Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 14:57

Fillon entrouvre la porte à une nouvelle

réforme des retraites

PARIS - François Fillon a entrouvert la porte jeudi à un nouveau recul de l'âge de la

retraite au nom de la "convergence sociale" entre la France et l'Allemagne, où se profile

un départ à 67 ans à l'horizon 2030, s'attirant une volée de bois vert de la part de

syndicats.

Lors de la remise d'un prix jeudi à Matignon, le Premier ministre est sorti de son discours

pour se livrer à un plaidoyer en faveur des convergences fiscale et sociale entre Paris et

Berlin.

"Il faudra aller vers un temps de travail commun, il faudra aller vers un âge de retraite

commun, il faudra aller vers une convergence progressive de l'organisation économique et

sociale de nos deux pays, car c'est la clef de la survie et du développement de la zone euro et

du continent européen", a prévenu M. Fillon.

L'âge de la retraite en Allemagne va passer graduellement de 65 à 67 ans, en vertu d'une

réforme votée en 2007 et destinée à éviter l'écroulement d'un système mis à mal par une

espérance de vie toujours plus longue et un rétrécissement de la population active.

Le recul de l'âge de la retraite se fera toutefois très progressivement, pour atteindre

effectivement 67 ans aux alentours de 2030.

La réforme française des retraites, entrée en vigueur en juin 2011, prévoit pour sa part un

recul de 60 à 62 ans de l'âge légal de cessation d'activité.

La France doit ainsi "se mettre au niveau de son partenaire, tant en terme de compétitivité,

qu’en terme de maîtrise budgétaire", a souligné le chef du gouvernement, ajoutant que la

"cible" d'un déficit à 3% du PIB en 2013 n'était "pas négociable". A lui seul, le déficit de la

branche vieillesse de la Sécurité sociale devrait atteindre 5,8 milliards d'euros en 2012.

L'entourage du Premier ministre a toutefois tempéré ces déclarations en rappelant que "la

récente réforme des retraites est un élément de la convergence sociale et (que) le

gouvernement n'envisage pas d'aller au-delà dans les prochains mois".

"La convergence franco-allemande est un objectif général nécessaire pour maintenir la

compétitivité de la France", fait également valoir l'entourage de M. Fillon, qui se pose depuis

2007 en défenseur de la discipline budgétaire et brocarde régulièrement la promesse socialiste

d'un retour à 60 ans de l'âge légal de départ en retraite.

Cette déclaration inattendue de M. Fillon, trois mois après l'entrée en vigueur de la réforme

menée par l'ancien ministre du Travail Eric Woerth, a désagréablement surpris chez les

syndicats.

Partager cet article

Repost 0

commentaires