Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 06:56

PSA Peugeot Citroën n'est sans doute pas totalement tiré d'affaires, mais le groupe va incontestablement mieux depuis quelques mois. L'augmentation de capital de 3 milliards d'euros réalisée en mai dernier auprès du chinois Dongfeng, de l'Etat français et du public a déjà permis de renflouer les caisses alors que la consommation de cash aura été significative au cours des deux derniers exercices. Au-delà de l'impact positif sur le bilan, ce sont les nouvelles sur le plan commercial qui permettent de devenir un peu plus optimiste. PSA Peugeot Citroën ne perd désormais quasiment plus de parts de marché en Europe ou ses immatriculations sont en hausse de 6,5% depuis le début de l'année. Et le groupe semble tirer parti de son implantation en Chine où il a vendu plus de voitures qu'en France au mois de mai. 

 

ADVERTISEMENT

La nouvelle équipe dirigeante emmenée par Carlos Tavares doit désormais dérouler sa stratégie consistant à réduire le nombre de modèles (26 modèles seulement à l'horizon 2022) pour privilégier ceux offrant le plus de valeur ajoutée. Il s'agit aussi d'accélérer la modernisation de l'outil industriel en France pour rendre ce dernier plus compétitif. Ces mesures doivent permettre à la branche automobile de renouer avec une rentabilité opérationnelle de 2% à l'horizon 2018 avant de viser une marge de 5% à plus long terme. Enfin, le groupe devrait pouvoir commencer à dégager à nouveau du cash dès 2016.

Les risques d'exécution de ce programme ne sont pas négligeables, mais il est possible de jouer le dossier en prenant peu de risques avec un certificat Bonus Cappé. Le produit choisi dans la gamme de BNP Paribas se caractérise par un niveau Bonus situé à 11,80 euros, une borne basse située à 7,40 euros et une échéance fixée au 19 juin 2015. L'investisseur qui achète ce produit aujourd'hui autour de 10,60 euros peut espérer être remboursé à l'échéance sur la base du Bonus de 11,80 euros et réaliser un gain de 11,5% en un an. Il suffit pour cela que l'action Peugeot ne touche pas la borne basse située à 7,40 euros. La marge de sécurité est importante puisqu'elle dépasse 30% par rapport au cours actuel de l'action.

 

Si toutefois la borne basse était touchée, l'investisseur conserverait toutes ses chances puisqu'il serait remboursé à l'échéance au même prix que l'action, dans la limité de 11,80 euros.

Partager cet article

Repost0

commentaires