Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 14:51

      

 

                                                        Copier et couler !                                         

 

A diverses reprises, le SPI/GSEA a fait savoir à la direction qu’il fallait revoir la journée type des RU afin de donner à ces derniers toute l’amplitude horaire nécessaire pour réaliser une meilleure gestion de la carrière de leurs collaborateurs. Nous avions déjà dénoncé à l’époque le fait que si le RU appliquait à la lettre sa « gamme de travail », il ne pouvait plus consacrer que 4 minutes pour l’ensemble de son équipe. Cette situation n’est pas acceptable car la place du RU est auprès de ses collaborateurs.

 

           Qui n’a pas vécu la situation suivante?

           « Je cherche le chef, tu peux me dire où je peux le trouver ? »

           « Il est en REUNION ! »

 

Comme cela ne suffisait pas, d’autres animations sont venues se greffer à la journée pour l’amélioration de notre qualité. Mais dans tout cela quelle place fait-on pour les femmes et les hommes qui au quotidien donnent beaucoup de leur personne pour faire en sorte que tout se déroule bien ?

 

Alors là, la solution est toute trouvée ! Allons voir comment fait la concurrence car nous ne savons pas réfléchir pour nous même !

 

Et là ! Tu fais appel au grand maître « TOYOTA » qui te dit, tu n’as qu’à installer ton RU en bord de ligne car faute de pouvoir consacrer du temps à ses collaborateurs, ils pourront le voir. Ce remède s’appelle l’UEP modèle ! Non, vous ne rêvez pas, même dans les entreprise nous avons des génériques pour remplacer ce qui marchait bien et coûtait un peu plus cher.

Pour chacun d’entre nous, il est difficile d’accepter cette démarche en l’état et c’est pour cela que le SPI/GSEA réclame un allégement de la journée type du RU pour qu’il consacre plus de temps aux salariés. Elle est loin l’époque où la hiérarchie pouvait prendre le temps de s’informer sur la vie quotidienne des salariés. Car n’oublions pas que nos vies personnelles peuvent influencer la qualité de notre travail. Pour reprendre une expression que nous connaissons bien maintenant, il faut que cela soit aussi « gagnant / gagnant » pour les salariés.

 

Le SPI/GSEA demande à rencontrer la direction sur le sujet pour remonter les remarques que nous font les RU sur l’UEP modèle et la journée type. Car il n’est pas raisonnable de multiplier une démarche qui à nos yeux dégrade considérablement le climat social.

    

 Nous voulons donner quelques orientations :

  • Que les anciens bureaux RU restent à disposition de ces derniers avec équipement informatique. Ce n’est pas facile d’effectuer la restitution d’un entretien SCOP en toute confidentialité.
  • Allègement de la journée type pour consacrer plus de temps à la partie sociale.
  • Faire un tri dans toutes les procédures car elles finissent par être noyées dans la masse. A ce rythme, nous verrons arriver celle qui explique aux moniteurs et RU comment faire pour remplacer un salarié qui a un besoin physiologique urgent à satisfaire.

 

Pour le SPI/GSEA, il est nécessaire d’arrêter de faire du COPIER/COLLER sans prendre en considération l’environnement propre à notre usine. Alors faisons simple et conservons ce qui marche.

Le SPI/GSEA une équipe proche du terrain et de la réalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans tract du spigsea
commenter cet article

commentaires