Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:38

PHILIPPE VARIN s’explique :

Dans un entretien accordé à PARIS MATCH (16/5/13), le président de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin explique que les marques du groupe sont désormais bien positionnées et qu’elles ne se cannibalisent pas. Il indique que les ventes hors d’Europe devraient atteindre 50 % en 2015, contre 38 % en 2012, soulignant que « l’internationalisation est le meilleur moyen de résister au marasme européen ». « En 2013, nous allons sortir 17 nouveaux modèles, dont 9 en Europe », ajoute-t-il.

M. Varin explique que l’obtention du label origine France pour six des véhicules de PSA (cf. revue de presse du 15/5/13) est « la reconnaissance que ce groupe est français, avec un ancrage industriel en France depuis deux cents ans ». « Nous sommes fiers de ce label. PSA Peugeot Citroën fait partie du patrimoine national », se félicite-t-il.

M. Varin évoque par ailleurs l’accord signé par PSA avec General Motors, rappelant que les deux groupes ont mis en place une organisation commune des achats et qu’ils ont trois accords de développement de véhicules. « D’ici à 2017, les synergies atteindront 1 milliard de dollars pour chacun des deux groupes », se réjouit-t-il.

APRES PSA ,TOYOTA

Après avoir salué l'obtention d'un label "Made in France" pour 6 véhicules de la gamme de PSA Peugeot Citroën, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, se félicite aussi de l'obtention de ce même label par la citadine Toyota Yaris produite à Valenciennes. Une petite partie de ces Yaris assemblées à Valenciennes seront d'ailleurs exportées vers les USA, le Canada et Porto Rico.

 

Arnaud Montebourg souligne le rôle de la base industrielle automobile française, qui a permis au groupe Toyota de produire et de se fournir chez les équipementiers et les sous-traitants français à plus de 54% sur l'ensemble de la gamme Yaris.

 

Le ministre du redressement productif encourage Toyota à poursuivre sa démarche de valorisation du "Made in France". Il rappelle que la Yaris, dans sa version à moteur hybride, fait partie du catalogue de la centrale d'achat public de véhicules électriques et hybrides dont le gouvernement a fixé un engagement minimal de commande publique.

Partager cet article

Repost0

commentaires