Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 15:31

Passe délicate pour les intérimaires de PSA Peugeot Citroën sur le site historique de Sochaux... Alors que PSA a annoncé en mars son intention d'ouvri 300 postes dans le Doubs, dédiés en priorité aux reclassements de salariés d'Aulnay et de Rennes, les représentants syndicaux du groupe font savoir que l'équipe d'intérim de nuit cessera ses activités, à compter du 15 juillet, en raison de la chute des ventes en Europe.

 

Non renouvellement des missions intérimaires
La décision entraînera la suppression de 800 à 850 emplois d'intérimaires. La direction du site a présenté, vendredi, au Comité d'Etablissement son projet de démontage. Ces intérimaires, dont les activités sont dédiées à la fabrication de la Peugeot 3008, de la Peugeot 5008 et de la DS5, iront au terme normal de leur contrat, mais après le 15 juillet seront redéployés sur les équipes de jour. Ensuite, ils ne seront pas renouvelés.

 

Retour de l'équipe de nuit en 2014 ?
De sources syndicales, leur nombre reviendrait autour de 350 et 400 personnes, soit un niveau proche du point bas de 300, en 2009. La direction de PSA n'exclut pas de reconstituer cette équipe vers la fin du 1er semestre 2014, à condition que les perspectives de marché repartent à la hausse et que le modèle successeur de la 308, qui sera fabriqué sur ces chaînes, soit un franc succès.

Rappelons que parmi les salariés permanents du site, Philippe Varin, le patron du groupe, prévoit la suppression de 579 de postes sur un total de 11.500 actuellement. 

Et PSA Rennes ?

PSA avait déjà annoncé le mois dernier que du fait des marchés en baisse en Europe, l'usine serait fermée jusqu'au 13 mai afin de coïncider avec les congés scolaires puis les jours fériés de début mai, a indiqué la responsable de la communication du site, Erika Louis-Roy. "Mais on a un problème avec un fournisseur qui ne livre pas les pièces nécessaires pour le système de navigation d'un véhicule et on a dû rajouter deux jours en fin de semaine prochaine", a-t-elle expliqué

 

Du côté des salariés, David Ruellan, délégué du Syndicat indépendant de l'automobile (SIA), a également vu dans cette annonce "un calendrier de commandes pas très favorable". Mme Louis-Roy a précisé que le chômage technique concernait la fabrication, mais pas les cadres ni la recherche-développement. Environ 4 000 salariés sur les 5 500 du site sont ainsi concernés. Le site de Rennes est avec Aulnay l'un des plus touchés par le plan de restructuration annoncé par PSA qui prévoit au total plus de 11 200 suppressions d'emploi entre mai 2012 et mi-2014. La direction table sur 1 400 départs volontaires à Rennes.



Seul à ce jour, l'usine de Sevelnord quifabrique les utilitaires des marques Peugeot, Citroen, Fiat et maintenant Toyota  annonce des heures supplémentaires pour Mai, Juin , Juillet voir meme pour la fin du semestre.

Partager cet article

Repost0

commentaires