Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:38

PSA a accru ses ventes trimestrielles de 18% en Chine à 169.000 unités. Au salon de Pékin, qui s'ouvre le 20 avril, le constructeur français s'apprête à dévoiler de nombreuses nouveautés.

 

PSA a accru au total ses facturations de 18% en Chine au premier trimestre à 169.000 unités. Peugeot les a augmentées de 18,6% à près de 86.000, Citroën d'un peu moins à 80.000. Le solde est constitué des DS, diffusées à part en Chine. Le groupe français espère écouler 650.000 véhicules de marque Peugeot et Citroën sur l'ensemble de l'année, plus 50.000 DS, contre 550.000 en 2013. Le consortium automobile français en crise mise beaucoup sur l'ex-Empire du milieu, où il s'apprête à dévoiler de nombreuses nouveautés.

 

Au salon de Pékin, qui ouvre ses portes aux professionnels dimanche 20 avril, Peugeot  va présenter une berline moyenne inédite, la 408 II, une version rallongée à quatre portes de la dernière 308 destinée à l'ex-Empire du milieu. Il lancera aussi sa 2008 en version chinoise. Enfin, la firme au lion exposera l'Exalt, un concept de berline-coupé propulsé par une chaîne de traction hybride essence développant 340 chevaux et préfigurant les lignes d'un futur modèle.

Le "SUV" DS très attendu

 

Côté Citroën, la grande nouveauté sera le "SUV" (4x4) DS inspiré du concept "Wild Rubis" dévoilé au salon de Shanghai il y a un an. DS aura un stand à part, la griffe "premium" étant une marque séparée de Citroën en Chine puisque commercialisée par une co-entreprise spécifique, CAPSA, avec le groupe Changan. Les Peugeot et Citroën - sauf DS - sont, elles, traditionnellement produites et vendues par DPCA,  une co-entreprise avec le groupe public  Dongfeng.  Ce "SUV" DS devrait être commercialisé au second semestre. Citroën présentera aussi à Pékin le concept d'une future voiture compacte, réservée également à la Chine et vendue par la marque aux chevrons elle-même.

"D'ici à 2015, la Chine sera le premier marché de PSA", martelait Philippe Varin, président sortant du directoire de PSA, lors de la conférence de presse tenue à Paris le 26 mars dernier avec Xu Ping, patron de Dongfeng, pour sceller la nouvelle alliance.  Car, non contents de collaborer à travers leur co-entreprise, PSA et Dongfeng resserrent leurs liens au niveau financier et stratégique. Dongfeng doit ainsi prendre... 14% du capital du constructeur tricolore lui-même!

 

1,5 million en 2020

 

Avec ce soutien plus étroit, PSA Peugeot Citroën vise 1,5 million d'unités en Chine en 2020, plus au moins 200.000 DS.  Les accords signés fin mars stipulent la création d'un centre de recherche et développement  commun, dédié au développement des produits et technologies pour les marchés à forte croissance, dont la Chine. Les deux parties créeront également une co-entreprise spécifique pour l'Asie du sud-est et d'autres marchés émergents.

 

Pionnier dans l'ex-Empire du milieu au milieu des années 80 avec la marque Peugeot, PSA est toutefois à la traîne en Chine. Même si sa croissance est forte ces dernières années, le constructeur tricolore part de très loin, puisqu'il s'est fait hélas largement doubler au fur et à mesure par Volkswagen, entré en même temps que lui, et de nouveaux entrants (Hyundai-Kia, Nissan, GM...). Même si elles progressent fortement, les ventes annuelles de PSA représentent globalement sur place ce que le seul groupe Volkswagen y vend... sur deux  mois. La part de marché de PSA ne dépassait pas un modeste 3,6% l'an dernier. Et ses profits locaux restent modestes.

Partager cet article

Repost0

commentaires