Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 23:43
C'est donc officiel  depuis vendredi 21H 40 une délégation du SPI/GSEA sera reçue lundi  23 MARS à 14H à la préfecture de DOUAI par Monsieur Yves CHATEL Secretaire d'Etat  chargé de l'industrie et de la consommation afin de nous entretenir sur la crise que subit le secteur automobile et en particulier notre site de SEVEL.

Syndicat Professionnel Indépendant de SEVELNORD

 BP 99 – BOUCHAIN -  59 111  

03 27 22 67 01     FAX 03 27 22 67 09

 

Email : prudhomme.patrick@neuf.fr

 

Patrick PRUDHOMME                

Secrétaire général du SPI/GGSEA

 

 

 

 

Luc CHATEL : secrétaire d’Etat

chargé de l’Industrie et de la Consommation,

 

 

 

 

 Le : jeudi 19 mars 2009

 

 

 

Monsieur le Ministre,

 

 

Profitant de votre venue à Douai le lundi 23 mars 2009, nous sollicitons auprès de vous une audience avec une délégation de syndicalistes du SPI/GSEA. Nous souhaitons vous entretenir sur  la crise que subit le secteur automobile de la région Nord  Pas de Calais et en particulier l’usine de SEVELNORD, 1 er employeur du Valenciennois, filiale du groupe PSA FIAT. Usine de 3500 salariés qui produit pour les 2 groupes des monospaces et véhicules utilitaires

 

Dans l’attente d’une réponse positive, je vous prie d’agréer Monsieur le  Ministre  mes respectueuses  salutations.

 

 

 

 

                                                       

                                                        Patrick PRUDHOMME

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 15:09

92


Nous avons actuellement 92 jours de stocks d’avance en G9 !!!

 

Dans l’absolu, notre usine pourrait s’arrêter pendant près de 4 mois sans que les concessions soient en rupture d’appro !!!

 

Quand le SPI/GSEA dit que la situation est grave, ce n’est pas pour se faire plaisir, mais pour donner de l’information concrète aux salariés.



Réponses aux questions posées par le SPI/GSEA à C. Streiff sur l’avenir de Sevelnord

 

Les réponses ont été données par M. Denis Martin, DDRH du groupe. (voir au verso )

 

1/ Concernant le prêt de l’état à PSA :

« Sevelnord n’est pas directement bénéficiaire, mais fait partie intégrante du dispositif industriel PSA, elle est donc indirectement concernée »

 

2/ concernant les fermetures de sites PSA :

« Je vous confirme qu’il n’y a pas de projet (de fermeture). Par contre, les efforts pour rendre compétitif l’établissement de Sevelnord doivent être poursuivis (…) car c’est la seule réponse pour l’avenir de chacun de nos sites industriels »

 

3/ Concernant le ou les futurs projets :

« Les décisions de lancement de nouveaux véhicules sont prises, en concertation, avec notre partenaire de longue date FIAT. Les échanges sur ce sujet sont réguliers, comme depuis le début de la coopération ».

SPI/GSEA : ni oui ni non… Quand on communique autant sur le PREC, on ne va pas communiquer sur un éventuel lancement…

 

4/ Concernant le partenariat avec FIAT :

« Nous n’avons pas noté de changement d’orientation de la part de FIAT lors de nos échanges les plus récents ».

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 11:43

Syndicat Professionnel Indépendant

 

Syndicat  Indépendant des Equipementiers

 

Syndicat Indépendant de l’Automobile

 

 


Trop c’est trop !

Tous à CAMBRAI  à 9h45 devant le MEDEF

 


Banquiers et assureurs ont voulu trop profiter. Ils portent l’entière responsabilité de la crise sans précédent qui frappe la planète entière. C’est à eux d’assumer les conséquences de leurs agissements délictueux impunis !

 

Pourtant, à coups de milliards, pour éviter que l’économie ne s’effondre, ils ont bénéficié d’aides dont les montants sont inimaginables pour un salarié.

 

Qu’en est-il des salariés ?

 

Tenaillés par l’inquiétude de perdre leur emploi, constatant que leur pouvoir d’achat s’effondre, fatigués par des conditions de travail de plus en plus difficiles et par une course continue à la productivité, ils expriment un ras le bol sans détour.

 

Pour faire entendre la voix des salariés, dans chaque site, une délégation du GSEA manifestera le 19 mars.

 

Pour le GSEA, il appartient aux pouvoirs publics de répondre aux appels de détresse envoyés par tous les salariés qui redoutent l’avenir.

 

SPI GSEA : BP 99 – 59111 – BOUCHAIN 03 27 22 67 01 http// :spigsea.over-blog.com

Partager cet article

Repost0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 17:49

Nos collègues du  SIA SOUTIENNENT L'ACTION DES SALARIES DE KEY-PLASTICS

 

Aujourd'hui, une délégation du Syndicat Indépendant de l'Automobile du Site de Sochaux  s'est rendue chez Key Plastics pour assurer de leur soutien les salariés de cette entreprise.

 

Les Directions de Key Plastics et PSA doivent trouver une solution rapidement pour que le travail reprenne !

 

Ce conflit mené par les salariés de l'entreprise Key Plastics doit déboucher rapidement sur une solution satisfaisante pour eux.

 

Ce jour, les salariés de Key Plastics ont reçu un courrier dans lequel les services de l'Etat, le Conseil Régional de Franche Comté, la Communauté d'Agglomération du Pays de Montbéliard et de la Direction du Site de Sochaux PSA s'engagent à trouver un repreneur pour le Site de Key Plastics qui aura à cœur la pérennité industrielle de cet établissement.  Ils s'engagent aussi à trouver des solutions pour les salariés qui ne seraient pas repris.

 

Pour le SIA/GSEA, la Direction de PSA a les moyens d'intervenir auprès des dirigeants de cette société pour garantir la pérennité des emplois sur le Site de Voujeaucourt, l'exemple du conflit chez IP Marty en 2005 le prouve.

Les aides du plan Automobile de l'Etat français doivent aussi servir à régler des situations comme celles-ci.

 

Le SIA/GSEA invite également tous les politiques de la région, de tout bord, à mettre tout en œuvre pour que les emplois soient sauvegardés dans le Pays de Montbéliard. Que le gouvernement s'occupe des groupes Total ou Continental lorsqu'ils suppriment des emplois en France, c'est normal et c'est son rôle, mais il doit aussi intervenir dans des situations comme celle de Key Plastics, sinon tous les petits sous-traitants de l'Automobile du pays de Montbéliard ou des autres régions françaises ne se relèveront pas de cette crise mondiale !

Partager cet article

Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 13:20

DOMAINE : DITV

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

15

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 1. Que lorsque du personnel est envoyé en mission sur un autre site (exemple AULNAY), que cette dernière soit rédigée avec des échéances précises pour permettre aux intéressés de s'organiser?

 

Les avenants de détachement stipulent systématiquement la date de début ainsi que la durée de la mission.

Commentaires du SPI/GSEA : C’est vrai ! Mais il est courant d’avoir très peu d’information bien avant cet avenant.

 

 

DOMAINE : CP

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

8

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 11. Où en êtes-vous avec la livraison prévue des blousons pour le personnel de CP/FER? En effet nous sommes en semaine 07 et les blousons devraient être livrés.

Les blousons ont été reçus le mardi 17/02. Il reste à les étiqueter nominativement et seront distribués le vendredi 20/02 au plus tard.

Commentaires du SPI/GSEA : Il est plus que temps de les avoir ! Nous allons bientôt être au printemps !

 

DOMAINE : FER

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

58

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 3. Ce que va devenir le sureffectif en MEF3? Cela concerne-t-il tous les catégories professionnelles (exemple: les tôliers)?

En MEF3, comme pour l'ensemble du ferrage, les OPU en sureffectif sont occupés sur des chantiers ou des missions. Certains d'entre eux sont ou seront mutés à CP ou au montage. Les tôliers en sureffectif sont aussi affectés sur des missions. 5 sont prêtés dans d'autres usines (3 Vesoul ; 2 Aulnay). 1 tôlier est momentanément détaché à la société GESTAMP.

Commentaires du SPI/GSEA : Dommage que cela ne soit pas si clair pour les salariés sur le terrain !

64

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 20. Si vous avez trouvé le moyen d'isoler la porte du sas face à la ligne MEF3 Bis?

Oui ! Les 4 portes du SAS sont opérationnelles ; et les travaux de calfeutrement seront finis demain.

Commentaires du SPI/GSEA : Nous avons été amenés à constater que les travaux ont été réalisés et c’est une bonne chose pour les salariés de la ligne MEF3 bis.

7

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 21. Ce que vous comptez faire pour la réfection du sol du bureau du RU de l'aire UEP de CP ferrage?

Réponse apportée à la question N°10 du mois de janvier 2009. Le sol du bureau du RU a été réparé en décembre 2008.

Commentaires du SPI/GSEA : Mais le résultat est loin d’être probant

73

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 24. Pouvez-vous demander à GSF de garantir l'approvisionnement des toilettes des vestiaires au ferrage en papier? Ces derniers sont souvent à cours!

Un rappel a été effectué aux agents de nettoyage de bien  approvisionner les consommables et de remonter tous les problèmes.

Les distributeurs de rouleaux de papiers toilettes sont équipés de 2 rouleaux, à ce jour, il ne devrait donc plus y avoir de manque d'approvisionnement.

Commentaires du SPI/GSEA : A suivre !

67

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 25. Quand allez-vous doter de nouveaux vêtements de travail les salariés du ferrage? La plupart sont tellement usés qu'ils ne tiennent plus que grâce à des pièces de tissu rapportées.

Suite au lavage, les vêtements sont inspectés et ceux qui sont dégradés sont automatiquement remplacés. Si malgré cela, un salarié trouve son vêtement hors d'usage, il peut aller (avec un bon de circulation émis par son hiérarchique) en demander l'échange au bâtiment 20.

Commentaires du SPI/GSEA : Nous informerons les salariés !

68

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 26. Si vous avez prévu de réaliser la distribution de" tee shirt" cette année? Nous vous rappelons que malgré les vêtements de travail, il n'est pas rare que des grabons de soudure viennent trouer les sous vêtements des salariés.

Cela n'est pas prévu.

Commentaires du SPI/GSEA : Il faut aller sur le terrain pour constater que les grabons de soudure sont un véritable fléau pour les vêtements et sous vêtements. Faut-il vous amener des exemples ?

 

DOMAINE : RH

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

80

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 2. Que la confidentialité soit respectée pour les salariés qui se présentent à la CEM (Cellule Emploi Mobilité)? Il n'est pas rare de voir des hiérarchiques avisés de la démarche par une personne autre que le salarié lui-même.

Cela n'est pas normal. Une charte a été signée sur la confidentialité et ce sujet est abordé clairement avec les personnes concernées au cours du premier contact.

Commentaires du SPI/GSEA : Nous réclamons donc simplement son application !

102

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 4. Si il est normal de voir circuler des véhicules logistiques comme ceux de la ZIF ou de GSF durant les temps de pause? Nous vous rappelons que c'est dangereux!

Il n'est pas anormal de voir circuler ces véhicules pendant les temps de pause. Mais de toute façon, que se soit pendant ou en dehors des pauses, les conducteurs d'une part et les piétons d'autre part doivent respecter les consignes de circulation. Nous ferons des rappels à chaque fois que nécessaire. Nous obtenons des résultats en matière de sécurité et nous voulons poursuivre sur cette voie.

Commentaires du SPI/GSEA : Peut-être ! Mais nous rappelons qu’en cette instance, il avait été dit qu’il n’y aurait plus de circulations de véhicules durant les pauses car les risques étaient plus importants.

94

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 5. Quand sera donné à la hiérarchie les éléments pour renseigner les salariés pour les congés d'été? Lors de la dernière réunion de négociation sur le temps de travail, il a été annoncé que nous avions au minimum les 3 premières semaines d'août.

Une info Direction a été remise à l'ensemble des salariés le mardi 17 février 2009.

Commentaires du SPI/GSEA : Il reste à figer dans la mesure du possible le positionnement des derniers CP.

95

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 6. Que les conseillers d'unité soient plus réactifs lorsqu'ils détiennent des informations susceptibles d'aider les RU dans leur travail quotidien d'information auprès des salariés? Très souvent, ces derniers sont laissés pour compte!

Les CPU ne sont pas toujours en capacité de rencontrer les RU compte tenu des contraintes de temps, notamment lorsqu'il s'agit de ne pas faire entrave au CE par exemple. Autrement dit, la réactivité est souvent liée à des contraintes qu'il faut gérer et nous sommes conscients de la difficulté pour les RU, de gérer ce type de situation.

Commentaires du SPI/GSEA : Cela n’ira pas en s’améliorant avec le non remplacement du CPU qui nous quitte !

100

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 8. Que vous puissiez vous inspirer de la créativité des salariés pour l'aménagement des aires fumeurs avec peu de moyen? Faites en le tour et vous pourrez constater qu'il y a de bonnes idées à prendre comme sur une aire en PEI par exemple!!

Nous n'envisageons pas de personnaliser ces aires d'équipe mais de les améliorer et les amener à un standard. En revanche, il est bien entendu que dans la phase actuelle nous apportons des modifications de confort en fonction des remontées des utilisateurs et de la faisabilité. Dans ce cadre, nous vous confirmons que les bancs seront modifiés comme convenu pour le 15 mars au plus tard.

Commentaires du SPI/GSEA : Il y aura au moins quelque chose sous nos « fesses » et le temps sera notre juge arbitre !

92

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 9. Que des briefings extraordinaires soient réalisés dès que l'actualité l'oblige? Nous constatons au quotidien que les rumeurs ne cessent de courir et forcément engendrent de l'incompréhension et de l'inquiétude auprès des salariés.

Nous n'avons pas l'intention de courir après la rumeur. Nous pouvons comprendre l'état d'esprit des salariés dans la période difficile que nous traversons mais, en même temps, nous sommes convaincus qu'ils savent faire preuve de discernement face à des rumeurs créées par des personnes qui, a minima, ne font pas preuve de responsabilité et dont on se demande quels sont leurs objectifs. Dès lors que des négociations sont en cours ou que des sujets particulièrement importants sont abordés dans le cadre d'une instance représentative, nous nous attachons à communiquer avec la Hiérarchie notamment au travers de fils vert et de notes direction. Il est déjà également arrivé par le passé que nous réalisions des briefings exceptionnels avec arrêt de la production au Montage.

Commentaires du SPI/GSEA : Il faut que la direction soit réactive face aux rumeurs que les médias font courir sur notre entreprise.

93

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 10. Que le personnel de journée soit informé au plus vite sur l'impact des journées non travaillées par DPV sur leur emploi du temps? Nous vous rappelons que cela fait partie des nombreuses questions que nous vous avons remontées lors de différentes réunions.

Les dates des journées non travaillées pour la deuxième quinzaine de février et au mois de mars ont été confirmées lors de la réunion exceptionnelle du CE du 10 février 2009. Les informations complémentaires ont été données lors de la réunion exceptionnelle du CE du mercredi 18 février 2009.

Commentaires du SPI/GSEA : A suivre !

89

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 17. Quand comptez-vous faire une réunion pour refaire un point sur la prime d'intéressement? Il faut absolument informer les salariés sur le sujet.

Une réunion s'est tenue le mercredi 18 février 2009.

Une information a été faite aux salariés.

Commentaires du SPI/GSEA : Enfin !

77

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 18. Lors de la dernière réunion, vous avez annoncé que La réception des calendriers issus du concours de dessin était prévue le 23 janvier 2009 et que la distribution serait réalisée dans la foulée. Aujourd'hui où en sommes nous?

L'ensemble des calendriers a été récupéré par la Hiérarchie de chaque Unité et Département en semaine 6.

Commentaires du SPI/GSEA : Les derniers ont pu obtenir le calendrier presque en fin de mois de février 2009

91

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 22. Qu'une réunion de suivi sur la prime d'enlignement soit programmée au plus vite afin de prendre en compte les nouvelles évolutions? Vous avez répondu que vous alliez programmer une réunion rapidement, dès lors que vous auriez été le plus exhaustif possible. Nous souhaitons obtenir une date?

Référence PSA JANVIER 2009 : Nous sommes en phase de compilation des situations particulières. Nous programmerons une réunion rapidement, dès lors que nous aurons été le plus exhaustifs

possible.

Commentaires du SPI/GSEA : Certains métiers ont évolués et nécessitent une nouvelle étude.

 

 

 

 

 

 

 

DOMAINE : RESTAURATION

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

105

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 13. Que le RH informe au mieux le restaurant principal sur la quantité de personnes qui pourrait fréquenter ce dernier pendant les périodes non travaillée à partir du moment où il y a du personnel présent sur le site?

Cette action est menée systématiquement grâce aux informations données par chaque UR ou département. Par ailleurs, nous affinons les chiffres en prenant en compte les personnels de journée

qui ont déposé un congé. Les chiffres donnés peuvent néanmoins varier d'un jour sur l'autre et nous sommes obligés de nous adapter en fonction de la variation importante du taux de fréquentation.

Commentaires du SPI/GSEA : Il faut être plus précis !

106

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 14. Pour quelle raison, les verres sont mal rincés en semaine 07? Ce n'est pas agréable de boire dans un verre terne!

La machine à laver est tombée en panne cette semaine là. La vaisselle a été achevée manuellement. La réparation a été engagée dans les plus brefs délais. Le détail de cet événement a été donné à la commission restauration du 12 février 2009.

Commentaires du SPI/GSEA : Ce n’est toujours pas totalement soldé !

 

DOMAINE : QUESTIONS COMPLEMENTAIRES DES DELEGUES DU SPI/GSEA

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

 

Les délégués du SPI/GSEA trouvent regrettable que l’on puisse passe faire profiter de l’évolution de certains métiers à CP pour faire appel à du personnel de plus de 50 ans pour les sortir de ligne !

Il faut être prudent car les postes ne seraient pas si tranquilles qu’ils n’en paraissent !

Commentaires du SPI/GSEA : Qu’est ce que cela veut dire ???

 

Les délégués du SPI/GSEA dénoncent une utilisation détournée de ANDON dans les équipes. Il ne faut arrêter la ligne et cela par tous les moyens. Nous apporterons des solutions plus tard.

La direction nous rappelé le bon fonctionnement de ANDON sans pour autant confirmer nos dires.

Commentaires du SPI/GSEA : Nous réclamons une application à la lettre « façon TOYOTA » étant donné que nous aimons appliquer qui ce qui vient de cette société à la lettre.

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 15:14

REUNION DES DELEGUES DU PERSONNEL DU MOIS DE FEVRIER 2009

Peinture Montage et UTC

 

 

 

DOMAINE : PEINTURE

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

Les délégués du SPI/GSEA demandent : 58. Comptez-vous mettre en place comme à Vélizy un carnet maternité ?

26

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 15. Quand allez-vous mettre en conformité le W-C dame (WC Turque) au contrôle final peinture? Vous avez répondu avoir relancé UTC faite le 15/09.Pouvez-vous nous communiquer l'état d'avancement?

Ce WC est de nouveau fonctionnel.

Commentaires du SPI/GSEA : Ce n’est pas le fond de notre question ! Nous souhaitons que les WC Turques soient progressivement remplacés par des bidets.

16

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 28. Que les postes de la partie basse sur le secteur REVAP soient remis en activités? Vous ne maîtrisez toujours pas la qualité entre autre des marches pieds. Comme nous vous l'avons déjà dit en cette instance, il faut plus que l'avis d'une seule personne avant de supprimer quoi que cela soit. Nous vous invitons à suivre nos conseils déjà énumérés lors des précédentes réunions.

La configuration des véhicules étant sans apprêt en intérieur, la qualité des marchepieds doit toujours être garantie par les secteurs en amont et la propreté des OS. Maintien de cette organisation. Les actions dans les secteurs amonts (avec renforcement de la PQG Secteur 5, MEP de standards de ponçage au VCF notamment), et nettoyages d'OS se poursuivent. Rappel de la réponse faite en novembre : En cas de crise qualité, la procédure associée peut être appliquée sur ce poste.

Commentaires du SPI/GSEA : Peut-être ! Mais en attendant il y a toujours des crises et les remarques constructives de ceux qui font ne sont pas prises en considération. Quand va-t-on enfin les écouter ?

17

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 29. Comment est gérée la vitesse de ligne des balancelles sur le secteur étanchéité en peinture? Il semblerait qu'elle soit réalisée en fonction des encours en aval. Nous souhaiterions savoir s'il existe un minimum et surtout un maximum qui tient bien compte de l'équilibrage des postes dans ce secteur.

La vitesse de l'étanchéité nominale est de 4,40m ce qui correspond à un potentiel de 260 véhicules. Lors du passage à 240 véhicules par équipe, en décembre, il n'y a pas eu d'équilibrage mais un ajustement du fonctionnement de la peinture vis à vis du besoin. Un passage à la vitesse à 4,20 m/min (sans équilibrage) permet de réaliser 240 véhicules par équipe, ce qui est notre programme depuis en décembre.

Commentaires du SPI/GSEA : Nous ferons les contrôles qui s’imposent et nous remonterons tous les écarts.

 

 

DOMAINE : MONTAGE

 

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

40

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 7. Où en êtes-vous sur le manipulateur de mise ne place des ressorts d'amortisseurs AR en MV2 qui est très difficile à utiliser? Car vous avez annoncé que le bras droit sera changé le 29 janvier et qu'une demande est en cours avec MAI pour réviser les freins des 2 manipulateurs. Où en sommes-nous?

Les deux actions ont été réalisées et ont permis de solder la question.

Commentaires du SPI/GSEA : A l’ avenir, il ne faut pas attendre l’intervention de l’un de nos délégués pour effectuer du préventif et des améliorations pour l’amélioration des conditions de travail.

28

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 19. Que nous soit communiqué l'état d'avancement concernant le nouvel équilibrage et les points durs rencontrés?

Côté montage, l'équilibrage a été défini et le livrable transmis à CP la semaine dernière. Nous avons encore quelques postes pour lesquels nous avons des aménagements faits ou en cours (ex : poste au  de chargement du TAR et MV2 : MEP des garnitures inférieures V où nous avons positionné un V pour la formation des opérateurs...)

Commentaires du SPI/GSEA : Nous vous rappelons que ces informations doivent être communiquées lors de réunions CHSCT.

44

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 27. Est-il possible suite à la fermeture de la restaurette côté finition montage de mettre en place une fontaine d'eau dans l'UEP tôlerie peinture?

Nous avons implanté une fontaine au centre du BTU de façon à ce qu'elle soit accessible par l'ensemble des salariés du bout d'usine. Nous n'envisageons pas d'en réimplanter une nouvelle.

Syndicat

Commentaires du SPI/GSEA : Dommage, de ce voir répondre cela lorsque l’on qu’il ne s’agit que d’amener de l’eau au plus près des aires UEP en l’absence de la restaurette.

 

DOMAINE : UTC

 

N°DP

QUESTIONS DES DELEGUES DU SPI/GSEA

REPONSES DE LA DIRECTION

72

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 12. Que le nécessaire soit fait pour améliorer le débit de l'eau sur de nombreuses robinetteries de nos sanitaires et vestiaires? Nous demandons qu'un point soit réalisé sur l'ensemble du site pour déterminer ceux qui présentent une perte de débit et de faire le nécessaire pour résoudre ce problème qui dure.

Un contrôle des débits d'eau sera à nouveau effectué sur tous les robinets des sanitaires (ateliers et vestiaires).

Chaque robinet défectueux sera révisé pour améliorer son débit d'eau ou remplacé. Le tableau du suivi de maintenance sera consultable à UTC/FPI. Délai de l'intervention : le 16 mars 2009

Commentaires du SPI/GSEA : Enfin une vraie réponse !

70

Les délégués du SPI/GSEA demandent: 16. Que l'on fasse le nécessaire pour saler les parkings lorsque les conditions atmosphériques l'exigent? Il est fréquent de glisser en stationnant et en sortant de son véhicule en début de poste.

GSF sale dès que Météo France lance son alerte. Début février, il y a eu une nuit de gel sans que cette dernière n'alerte. GSF a quand même salé en constatant les températures sur site ; mais le manque d'alerte explique un retard. Quoi qu'il en soit, sur les parkings, seules les allées sont salées. Les surfaces entre et sous les voitures ne peuvent pas être salées. Il convient donc d'être vigilant en descendant de son véhicule.

Commentaires du SPI/GSEA : Malgré tout nous restons persuadés que de saler les emplacements est nécessaire.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 08:49

Pour Remettre En Cause

 

Pour Remettre En Cause votre utilité au sein de sevelnord, on n’hésite pas à vous rabâcher à longueur de journée et de réunion que nous sommes trop nombreux…

 

Pour Remettre En Cause votre savoir faire et vos compétences, on n’hésite pas à vous muter d’office (sinon prenez la porte SVP…) sur des missions ‘bidons’ où vous comprenez rapidement que la dite porte citée plus haut est déjà entrouverte.

En Fait, on vous fait comprendre que la porte, il est préférable que cela soit VOUS-même qui la franchissiez… (fait du LEAN sur toi-même, moi je ne t’y pousse pas…)

 

Pour Remettre En Cause vos compétences, on n’hésite pas à afficher dans la cellule PREC des postes dignes de vos aptitudes (ex : «Poste de technicien : « savoir gonfler une roue, savoir contrôler la pression, diagnostiquer une crevaison » cette annonce à réellement été affichée semaine 8 et retirée semaine 9)…  Sevelneuneux ?

 

Pour Remettre En Cause votre état d’esprit vis-à-vis de votre avenir à Sevelnord, on n’hésite pas à vous descendre (au sens propre comme au figuré) d’échelon de cotation lors de votre entretien dit de progrès…

 

Pour Remettre En Cause l’avenir même de notre entreprise, la direction limite voire supprime les formations. Pourtant en cette période de crise, ne serait-il pas opportun de préparer la compétitivité et donc l’avenir par un développement dynamisant ?

 

Stop à la copie Toyota, assumons notre identité !

 

Alors, le SPI/GSEA s’interroge :

 

A Sevelnord, fabrique-t-on des voitures ou du PREC ?

 

Le SPI/GSEA conçoit que le PREC soit UN objectif, mais il ne doit pas devenir L’objectif primordial  car à trop vouloir en faire, notre usine va droit vers le suicide collectif ! (à se demander si ce n’est pas cela que l’on cherche, çà ferait du chiffre…).

 

Messieurs les ‘intouchables’ de la direction, obnubilés que vous êtes par l’atteinte des objectifs PREC (Pour Rentabiliser l’Entreprise Convergente) que l’on vous a fixé, c’est la démotivation complète de votre personnel que vous êtes en train de créer ! (volontairement ?)

 

« Couler le navire, cela va vite, le renflouer, c’est une autre paire de manches » O.D.K

Partager cet article

Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 09:35

Abonnez vous aux blogs de nos collègues du GSEA :

 

PSA Charleville : www.sia-charleville.com

 

 

PSA Sochaux : www.sia-sochaux.com

 

 

Et rejoignez l’actualité du GSEA sur : www.gsea.eu.com

 

Partager cet article

Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 15:00

Courrier envoyé par le GSEA  au DRH Grande Armée

       
   
 
   
 

 

 

Trémery, le  25 février 2009.

 

 

M. Philippe DORGE

DRH/DRSI

Pôle Tertiaire

POISSY

 

 

E.c. : M. Denis MARTIN DRH PCA.

 

 

Objet : vente voitures au personnel.

 

 

A de nombreuses reprises, le GSEA vous a fait part du mécontentement des collaborateurs eu égard aux dispositifs de ventes de voitures du groupe au personnel. Pour s’en convaincre, il suffit de constater depuis plusieurs années, l’érosion continue des achats du personnel. Au-delà des délais de mise à disposition excessifs, les raisons sont multiples.

Tout d’abord, un moindre attrait des véhicules mis en vente au terme du délai de garde. Celui-ci est associé au faible écart de prix entre la remise collaborateur et les réductions constantes pratiquées par les succursales et les concessions. Un taux de remise supérieur au taux actuel, appliqué de façon continue, serait préférable aux offres ponctuelles non pérennes. Ces dernières hypothèquent la revente du véhicule du collaborateur qui n’en a pas bénéficié.

Ensuite, des offres de crédit et de LOA attractives, identiques et permanentes pour les deux marques, gagneraient à être déployées.

De plus, une véritable dynamique de revente de véhicules collaborateurs pilotée sur les sites par les vendeurs des marques, devrait être expérimentée avec un budget spécifique, en complément des sites internet dédiés et des encarts d’annonces dans les journaux spécialisés.

Par ailleurs, ARAMIS, ancien site informatique dédié à la revente de véhicules collaborateurs sans considération d’âge, devrait être réactivé, tout en étant accessible aux retraités.

Enfin, la possibilité d’immatriculation directe de véhicules collaborateurs au nom du parent auquel est destiné ce véhicule au terme du délai de garde, devrait être mise en place. Cette mesure, appliquée chez FORD, évite une transaction de carte grise. Financièrement neutre pour l’entreprise, cette disposition renforcerait l’attractivité des véhicules collaborateurs destinés aux membres de leur famille.

 

Le GSEA rappelle avec constance que les collaborateurs constituent les ambassadeurs des marques et doivent avoir la possibilité de le rester. Dans ces périodes difficiles, une amélioration significative des offres en leur faveur, constituerait un avantage socialement appréciable et serait de nature à redynamiser les ventes.

 

Dans l’attente de la prise en compte rapide de ces propositions renouvelées, veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

Le Délégué Syndical Central du GSEA

 

 

 

 


Serge MAFFI



Partager cet article

Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 15:06

           Comité d’Entreprise

       du mardi 24 février 2009

 

1/ Données commerciales :

a/ Marché Européen de janvier :

 

944754 immatriculations soit un marché Européen en baisse de – 26 ,6 %

Allemagne – 14,2 % ; Royaume Unis – 31 % ; Italie – 32 % ; Espagne – 41,6 % ...

 

b/ Marché Français de janvier :

 

149372 immatriculations soit un marché en baisse de – 7,9 %

PSA – 1,2 ; Peugeot – 0,6 ; Citroën – 0, 6 ; Fiat + 1,1 ; Renault – 3,4 ; VW + 1,5.

La direction a annoncé qu’elle ne disposait pas des chiffres de janvier, le SPI/GSEA vous les communique donc (pour info la source est la même : AECA) …

PSA -13,4 % ; Peugeot – 15,4 ; Citroën – 11,1 ; Renault – 22,7 ; VW + 3,3 ; Fiat + 7,4

 

Nous avons vendus 166 monospaces 807 en janvier et 89 monospaces C8…

A noter que sur le même mois de janvier nous avons assemblé 629 ‘807’ et 410 C8…

 

2/ Situation des effectifs :

 

Total usine : 3460 personnes dont 40 GESA, 182 CTT, 44 apprentis, 61 CDD et 3133 CDI (3142 CDI fin janvier).

Mobilité interne Sevel : 76 personnes actuellement pour un objectif de 150.

PREC : 271 contacts dont 180 dossiers possibles, 18 conclus.

 

La direction va communiquer (là-dessus, et seulement là-dessus, elle sait le faire…) sur la tenue d’un forum emploi le 24 mars en salle polyvalente.

 

3/ Programme de travail :

 

P/jour

01 au 15 mars

après 16 mars

Avril

Mai

total

480

392

392

392

V

115

95

103

95

G9

365

297

289

297

 

 

28vh/h

28vh/h

28vh/h

 

·        Rappel : 2,3 et 4 en H- et reprise le 5 mars par l’équipe verte à 5h30.

·        12,13 et 16 en H-

·        Pour Avril et mai, la direction fera savoir s’il y aura des H- par CE extra, à noter la réunion prochaine pour le positionnent de la 4ème semaine.

 

4/ Salaires :

 

Le SPI/GSEA ne sera pas signataire du soi-disant ‘accord salarial 2009’

 

Pour information, l’INSEE indique (rapport du 20/02/09) que les prix de l’alimentaire ont augmenté de 2,4 % !!!

 

4/ Informations de votre Comité d’Entreprise :

 

·        Distribution des catalogues cadeaux salariés durant la première quinzaine de mars.

·        Exposition des cadeaux salariés le samedi 26 mars à la salle polyvalente.

 

Le SPI/GSEA vous communiquera très prochainement les réponses aux questions sur l’avenir de Sevelnord qu’il a posé à C. Streiff.

Partager cet article

Repost0