Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 06:12

Un nouveau site pour acheter des voitures d’occasion a vu le jour : Ma Nouvelle Voiture. Il s’agit en fait d’un regroupement de concessions du groupe Clara Automobiles, Claro Automobiles et Claris Automobiles qui sont présents pour l’instant surtout dans le grand ouest de la France.

La plateforme est assez claire et le moteur de recherche facile à manier pour dénicher une voiture de seconde main, qu’elle soit à essence, hybride ou électrique.

L’inventaire actuel comprend 1600 véhicules dont plusieurs électriques comme la Citroen C-Zéro, la Peugeot Ion, ou la Citroen Berlingo mais aussi des voitures hybrides comme le Toyota C-HR, la Citroen DS5 Hybrid4 ou le Peugeot 3008 Hybrid4. On a bien hâte de voir d’autres modèles présents comme des Renault Zoe ou Nissan Leaf de ce monde! Ca ne saurait tarder car le site est encore jeune et en phase de lancement.

Que vous recherchiez une marque ou un modèle précis, vous avez l’embarras du choix car toutes les princales marques et constructeurs automobiles majeurs y sont présents. Ainsi vous retrouverez des modèles usagés sous les bannières suivantes : Alfa Romeo, des Audi, BMW, Citroen, Dacia, DS, Fiat, Ford, Hyundai, Infiniti, Kia, des Land Rover, Mazda, Mercedes Benz, des Nissan, Opel, des Peugeot d’occasion sur MNV, (incluant des petits modèles 100% électriques), des Renault, Seat, Skoda, Suzuki, Toyota, VW et Volvo.

Le site propose également de reprendre votre ancienne auto si c’est ce que vous souhaitez. Vous pouvez aussi faire financer votre nouveau véhicule d’occasion avec des mensualités de crédit ou un leasing.

Si un véhicule usagé trouvé sur le site vous intéresse, vous pouvez le voir directement en concession parmi les 11 départements où elles sont disponibles, soit en Vendée, en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Sarthe, Eure-et-Loir, Mayenne, Ile-et-Vilaine, Charente-Maritime, Charente et en Dordogne.

Partager cet article

Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 06:04

 

PSA en Chine : la situation vire à la catastrophe

Les ventes reculent depuis plusieurs années, et la situation ne s'arrange pas, avec une nouvelle dégringolade au premier trimestre 2019.

PSA met en avant des résultats records, aussi bien pour les ventes que pour les finances. Mais tout n'est pas rose. Dans le bilan des immatriculations, on l'a dit plusieurs fois, le groupe est trop dépendant de l'Europe.

Il est pourtant bien présent dans des régions clés du globe, à commencer par la Chine, premier marché mondial. Mais PSA est à la peine dans l'Empire du Milieu… et c'est un euphémisme. La situation vire en effet à la catastrophe ! Dans la région "Chine/Asie du Sud Est", les ventes ont reculé de 32 % en 2018. La chute a notamment été lourde pour Peugeot, avec - 42 %. Et cela fait des années que cela dure, avec déjà un recul de 37 % pour l'exercice précédent.

Malheureusement, la descente aux enfers se poursuit, car les immatriculations de PSA dans cette région ont encore plongé. C'est même l'effondrement, avec - 60 % au premier trimestre 2019, soit 36 000 livraisons. Une situation incompréhensible après le lancement de nouveautés, comme le Citroën C5 Aircross et le DS7 Crossback. Si ce mauvais rythme est tenu, la barre des 100 000 immatriculations sera à peine dépassée.

Dès 2017, Carlos Tavares tirait la sonnette d'alarme, parlant de situation inacceptable. On imagine qu'il doit bouillir, car le groupe est maintenant très, très loin de ses objectifs. Il visait un million d'unités en 2018, un but qui était raisonnable il y a quelques années car PSA écoulait en 2014 plus de 700 000 autos sur cette région.

Parmi les raisons évoquées, Carlos Tavares pointe les lenteurs de décision avec son allié local Dongfeng, qui auraient pénalisé les stratégies des marques françaises. Des experts du milieu mettent aussi en avant les prix élevés des modèles de PSA par rapport à la concurrence locale.

Mais Carlos Tavares garde espoir. À Genève, il déclarait : "On est capable de le faire. Nous sommes des gens très persistants et on n'abandonne jamais". Son groupe a une bonne base pour se relancer, avec les capacités de production et le réseau commercial. Il devrait devenir majoritaire dans son partenariat avec Dongfeng pour avoir plus de libertés.

Partager cet article

Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 06:00

Le top 3 du marché automobile français a légèrement évolué au premier trimestre 2019. Découvrez le top 10.

Renault Clio et Captur, Peugeot 208, Citroën C3... Découvrez les dix voitures les plus vendues en France au premier trimestre 2019© C3

De janvier à fin mars, le marché automobile français a connu une légère baisse de 0,6%, avec 553 335 véhicules particuliers immatriculés sur la période. Les trois principaux constructeurs français sont représentés dans le top 3. Peugeot réussit à placer quatre de ses modèles dans le top 10. Parmi les 10 véhicules les plus vendus, cinq sont assemblés en France : la Clio à Flins, la 208 à Poissy, la 2008 à Mulhouse, la 208 et la 3008 à Sochaux.

Notons que le SUV le plus vendu en début d'année n'est plus le Peugeot 3008 mais le Renault Captur.

1 - Renault Clio

 

 

 

 

36 438 immatriculations,  6,6% de parts de marché. Le modèle star de Renault voit sa part de marché augmenter, alors qu'il est en fin de vie. La cinquième génération prendra le relais en juin.

2 - Peugeot 208

27 791 unités, 5%. Comme la Clio, la 208 continue de très bien se vendre, alors que la nouvelle génération pointe le bout de son capot.

3 - CITROËN C3

 

 

 

21 976 immatriculations (4,0%). Le succès du modèle Citroën ne se dément pas. La barre des 400 000 modèles vendus a été franchie en début d'année, deux ans après le lancement.

 

4 - Renault Captur 

20 033 immatriculations (3,6%). Le SUV phare de Renault est produit dans l'usine de Valladolid, en Espagne.

5 - Peugeot 3008

19 492 unités (3,5%) Le SUV de Peugeot recule dans la hiérarchie, mais continue de bien se vendre.

6 - Dacia Sandero

17100 immatriculations (3,1%)

7 - Peugeot 2008

 

16592 véhicules immatriculés (3%)

 

8 - Peugeot 308

14787 immatriculations (2,7%)

9 - Dacia Duster

13777 unités (2,5%)

10 - Citroën C3 Aircross

13692 véhicules immatriculés (2,5%)

Partager cet article

Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 06:20

 

Partager cet article

Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 06:15

 

Le groupe français PSA n'a pas encore réussi à enrayer la baisse de ses ventes en Chine, en chute de plus en plus rapide depuis 5 ans.

La descente aux enfers continue pour PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) sur le premier marché mondial. Ses ventes sur la « région Chine » (qui inclut l'Asie du Sud-Est) se sont effondrées de près de 60 % sur les trois premiers mois de l'année, à près de 36 000 unités, d'après des chiffres dévoilés mardi, en plein Salon de l'automobile de Shanghai. À ce rythme, PSA finirait l'année à environ 100 000 unités, soit une part de marché proche de 0,5 %. On est très loin des ambitions affes il y a cinq ans.

Partager cet article

Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 13:57

défaut de conception participation financière des constructeurs français

Victime d'une défaillance hors garantie sur une Citroën, Dacia, DS, Peugeot ou Renault ? Sachez que, sous certaines conditions, vous pouvez obtenir une participation commerciale. Nos experts vous dévoilent la liste de ces pannes assumées.

 

La faute à pas de chance, une mauvaise utilisation du véhicule… les constructeurs ne manquent pas d’arguments dès qu’il s'agit de se dédouaner. En témoignent les courriers que vous nous adressez, dans lesquels les services de relation clients sont passés maîtres dans l’art de nier l’évidence. Ils n’hésitent pas non plus à contester la véracité de nos informations, qui émanent pourtant des documents confidentiels adressés aux chefs d’atelier ! Les notes techniques internes révèlent que la grande majorité des pannes est liée à une erreur de conception, un défaut de fabrication….

 

défaut de conception citroên, dacia, ds, peugeot, renault


Si toutes sont solutionnées sur la chaîne de fabrication, elles ne le sont pas systématiquement en après-vente. En effet, en fonction du taux d’avaries observées sur un modèle donné, certaines sont corrigées dans le cadre de campagnes de rappel (les 20 plus gros rappels 2018). Pour les autres, les constructeurs attendent qu’elles se déclarent avant de déclencher une procédure de prise en charge.

 

Comment ça marche ?

Au sein du groupe PSA, deux types de procédures existent : le « soutien dirigé » et le « soutien technique ». La première s’applique à des défaillances bien identifiées et fréquentes. Dans ce cas, la prise en charge est variable : soit totale (pièce et main-d’oeuvre), soit partielle (pièce uniquement), et liée à l’âge OU au kilométrage du véhicule (au premier terme échu). La seconde procédure concerne les autres défauts non listés mais qui font l’objet d’une note technique. Pour les véhicules de moins de 7 ans ou de moins de 150 000 km, les concessionnaires disposent d’une calculette qui définit le pourcentage de prise en charge accordé.

Le principe est à peu de chose près le même dans le groupe Renault. Le programme de satisfaction client comprend une liste de pièces défectueuses. Pour les autres avaries, les concessionnaires s'appuient sur divers outils. Au premier niveau, le système calcule le pourcentage de prise en charge. Si le client n’est pas satisfait, la calculette RCL (relation client locale) permet au réseau d’augmenter le montant de la participation, tout comme le service de relation clientèle peut être amené à le faire.

 

 

Quelles conditions ?

grille de prise en charge citroën, dacia, ds, peugeot, renault

S’adresser à un membre du réseau, qui diagnostiquera la panne. C’est une condition impérative pour obtenir un geste commercial. Attention : si vous faites réparer votre véhicule hors réseau, toute prise en charge vous sera refusée. Il faut pouvoir justifier de l’entretien du véhicule conformément aux préconisations du constructeur (périodicité, viscosité et qualité des lubrifiants, pièces d’origine…). Un dépassement de 1 000 km par rapport à l’échéance indiquée, par exemple, est rédhibitoire. 
Les pièces d’usure sont exclues : freinage, filtres, pneumatiques… Sauf si un défaut de conception est avéré, comme c’est le cas sur certains modèles chez Renault. Enfin, si les clients trouvent souvent injuste qu’un constructeur ne prenne pas 100 % de la facture à sa charge, cette décision est liée à l'usure du véhicule dans le temps.

Partager cet article

Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 13:54

C’est à l’usine slovaque de Trnava que toutes les Peugeot e-208 devraient être fabriquées. Produire des voitures électriques est une première pour cette unité qui viendrait de commencer la fabrication de ce modèle très attendu.

Selon le média Slovak Spectator, le premier exemplaire de Peugeot e-208 a quitté la chaîne de production de l’usine PSA de Trnava mercredi 27 mars 2019.

Concernant le prix : rien de nouveau. Le média slovaque indique que le constructeur se montre prudent dans sa communication autour de cette voiture, attendant « la réaction du marché ». Des propos tenus par Peter Svec, porte-parole de l’usine de Trnava, qui précise : « Ce n’est qu’après que le prix sera rendu public, et après le lancement de la campagne de marketing que nous connaîtrons l’intérêt des clients ».

Toujours frileux du côté de la mobilité électrique, le Lion ? Sans doute ! Mais Lubomir Kollar, responsable du personnel de l’unité de production PSA de Trnava reconnaît que pour répondre « à l’exigence d’une réduction spectaculaire du CO2 », et « respecter les quotas d’émissions », la « seule solution » passe par « une augmentation significative du nombre de voitures électriques ».

La e-208 est le 5e modèle du groupe PSA à être produit dans cette usine, après les Citroën C3 et C3 Picasso, et Peugeot 207 et 208 thermiques.

Partager cet article

Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 13:49

Une Peugeot 208 WRC ?

N
 

Une 208 en WRC ?

Verra-t-on un jour la Peugeot 208 affronter les Citroën C3, Hyundai i20, Toyota Yaris et autres Ford Fiesta en WRC ?

Le championnat du monde des rallyes a rarement été aussi disputé que cette année, avec quatre constructeurs capables de jouer la gagne à chaque rallye ou presque. Le groupe PSA peut compter sur la Citroën C3 et son pilote Sebastien Ogier. il faut bien ça pour résister à l'armada Toyota Yaris et aux Hyundai i20 toujours très performantes, avec des Ford Fiesta semi-privées en embuscade.

Il fut un temps où Peugeot et Citroën s'affrontaient directement dans le championnat. D'abord avec la 206 contre la Xsara, puis avec la 307 CC contre la C4. Alors, pourquoi pas une nouvelle lutte interne avec la 208 contre la C3 ?
 
Virtuel
 
Cette perspective n'est pas vraiment à l'ordre du jour chez le groupe français, soucieux de limiter ses dépenses en sport automobile. Mais un certain Lukasz Myszynski s'est amusé à imaginer une version WRC de la nouvelle 208. Pour sûr, elle aurait de la gueule...

Partager cet article

Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 06:21

Afin de réduire sa dépendance à l'Europe, PSA va implanter Citroën en Inde et y développer des véhicules adaptés au marché local et à d'autres émergents.

 
C'est avec le C5 Aircross que Citroen va aborder le marche indien, avant d'y produire des modeles specifiquement concus pour les marches emergents.

C'est avec le C5 Aircross que Citroën va aborder le marché indien, avant d'y produire des modèles spécifiquement conçus pour les marchés émergents.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 06:18

 

Le premier trimestre n'a pas été exceptionnel pour le trio Renault-Peugeot-Citroën, avec -0,9% de ventes de véhicules neufs. Seule Citroën a réalisé une belle performance, tandis que la marque soeur Peugeot a plutôt subi ce début d'année.

Thèse, antithèse, synthèse. La thèse pourrait être Citroën au premier trimestre 2019 : +10,3% de véhicules neufs vendus (61 226 unités), et une gamme quasi-intégralement en progression : C1, C3, C3 Aircross, C4 Cactus, C5 Aircross... tous ces modèles ont connu "une hausse très significative" selon le directeur du commerce France Amaury de Bourmont, qui regrette seulement le ralentissement du C4 Spacetourer "âgé de 7 ans" indique-t-il. 

L'antithèse serait plutôt Peugeot : 98 697 voitures neuves distribuées en France au cours des 3 derniers mois, soit -4,2%. Un résultat qui n'a rien de catastrophique, si ce n'est que l'ensemble des modèles (508 exceptée) s'est révélé à la baisse. Le Peugeot 3008 surtout (19 492 ventes, -12,3%), qui avait sans doute atteint des sommets tant l'engouement s'est révélé grand autour de ce véhicule. 

La synthèse serait plutôt le fait du concurrent Renault. Certes, la marque au losange a fait état d'un résultat global en retrait de 4,3%, avec 102 065 automobiles vendues. Mais la Clio a continué de progresser (+12,2%) car d'après Philippe Buros, le directeur du commerce, "le véhicule a bénéficié d'un bon approvisionnement" et donc, "lorsque l'on a du stock, c'est plus facile". Le SUV Captur n'a pas été en reste (+9,4%), tandis qu'une fois n'est pas coutume, la Talisman est parvenue à enrayer sa chute (-0,8%). 
Mais à l'inverse, Renault a aussi vu bien des modèles reculer au cours de ce premier trimestre. La Twingo d'abord (-17,3%, "car nous n'avons pas assez stocké" selon Philippe Buros), la Mégane (-8,3%) ensuite ainsi que son dérivé le Scenic (-24,4%). 

Le segment des monospaces est en effet toujours en chute : "Hors SUV, c'est un peu dur pour tout le monde" considère ainsi le directeur, qui consent tout de même à expliquer l'effondrement du récent SUV Koleos (-39,7% d'immatriculations sur le trimestre) : "Nous avons dû arrêter de proposer certains moteurs en raison du malus. La gamme s'est restreinte". 

Concernant les autres marques affiliées aux constructeurs français, Dacia (Renault) a progressé de 5,1% sur le trimestre, tandis que DS (PSA) a vendu un volume en hausse de 1,8%. Opel (PSA) a aussi grimpé, de 13,2% avec 20 995 voitures vendues.

Partager cet article

Repost0