Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 19:24

PEUGEOT : France : immatriculations de véhicules neufs   -7,6% en novembre

Les immatriculations de véhicules neufs en France ont reculé de 7,6% en novembre 2011, par rapport au même mois en 2010, alors que les ventes de voitures avaient bondi fin 2010 à l'approche du retrait de la prime à la casse.

Les chiffres publiés jeudi par le Comité des constructeurs français d'automobiles indiquent que le marché est resté globalement stable au cours des onze premiers mois de l'année, avec 2.016.534 immatriculations, soit une baisse de 0,3% par rapport à 2010.

Les analystes du secteur tablent sur un repli des ventes de voitures en Europe cette année, alors que les particuliers comme les gouvernements tentent de réduire leurs dépenses.

En novembre, le premier constructeur français, PSA Peugeot Citroen, a vu ses immatriculations plonger de 15% sur un an, tandis que celles du groupe Renault SA  reculaient de 7,2%. Sur les onze premiers mois de l'année, la baisse est de 2,4% pour PSA et de 7,6% pour Renault.

Le mois dernier, la performance de Renault a été soutenue par les ventes de sa filiale roumaine Dacia, qui a enregistré un bond de 27%. Les immatriculations de véhicules de marque Renault ont en revanche chuté de 14% sur la période.

Les usines  de Sochaux (Doubs) et Mulhouse (Haut-Rhin) vont connaître respectivement cinq et huit jours de chômage partiel en décembre afin de réduire les stocks de véhicules, a-t-on appris mercredi auprès des directions des deux sites.
Ces mesures, annoncées mercredi en comité d'établissement, toucheront 4.000 personnes à Sochaux et 1.500 à Mulhouse, ont précisé les porte-parole des deux directions.


Ces mesures sont motivées par un besoin "d'ajustement" des stocks de PSA  en 206+, 308, 3008 et 5008, ainsi que de Citroën DS5, sur un marché automobile atone, ont-ils indiqué.
Le nombre d'annulations de séances de travail a été légèrement revu à la hausse par rapport aux prévisions initiales. Sochaux rajoute deux nuits non travaillées sur la ligne des 3008, 5008 et DS5 ainsi que trois demi-journées sur sa ligne de 308, tandis que Mulhouse ajoute deux jours de chômage aux six déjà prévus dans les ateliers des 206+ et 308.
Autres productions de Mulhouse, les Citroën C4 et DS4 ne sont pas concernées par du chômage partiel car ces modèles se vendent bien, a indiqué le porte-parole du site.
Depuis le début de l'année, l'usine de Mulhouse a accumulé l'équivalent de 28 jours d'annulations pour défauts d'approvisionnement ou raisons économiques.
Pour janvier, une seule journée de chômage est envisagée à Mulhouse et aucune à Sochaux à ce jour, selon les directions.

Pour réduire ses stocks, la direction de PSA a annoncé 13 jours chômés entre décembre et février à Rennes. Les syndicats sont inquiets.

La fin d'année 2011 s'annonce difficile. PSA Peugeot Citroën vient d'annoncer « entre deux et huit jours de chômage partiel sur ses sites de production un peu partout en France, sauf à Poissy (Yvelines), pour réduire ses stocks », confirme-t-on du côté du service communication du constructeur automobile.

 

Selon les calendriers de travail fournis aux syndicats par la direction, le site de la Janais à Chartres-de-Bretagne, à côté de Rennes, (production de la C5 et de la 508), sera touchée. Il y aura cinq jours chômés en décembre, quatre jours en janvier et sûrement quatre jours en février.

La production de nuit divisée par deux

« Normalement, on devait retrouver une stabilité de l'économie car la 508 se vend très bien. Mais nous sommes touchés de plein fouet par le ralentissement du marché dans le sud de l'Europe et surtout en Espagne ».

« Cette nouvelle n'annonce rien de très bon pour l'entreprise. Que l'on réduise les stocks en fin d'année, on peut le comprendre. Mais qu'on nous annonce d'autres jours de chômage partiel en début d'année 2012, c'est très inquiétant ».

Les journées de chômage partiel, qui sont payées à 95 % du salaire net grâce au dispositif d'État APLD (activité partielle de longue durée) activé en 2009, viennent s'ajouter à la traditionnelle semaine de congés payés entre Noël et le jour de l'An sur tous les sites.

Les intérimaires premiers touchés

Autre inquiétude sur le site d'Ille-et-Vilaine : la production de nuit pourrait passer, en mars 2012, de 330 véhicules par équipe à 160.

Concernant les quelques 4 300 suppressions de postes annoncées à la mi-novembre en France, à la fois en interne et chez des prestataires extérieurs comme les bureaux d'études, les syndicats indiquent ne pas avoir eu de précisions site par site.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires