Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 08:14

Le rapport commandé par le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, afin d'analyser la situation de PSA Peugeot Citroën suite au plan de restructuration présenté cet été, ne fait que constater les difficultés du constructeur automobile, pour des raisons conjoncturelles et structurelles, et sa situation de surcapacité industrielle en Europe...

 

Les auteurs de ce rapport d'une quarantaine de pages, deux ingénieurs des Mines, ne peuvent donc qu'en conclure que la nécessité, dans son principe, d'un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs de PSA n'est "malheureusement pas contestable". Le rapport émet néanmoins des remarques et des réserves.

 

Les remarques portent sur le fait qu'un plan tel que celui présenté par la direction de PSA ne peut pas viser uniquement à réduire les pertes en taillant dans les dépenses. D'après les auteurs du rapport, "ce plan doit aussi constituer un gage de redressement et de développement pour l'entreprise, seul à même d'écarter, à conditions de marché constantes, la perspective d'un autre plan dans un avenir plus ou moins proche".

 

Autre remarque, le rapport regrette le choix douloureux pour la France de l'arrêt de l'usine d'Aulnay en évoquant le fait que PSA aurait pu orienter sa décision sur l'usine de Madrid si une réflexion d'ensemble sur l'avenir des sites industriels du groupe avait été menée plus tôt...

 

Les réserves du rapport ne font que porter sur les modalités de mise en oeuvre du plan en indiquant par exemple que ces mesures doivent être limitées strictement à ce qui est nécessaire au redressement de l'entreprise, toutes les pistes devant notamment être explorées, dans le cadre d'un dialogue social exemplaire mobilisant les partenaires sociaux autour de la défense de l'emploi...

Partager cet article

Repost0

commentaires