Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 12:25

Jugeant les deux marques trop proches l’une de l’autre, le PDG de PSA, Philippe Varin, engage des stratégies différentes pour les différencier.

 

Différence de stratégie pour Peugeot et Citroën 

Par tous les moyens, le groupe PSA souhaite se relancer sur les bons rails. Cela passe malheureusement par des décisions industrielles des plus difficiles pour l’emploi. Mais aussi par une introspection visant à se remettre en cause et à se repositionner du point de vue marketing comme de l’image de marque, sur le marché. Et Philippe Varin, à la tête de PSA Peugeot Citroën, de vouloir revoir le positionnement des deux marques, ces dernières étant selon lui trop proches.

C’est ainsi que dans le futur, la marque au Lion et celle aux Chevrons iront chasser deux types différents de clients qui liront en chacune d’elles des offres bien distinctes.

La ligne C et la ligne DS

Du côté de Citroën, le mouvement se ferait en deux directions simultanées. D’un côté celle qu’on appelle la ligne C, de la C1 à la C5, qui viendrait se positionner légèrement plus bas en termes d’image de marque et de prix qu’actuellement. Les efforts seront portés à la fois sur les technologies et sur la facilité d’utilisation et la simplicité du véhicule, tandis que l’offre mécanique restera classique. Dans le même temps, la ligne DS continuera à faire feu de tout bois avec de plus en plus de modèles, et toujours cette image chic et fashion.

De plus, le constructeur continuera à "draguer" les pays émergents avec les modèles qualifiés de "premium low cost" comme la C-Elysée.

Rome ne s'est pas faite en un jour

En ce qui concerne Peugeot, le défi dans les prochaines années sera de s’affirmer comme une marque tirant davantage vers le premium. La clientèle devra être attirée par une offre de véhicule large (de la citadine au SUV, en passant par la routière) et sensiblement plus haut de gamme qu’actuellement, avec une qualité s’approchant des standards allemands type Volkswagen. Mais la tâche sera rude pour Peugeot, cette tendance à la montée en gamme étant de plus en plus présente chez les constructeurs, à l’instar de Skoda, Ford ou encore Opel.

Les fruits d'une telle stratégie ne se feront pas ressentir avant quelques années, le temps que l'image de marque s'imprègne dans la tête des clients.

Partager cet article

Repost0

commentaires