Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 10:38

Les syndicats, le constructeur et le ministre de l'Industrie doivent s'entretenir sur l'avenir du site, dont l'avenir reste incertain.

La direction du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, les syndicats et le ministre de l'Industrie Eric Besson se réuniront mercredi après-midi à Bercy pour évoquer le sort incertain de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, à quelques jours de l'élection présidentielle.

 

Les noms des participants à cette rencontre ne sont pas encore connus, a précisé mardi un porte-parole du ministère.

 

Les syndicats d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) se mobilisent depuis plusieurs semaines pour faire de l'avenir du site un enjeu de l'élection dont le premier tour se déroulera dimanche.

 

«Les syndicats de PSA Aulnay redemanderont à la direction de PSA de s'engager par écrit, à travers un accord conventionnel qui devra être garanti par l'Etat, de maintenir tous les emplois, c'est-à-dire les deux équipes, au moins jusqu'à la fin 2016 et d'attribuer un nouveau véhicule sur le site».

 

Les syndicats SIA/GSEA, CGT, CFTC et CFDT avaient été reçus jeudi dernier par le président Nicolas Sarkozy, qui s'est aussi entretenu samedi avec le président du directoire de PSA, Philippe Varin.

 

La révélation en juin dernier par la CGT d'un document de travail interne faisant état d'une possible fermeture d'Aulnay courant 2014, mais aussi de Sevelnord  et de son usine de Madrid en Espagne avait mis le feu aux poudres.

 

L'usine d'Aulnay est le plus gros employeur privé de Seine-Saint-Denis avec environ 3 100 salariés et elle produit actuellement la Citroën C3.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires