font partie de la tenue image de CP.
Commentaire : Alors, merci de le communiquer car c’est le flou artistique entre les UR et même au niveau du DUR de CP.

DOMAINE  EGP

Question : Comment se fait-il que la grille de « positionnement de compétence » n’est pas affiché dans l’aire UEP de l’atelier de personnalisation ?
Réponse : Maintenant, elle est à l’endroit prévu à cet effet.

DOMAINE  RH

Question : De nous communiquer le nombre de RU en doublage et en nuit par UR.
Réponse : Le nombre de RU est identique au montage, à CP et en peinture. Il est diffèrent au ferrage et à QCP car des secteurs ont été regroupés.
Commentaire : La direction ne répond pas à notre demande concernant le nombre, elle s’engage à le communiquer dans le document officiel des réponses aux questions DP.

Question : Comment se fait que les RU de nuit n’ont pas de clés rouges (seules outils à ce jour pour faire du social) ?
Réponse : Cela a été régularisé en fin de semaine 40.

Question : Un retour de l’ergonome sur les diverses études de postes  demandées par notre OS lors de cette instance.
Réponse : Cela relève plus du CHSCT. Suite à votre demande, une synthèse sera faite lors de ces réunions.

Question : Quand allez-vous programmer une visite « plan froid » dans les 3 unités?
Réponse : Cette visite sera programmée au plus vite.

Question : Comment cela se fait-il qu’on fait appel à des prestataires extérieurs (SEGULA) pour le projet Want to Be alors qu’il y a des techniciens ici sur le site qui ont déjà de l’expérience sur certains sujets ?
Réponse : Effectivement, nous avons recours pour partie à des prestataires car il s’agit de missions temporaires et non à des postes pérennes.
Commentaire : Surtout cela arrange la direction pour dégouter les techniciens et pour qui ils partent !

Question : Pourquoi la direction a diminuée la somme sur la clef rouge du RU ?
Réponse : La somme est passée à 30€ par mois car nous avons constaté des dérives sur leurs utilisations. En parallèle, des vérifications seront faites sur les dotations et de la bonne utilisation de celles-ci.

Question : L’accès à la boite aux lettres de la mutuelle pour le personnel en équipe de nuit.
Réponse : Nous regardons la faisabilité.
Commentaire : Il s’agit du même problème que lorsqu’il y avait la ½ équipe de nuit il y a quelques années !

Question : La mise en place d’une banette syndicale dans le couloir 38 du montage.
Réponse : Nous n’en n’avons plus à disposition, une commande a été passée. Dès réception celle-ci sera installée.

Question : Comment se fait-il qu’il y a des salariés qui n’ont pas eu d’entretien individuel  depuis 2 ans ?
Réponse : Merci de nous préciser les cas afin que nous étudiions la raison.

Question : Comment se fait-il que le mode de paiement (payé ou récupéré) n’a pas encore été respecté sur les samedis du mois de septembre pour les 4 unités?
Réponse : Effectivement, il y a eu des demandes en récupération qui n’ont pas été validées par le CSP paie avant le traitement de la paye et qui ont été payées. Une régularisation sera faite le mois prochain.
Commentaire : Comme d’habitude ! Nous vous demandons que chaque salarié soit consulté avant la régularisation.

Question : En cas d’incendie important sur notre site, chose que nous ne souhaitons pas, n’êtes-vous pas obligé de disposer d’un groupe de 1 ère intervention composé de 7 personnes au moins. Ainsi que des groupes de 2éme intervention susceptibles d’être mobilisés rapidement en cas d’alerte ? Voir Instruction : Fondamentaux de prévention des risques d’incendie Références système documentaire : Publié : 02039-13-01616 Original source : 02039-13-01677  Métier émetteur : SG/DAMR/ARCI  pages 3 et 4 et suivant arrêté d’exploitation signé par le préfet  le 11 janvier 1993
Réponse : Nous avons des équipiers de 1ère intervention (300 personnes) et des équipiers de 2ème intervention (10 personnes). Lors de la mise en place de l’équipe de nuit, nous avons été alertés sur la répartition de SST dans tous les secteurs et des formations ont été faites dans ce sens. Nous devons faire la même chose pour les équipiers de 1ère et 2ème intervention.
Commentaire : Comme lors du CE, la direction ne répond pas ou ne veut pas répondre à notre question. A-t-elle au moins regardé l’instruction évoquée ci-dessus ?

Question : Nous dénonçons la procédure de prise en charge d’une victime en équipe de nuit. Celle-ci engage dans tous les cas (retour à la maison ou maintien au travail) la responsabilité du RU. Nous vous demandons de revoir celle-ci.
Réponse : Cette procédure a été présentée en CHSCT. Un retour d’expérience sera effectué courant novembre avec les RU de nuit.


 

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 12:12

France

Le Groupe PSA annonce être entré en négociations exclusives avec le négociant d’automobiles français AramisAuto pour conclure une « alliance stratégique », l’un des éléments d’une offensive du constructeur dans le secteur des véhicules d’occasion. « PSA et Aramisauto, leader de la vente en ligne de véhicules d’occasion, sont entrés en négociations exclusives en vue de conclure une alliance capitalistique et stratégique pour accélérer le développement des ventes en ligne de véhicules d’occasion et de services associés », indique un communiqué. 

La clarification du positionnement de Citroën s’appuie sur trois éléments forts : le design, le confort et la technologie utile, explique la directrice générale de la marque Linda Jackson, qui veut que Citroën redevienne une marque « moderne et chaleureuse ». 

Le 14 octobre 2016, le nouveau Peugeot 3008 a obtenu le grand prix de la « Voiture du Mondial 2016 », décerné par les lecteurs du magazine Autoplus et des auditeurs de RTL, dans la catégorie voitures de série. Il s’agit du second prix obtenu par le modèle sur cette édition 2016 du Mondial de l’Automobile de Paris : les experts et membres du jury du site 01.NET.com ont salué ses technologies embarquées (aides à la conduite, sécurité, système multimédia) et l’ont élu « voiture connectée de l’année ». 

Renault dévoilera la version définitive de la nouvelle Alpine d’ici à la fin de l’année. Le modèle à deux places sera commercialisé en 2017 pour concurrencer des véhicules tels que la Lotus Elise ou l’Alfa Romeo 4C. Il s’agira d’une voiture agile aux lignes acérées, mais qui sera plus utilisable au quotidien que certaines de ses concurrentes sur le segment, a déclaré le directeur général d’Alpine Michael van der Sande en marge du Mondial de l’Automobile de Paris. 

Dans le cadre de la troisième édition de son concours ouvert aux universités et écoles d’ingénieurs du monde entier, Valeo a récompensé cette année un système de détection des deux-roues pour éviter les accidents de portières, imaginé par des étudiants de l’Ecole des mines de Paris, ainsi qu’une caméra thermique à bas-coût inventée par des étudiants de l’Université de Marmara (Turquie). Chacune des deux équipes s’est vu remettre un chèque de 100 000 euros. 

Le Mondial de l’automobile de Paris a accueilli cette année 1 072 697 visiteurs, qui se sont pressés porte de Versailles pour découvrir ou essayer les nouveaux modèles proposés par les constructeurs. Ce chiffre est légèrement inférieur à celui de la dernière édition (2014), qui avait accueilli 1,25 million de personnes. Mais « c’est malgré tout une très bonne performance », a commenté Jean-Claude Girot, commissaire général du salon, pour qui le Mondial « demeure le salon automobile le plus fréquenté au monde ». 

Fort de son ambition exprimée dans son plan stratégique de croissance rentable « Push to pass », le Groupe PSA met en place les actions destinées à développer sa présence sur le marché des véhicules d’occasion. La première étape du déploiement de la nouvelle stratégie VO du groupe s’est concrétisée avec la création, le 1er septembre 2016, d’une Business Unit dédiée aux Véhicules d’Occasion (BUVO) sur un périmètre monde. La mission de la BUVO dirigée par Marc Lechantre est de définir la stratégie et de mettre en œuvre les plans d’action pour garantir l’atteinte des objectifs de vente et de rentabilité du Groupe sur les différents canaux VO. 

Véhicules connectés et autonomes

Toshiba et Denso ont annoncé un partenariat en vue du développement conjoint de technologies d’intelligence artificielle (AI) destinées aux voitures autonomes. Les deux entreprises prévoient de regrouper des technologies conçues séparément pour perfectionner un dispositif de reconnaissance d’images dont les algorithmes sont inspirés des raisonnements effectués par le cerveau humain, ont-ils expliqué. (AFP)

Vodafone va rejoindre l’alliance 5G Automotive Association, une alliance fondée par Audi, BMW, Mercedes et des opérateurs de téléphonie mobile pour accélérer le développement du réseau 5G. (Automobilwoche)

L’autorité en charge de la circulation des véhicules à moteur en Allemagne (KBA) a adressé un courrier aux clients de Tesla pour attirer leur attention sur le fait que le système de pilotage Autopilot est un système d’aide à la conduite qui requiert l’attention permanente du conducteur. Elle a par ailleurs demandé au constructeur de ne plus utiliser le terme « pilotage automatique » dans ses publicités, afin d’éviter les malentendus et les fausses attentes des clients. (Ensemble de la presse)

Sur sept voitures autonomes testées par le magazine Auto Plus sur un circuit fermé, une seule a réussi à tous les coups à éviter un obstacle soudain, affirme l’hebdomadaire dans son édition du 14 octobre. « Conduite ‘autonome’ activée, la voiture devant vous fait un écart soudain pour éviter un véhicule arrêté sur la route. Comment le système va-t-il réagir ? », interroge le magazine, qui a réalisé des tests sur le circuit de Montlhéry (Essonne). « Résultats pour le moins mitigés : sur sept voitures testées, cinq échouent lamentablement et percutent l’obstacle, la 6ème [une Tesla Model S] échoue deux fois en quatre tentatives. Seule la Mercedes Classe E, qui conserve une généreuse distance de sécurité, passe l’examen en s’arrêtant avant l’obstacle », continue Auto Plus. (AFP)

International

Les ouvriers canadiens de FCA représentés par le syndicat Unifor ont ratifié hier l’accord sur une nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans conclu quelques jours plus tôt entre les représentants du constructeur et du syndicat. (Automotive News)

Les ventes de Hyundai et Kia dans l’Union européenne ont augmenté de 11,7 % sur les neuf premiers mois de 2016, selon les chiffres publiés par l’ACEA (association des constructeurs européens d’automobiles). (Yonhap)

Volkswagen veut réduire ses frais généraux de 10 % en 2017 (par rapport au budget alloué en 2016). (Automobilwoche)

Sur les huit premiers premiers mois de 2016, environ 18 300 hybrides ont été vendus au Canada (+ 35 %), ce qui représente 1,4 % de tous les véhicules neufs vendus dans le pays sur la période. (Automotive News)

A l’issue d’un entretien avec la Première ministre britannique Theresa May, Carlos Ghosn, président de Nissan, s’est dit "confiant" dans le fait que le Royaume-Uni resterait un pays compétitif après le Brexit, sur fond d’interrogations sur l’avenir de son usine de Sunderland. Mme May a de son côté déclaré que son gouvernement était "déterminé à créer les conditions pour que l’industrie automobile soit de plus en plus puissante au Royaume-Uni". (AFP)

Les ventes de véhicules utilitaires en Allemagne ont augmenté de 5 % en septembre et de 11 % sur 9 mois (à quelque 265 000 unités). (Automobilwoche)

Le parc de voitures particulières en Chine s’est établi à 190 millions d’unités ; en outre, le parc automobile (tous véhicules) a pour sa part atteint 280 millions d’unités à la fin du mois de septembre. (Xinhua News)

Le groupe Volkswagen a vendu 2,85 millions de véhicules en Chine avec ses deux coentreprises locales, au cours des 9 premiers mois de l’année (+ 10,7 %). (Communiqué Volkswagen)

Toyota va recruter 1 000 personnes supplémentaires pour son nouveau siège social en construction près de Dallas. Les nouveaux locaux, situés à Plano, doivent ouvrir mi-2017 et employer quelque 4 000 personnes au total. (Reuters)

Le groupe Volkswagen a vendu 947 600 véhicules dans le monde au mois de septembre (+ 7,1 %) et 7 609 400 véhicules sur les 9 premiers mois de l’année (+ 2,4 %). (Communiqué Volkswagen)

Directeur monde de Mercedes-Benz Vans et vice-président exécutif, Volker Mornhinweg a été élu président de la branche véhicules utilitaires de l’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles). Il succède à Klaus-Dieter Schürmann, directeur financier de Skoda. Le comité des véhicules utilitaires de l’Acea regroupe Daimler, Fiat Automobiles Chrysler, Ford Europe, Iveco, Opel, Groupe PSA, Renault, Toyota et Volkswagen Group. (Autoactu.com)

Opel a vendu quelque 895 000 voitures en Europe sur la période de janvier à septembre, soit son meilleur volume depuis 5 ans. (JournalAuto.com)

Renault Trucks a étoffé sa gamme de camions en lançant, le 14 octobre à Agadir, le nouveau Renault Trucks T High 520 4x2 13 litres. « Dorénavant disponible sur le marché marocain, le Renault Trucks T High 520 4x2 13 litres bénéficie d’améliorations du châssis, de la chaîne cinématique et reçoit de nouveaux équipements aérodynamiques. Il introduit également Optivision, un régulateur de vitesse prédictif avec GPS », indique le communiqué de Renault Trucks Maroc.(Médias24.com)

La prochaine génération de l’Audi A8 sera développée en collaboration avec Porsche et Bentley ; le modèle devrait en outre être proposée en version électrique. (Spiegel)

Toyota a récemment annoncé qu’il étudiait un partenariat avec son compatriote Suzuki, spécialiste des mini-véhicules, dans un contexte de consolidation de l’industrie automobile au Japon. Suzuki, qui cherche un partenaire lui permettant de partager les investissements de R&D tout en restant indépendant, souligne que ce rapprochement avec Toyota servira également à "favoriser la standardisation dans l’automobile" et sera ouvert à d’autres. (Autoactu.com)

Le gouvernement britannique va investir 30 millions de livres (33,2 millions d’euros) pour développer l’infrastructure de recharge pour les véhicules électriques au Royaume-Uni, et 2 millions de livres (2,2 millions d’euros) pour encourager les entreprises à utiliser des véhicules à pile à combustible. (Autocar)

Les immatriculations de véhicules utilitaires légers au Royaume-Uni ont augmenté de 1,9 % en septembre, à 59 857 unités, portant le volume pour les neuf premiers mois de 2016 à 291 714 unités, en hausse de 2,7 %, selon les chiffres publiés par la SMMT (association des constructeurs britanniques). (Communiqué SMMT)

Honda rappelle quelque 350 000 Civic coupés et berlines aux Etats-Unis pour vérifier le frein à main, potentiellement défectueux. Les Civic concernées sont des modèles de 2016.U ne simple mise à jour du logiciel de contrôle de la stabilité du véhicule permettra de corriger ce dysfonctionnement, ajoute Honda. (Automotive News)

Les ventes de Renault en Russie ont progressé de 1 % en septembre, à 10 474 unités, portant le volume pour les neuf premiers mois de 2016 à 80 822 unités, en recul de 7 %. Le mois dernier, Renault a pu augmenter sa pénétration sur le marché russe, à 8,3 %, contre 7,4 % en septembre 2015. (Autostat)

Jaguar Land Rover a vendu 8 109 véhicules en Russie sur les neuf premiers mois de 2016 (- 12,9 %), dont 6 785 Land Rover (- 21 %) et 1 324 Jaguar (+ 77 %).

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:33

Pour voir le tout nouveau 3008, il faut aujourd’hui se rendre sur le stand du Lion au Mondial de l’Automobile jusqu’au 16 octobre, ou dans l’une des rares concessions qui hébergent déjà leurs modèles de démonstration. Toutefois nous en avons déjà pris le volant en Italie. Récit de notre virée sur les routes d’Emilie-Romagne.

 

Style extérieur

Pour être honnête, il nous tardait de voir la bête en vrai et surtout d’en prendre le volant. Cela valait bien la peine de se lever aux aurores pour s’envoler vers notre lieu de rendez-vous de l’autre côté des Alpes. Notre choix s’est porté sur un modèle marron comme sur les premières photos lors de sa présentation, avec sous le capot le THP essence de 165 chevaux. Après l’avoir vu sous les spots du Parc des Expositions à Paris, on prend réellement la mesure de ses proportions maintenant qu’on le voit dans la nature. Sous ses airs de grand méchant fauve assoiffé de sable et d’asphalte, en fait il garde des cotes plutôt compactes avec une longueur de 4,45 m, et une hauteur d’à peine plus de 1,60 m.

On se trouve immédiatement happé par son look à la fois très agressif et ultra-moderne. A l’avant, Il affiche le regard des derniers concepts trait pour trait, avec une large calandre. Sa ceinture de caisse haute et sa surface vitrée plutôt réduite entourée de panneaux noirs laqués rappellent le Range Rover Evoque, une noble référence. Quant à la partie arrière, elle n’a rien à envier aux prototypes de salon. Certains vont adorer, et d’autres détester, mais il ne va pas laisser indifférent. De notre point de vue, il impressionne par son style avant-gardiste, mais on s’interroge sur son vieillissement « visuel », d’ici quelques années, compte tenu de ses lignes pas vraiment classiques.

peugeot_3008_ii_essai_lba-3

Style intérieur

A l’intérieur, c’est une véritable révolution qu’a opéré Peugeot, en allant encore plus loin que la 308. Tout d’abord la présentation apparaît vraiment extraordinaire, là encore à l’instar d’un concept-car futuriste. On adore les deux écrans (dont un tactile et réactif), et notamment celui qui remplace les compteurs. Il va vite falloir que cela se généralise aussi chez les concurrents, d’autant plus qu’il est livré de série, dès le premier niveau de finition. Remonter ensuite dans une voiture avec des aiguilles, c’est faire un bond de dix ans en arrière…

peugeot_3008_ii_essai_lba-11Du côté des équipements, cette fois-ci Peugeot a doté le 3008 du meilleur, et il ne manque rien. Régulateur et aide au maintien de file actif, connexion complète de la console multimédia, sièges chauffants et massants, ambiance parfumée etc. Du coup, la surprise vient de quelques pingreries, comme la présence d’une seule prise USB (le passager ne devra pas oublier son adaptateur allume-cigare pour recharger son portable), et encore quelques ajustements qui mériteraient une meilleure rigueur.

 

On aime manipuler les jolis boutons de la console centrale, le sélecteur de la boîte automatique, et personnaliser la dalle du i-cockpit derrière le volant, plus sympa que le virtual cockpit du groupe VW selon nous. Le tout petit volant à deux méplats en facilite d’ailleurs la lecture, en plus de participer au look d’avant-garde. Enfin, recouvrir certaines parties de la planche de bord et des contre-portes avec du tissu rend d’une façon insoupçonnée cet habitacle plus chaleureux.

peugeot_3008_ii_essai_lba-16

Motorisation

Vous l’avez compris, on se sent plutôt bien à bord de ce nouveau 3008. Et une fois sur la route, la bonne impression continue. Le moteur essence THP de 165 chevaux tire sans peine l’auto, avec des bonnes reprises. Il fera donc parfaitement le job, bien servi en plus par une boîte automatique EAT6 à 6 rapports bien étagée et suffisamment réactive dans ses changements, notamment en mode manuel avec les palettes. Si on ne vous le dit pas, on vous met d’ailleurs au défi de la différencier à l’utilisation d’une bonne double embrayage concurrente.

On regrettera simplement qu’il s’agisse là pour l’instant de la plus haute puissance disponible au sans plomb. En effet, avec du monde et des bagages à bord, on espère qu’il ne perdra pas trop de son souffle. La bonne surprise vient aussi de sa consommation. Notre essai mené tambour battant nous a gratifié d’une moyenne d’à peine 10 litres. A allure raisonnable et sur des profils de routes moins vallonnées que l’Emilie-Romagne, un 8 litres en réel nous semble assez facilement atteignable.

peugeot_3008_ii_essai_lba-5

Sur la route

En outre, le nouveau 3008 repose sur un châssis tiré de la plateforme EMP2, qui a déjà fait ses preuves dans le groupe PSA. Malgré le centre de gravité plus élevé qu’une berline compacte, il affiche un comportement rigoureux, mais avec en plus un confort remarquable. Sans doute l’un des meilleurs compromis du marché, assurément. Il ne prend pas exagérément de roulis, se tient bien sur ses appuis. Le tout petit volant à la préhension idéale permet de placer aisément la voiture en courbe. Les routes très dégradées de notre parcours ont mis en exergue sa bonne capacité de filtrage, sans trop heurter les passagers. Sa stabilité n’est jamais prise à défaut, et rien à signaler côté freinage, avec un dosage facile. A moins de se mettre vraiment en danger, ce qui n’a que peu d’intérêt, on ne détectera pas de sous-virage.

La touche « sport » rend la conduite un peu plus fun, avec notamment une pédale d’accélérateur faisant venir la puissance plus promptement. Alors que nous ne disposions pas du grip control améliorant la motricité sur terrain meuble et glissant, nous nous sommes tout de même aventurés sur des chemins non goudronnés. Cela nous a surtout permis de vérifier que l’on peut passer sans avoir peur pour ses dessous, là où une berline passerait, mais avec précaution. Pour des situations plus délicates, l’option grip control s’impose. Elle compte aussi une aide à la descente, histoire de s’éviter les sueurs lors d’une descente d’une rampe d’accès tout juste enneigée par exemple.

Tarif et conclusion

En laissant traîner nos oreilles dans les allées du stand Peugeot, il semblerait que beaucoup de commandes s’y concrétisent. On voit même très bien résister le 3008 en termes de prestations face au cœur de gamme du catalogue Tiguan un peu trop cher. Bien qu’il démarre à moins de 26 000 euros en essence 130 ch, on imagine le panier moyen entre 30 et 35 000 euros, ce qui le rend compétitif face à ses meilleurs concurrents, vu ses qualités. Il a les armes pour faire son trou sur ce marché très compétitif aujourd’hui, et on l’imagine mal ne pas faire mieux que son prédécesseur.

peugeot_3008_ii_essai_lba-9

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 11:24

Le patron de PSA Carlos Tavares a dit jeudi refuser la « guérilla » des volumes et a insisté sur la rentabilité alors que son groupe pourrait se faire doubler en 2016 par son rival Renault en nombre de véhicules vendus. « Je ne serai pas hypocrite au point de vous dire que je ne préférerais pas avoir plus de volume que moins de volume, mais je ne vais certainement pas me laisser embarquer dans cette guérilla », a affirmé M. Tavares lors d'un point de presse à l'issue d'un déplacement en Iran.

PSA, longtemps premier groupe automobile français avec ses marques Peugeot, Citroën et DS, est en train de se faire rattraper par Renault (dont Dacia) au classement des immatriculations dans l'Hexagone. Sur les neuf premiers mois de l'année, PSA a immatriculé près de 520 000 voitures particulières neuves en France, une progression de seulement 2,6 % dans un marché en croissance moyenne de 6,3 %, selon les dernières statistiques du Comité français des constructeurs d'automobiles (CCFA). Parallèlement, Renault en a immatriculé presque 485 000, mais sa progression sur neuf mois est de 9,2 %, et il a doublé son rival sur les ventes de septembre.

Au niveau européen, on assiste au même phénomène, où le marché du neuf a progressé de 8,1 % sur huit mois. PSA, à 998 500 unités, s'est contenté de + 3,7 %, bien en deçà de Renault qui s'est envolé de 12,2 %, et qui lui mord les jarrets avec quasiment 991 000 voitures neuves mises sur les routes. Et le groupe au losange, qui bénéficie en ce moment du renouvellement d'une grande partie de sa gamme, a doublé son concurrent français de 3 500 unités en septembre, lui ravissant la seconde place européenne derrière Volkswagen.

Pas de course au volume

Au niveau mondial, Renault a annoncé avoir vendu 1,57 million de véhicules au premier semestre (+ 13,4 %), contre 1,54 million chez PSA (- 0,2 %). Tous deux ont revendiqué des rentabilités « record » et dégagé plus d'un milliard d'euros de bénéfice net sur la période.

M. Tavares, qui a justement fait du retour à la rentabilité l'une de ses priorités, en refusant notamment de brader les produits, a assuré qu'il envisageait « sereinement » cette descente au classement. Une descente sans aucun doute temporaire puisque la phase de renouvellement de PSA arrive maintenant, au Mondial, et les perspectives de réouverture du marché iranien laissent naître de nouveaux espoirs de débouchés.

« Mon sujet, c'est que mon entreprise soit en bonne santé économique, rentable, qu'elle génère du ree cash flow [flux de trésorerie, NDLR] que j'utilise pour investir dans les technologies, les nouveaux marchés et le plan de l'entreprise », a-t-il insisté. « S'embarquer dans une course aux volumes serait à mon avis très destructeur », a encore dit le chef d'entreprise.

Partager cet article

Repost0