Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 07:41

Le constructeur chinois Dongfeng Motors et   PSA se côtoient depuis un moment déjà, mais leur relation pourrait prendre un nouvel essor. Jusque-là, les deux industriels collaborent via leur co-entreprise locale DPCA (Dongfeng Peugeot Citroën Automobile), dont le français détient 50% et qu'il consolide par mise en équivalence dans ses comptes. DPCA possède depuis peu une troisième usine à Wuhan, qui porte sa capacité de production à 600.000 véhicules annuels dès cette année, et qui doit contribuer à atteindre 750.000 unités par an dès 2015.

 

Mais les besoins en capitaux de PSA font que des relations capitalistiques pourraient être nouées avec Dongfeng. La rumeur circule depuis un moment déjà, mais le processus pourrait s'accélérer, à en croire 'Les Echos', qui affirme que deux banques d'affaires ont été mandatées pour examiner une prise de participation de Dongfeng dans le capital du constructeur français. En échange, le groupe chinois apporterait de l'argent frais, une denrée rare chez PSA qui connaît une passe commerciale très délicate.

 

Reste qu'il faudra surmonter de nombreux écueils, et non des moindres. D'abord, on peut imaginer que le partenaire actuel de PSA en Europe, General Motors, pourrait voir d'un mauvais oeil l'émergence d'un rival. Le quotidien financier rappelle ce matin que l'alliance avec l'américain concerne avant tout l'Europe, mais qu'il offre des lacunes pour le développement international du français. Ensuite, la situation actuelle de Peugeot le met en situation de faiblesse pour négocier. De son côté, Dongfeng est engagé dans de nombreux autres partenariats avec des partenaires de tous horizon, comme le japonais Nissan ou le coréen Kia.

 

Le marché chinois constitue une bouffée d'air frais pour PSA, qui a écoulé 277.000 véhicules au premier semestre, en croissance de 33%, deux fois plus rapide que le marché chinois au global. Quel contraste avec le vieux continent ! En Europe, après huit mois d'activité en 2013, PSA affiche des ventes en contraction de -12,3% à 878.586 véhicules. Son partenaire Opel (GM) est également convalescent, avec des ventes en baisse de -5,1% à 534.105 unités.

Partager cet article

Repost0

commentaires