Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 09:13

Après avoir rencontré hier soir les syndicats de PSA, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, doit rencontrer ce soir Philippe Varin, le Président du constructeur automobile afin de "mesurer l'étendue des dégâts" dans les comptes du groupe ayant conduit à lancer un nouveau plan de restructuration.

 

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a précisé ce matin sur "France Inter" que le plan d'aide à la filière automobile passera par un "soutien massif" aux véhicules innovants et propres. Hier, le ministre avait annoncé lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale que le plan de soutien au secteur automobile du gouvernement, qui sera présenté le 25 juillet prochain, comportera des initiatives en faveur de l'adoption des voitures hybrides et électriques qui font désormais partie de l'offre des constructeurs français.

 

Arnaud Montebourg a cité en exemple la commercialisation prochaine de la compacte électrique Zoé de Renault et espère ainsi favoriser l'avantage compétitif de PSA et de Renault qui ont massivement investi dans les technologies hybrides (PSA) et électriques (Renault).

 

On rappellera que les voitures éligibles sont déjà éligibles à un bonus écologique de 5.000 Euros en France (réservé aux véhicules rejetant moins de 50 g de CO2 par km). Les véhicules hybrides émettant moins de 110 g de CO2/km comme les Peugeot 3008 et 508 hybrides ou la Citroën DS5 hybride permettent de bénéficier d'un bonus de 2.000 Euros.

 

Les modalités précises de ces incitations à l'achat de voitures propres restent en discussion mais Arnaud Montebourg a avancé la piste d'une accentuation du système de bonus-malus écologique. Le gouvernement entent donc pousser et favoriser l'avantage des constructeurs français sur cette offre de véhicules mais dans les limites de la règlementation européenne..

.

Arnaud Montebourg a par ailleurs "invité" la famille Peugeot, l'actionnaire principal de PSA, à venir parler de la situation du groupe...

Partager cet article

Repost 0

commentaires