Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 14:21

Dans son rapport, le Conseil d'orientation des retraites pointe les failles du système, à corriger au plus vite.

 

L'urgence financière. Dévoilé hier, après les fuites de la veille, le rapport de 150 pages est riche en statistiques et réflexions techniques, mais assez pauvre en préconisations. « On ne réglera pas le problème avec une mesure unique, c'est toujours un mixte qui permet à un moment donné d'équilibrer le système », déclare Raphaël Hadas-Lebel, le président du Conseil d'orientation des retraites (Cor). Sur les moyens d'y parvenir, « on a le choix entre trois leviers : l'augmentation des ressources du système, l'allongement de l'âge de départ effectif et l'action sur le rapport entre la pension et le salaire d'activité... ».

 

Plus d'équité. Le Cor préconise une meilleure prise en compte des carrières « hachées », de la pénibilité et du sort des polypensionnés. Il considère, entre autres, que le mode de calcul des pensions désavantage aussi les bas salaires et les femmes et avance des nouvelles règles de calcul du salaire de référence pour le privé. Un oubli (fâcheux ?) : les avantages accordés aux fonctionnaires ou aux régimes spéciaux (SNCF, EDF...). Ils ne sont pas explicitement évoqués.

 

Du flou sur le calendrier. Une « commission de sages » de dix membres verra le jour avant la concertation des partenaires sociaux voulue par le gouvernement. Elle devrait démarrer au printemps. Quand précisément ? Mystère. Pour l'heure, Michel Sapin indique seulement que « 2013 sera l'année de la préparation des décisions ». Avec des mesures renvoyées à 2014 ?

 

Des réactions. Si elle promet d'être vigilante sur l'évolution du système, la CFTC partage le constat global du Cor. Alors que CGT, CFDT, Medef ont fait entendre leurs voix divergentes dès mardi. La réforme sera t-elle systémique ou se fera t-elle étape par étape ? L'avenir le dira.

Partager cet article

Repost0

commentaires