Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 15:59

IMG 0023[1]Quelles sont les mesures prévues pour les femmes ?

 

Le texte de la réforme des retraites prévoit que certaines mères de trois enfants puissent obtenir le taux plein automatique à 65 ans. Quant aux indemnités journalières versées lors du congé de maternité, elles seront mieux intégrées dans le calcul du montant de la retraite.

Les femmes perçoivent en moyenne des retraites inférieures de 42% à celles des hommes (825€ contre 1 426€), en raison de carrières incomplètes et de fortes inégalités salariales. Plusieurs dispositifs existent pour compenser les aléas de carrière de celles qui ont interrompu leurs activités pour élever des enfants.

Elles bénéficient notamment d’une majoration de durée d’assurance de deux ans par enfant (l’une de ces années pouvant désormais être partagée avec le père de l’enfant) et la validation gratuite du trimestre au cours duquel est survenu l’accouchement. Malgré cela, en 2009, les femmes ont liquidé leur retraite avec en moyenne 13 trimestres de moins que les hommes. Beaucoup attendent d’ailleurs 65 ans – l’âge du taux plein automatique – pour pouvoir toucher une pension qui ne soit pas amputée par la décote. Le recul à 67 ans de la limite d’âge devrait donc les pénaliser, même si le gouvernement insiste sur le fait que les femmes des générations nées à partir du milieu des années 1950 auront des durées d’assurance comparables à celles des hommes.

 

Quelles sont les mesures prévues pour les femmes ?

• Certaines mères pourront partir à 65 ans sans décote

Le gouvernement, qui ne peut pas cibler les seules femmes, pour des raisons de non-discrimination, a accepté d’aménager la mesure pour les parents de trois enfants nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955, qui conserveront, eux, la possibilité de partir à 65 ans sans décote. À condition toutefois de s’être arrêtés au moins un an dans les trois ans qui ont suivi la naissance d’un de leurs enfants et d’avoir cotisé un nombre de trimestres minimum. Cette possibilité de départ à taux plein à 65 ans est également conservée pour les parents d’enfants lourdement handicapés (avec un taux d’incapacité permanente d’au moins 80%).

Ces mesures ne suffiront pas à résoudre le problème des écarts de pensions entre hommes et femmes liés aux inégalités des trajectoires professionnelles. C’est pourquoi la loi prévoit de mieux intégrer les indemnités journalières versées lors du congé de maternité dans le calcul du montant de la retraite.
Quant aux inégalités salariales, elles devront obligatoirement faire l’objet d’un rapport et d’un plan d’action dans les entreprises, sous peine d’une sanction équivalant à 1% de la masse salariale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires