Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 08:01

Conçu sur la plateforme EMP2, comme Efficient Modular Platform 2, de PSA Peugeot Citroën, le nouveau Citroën C4 Picasso profite d'un allègement de 140 kg, à motorisation égale, ce qui représente un gain de l'ordre de 10%.

La plateforme modulaire de PSA Peugeot Citroën regroupe le soubassement, les liaisons au sol (avec le système de freinage et la direction assistée), le moteur, la boîte de vitesses et les transmissions ainsi que l'architecture électrique et électronique.

 

Elle est à même de recevoir de nombreuses silhouettes, sur plusieurs segments et est adaptée aux différents marchés mondiaux. Elle permettra de couvrir les produits des segments C et D et équipera, à terme, 50% des véhicules produits par PSA Peugeot Citroën.

 

A partir d'un bloc avant unique, elle peut recevoir différents blocs arrière (court ou long), un poste de conduite bas ou haut, différents types de train arrière et enfin plusieurs générations de groupes motopropulseurs.

Cette modularité permettra à terme, de créer différentes combinaisons, à partir de 4 largeurs de voies avant, 5 empattements, 2 synthèses du poste de conduite et de l'auvent, 2 architectures de train arrière, des « unit arrière » permettant des versions courtes ou longues, avec 5 ou 7 places et la possibilité d'implanter un train arrière de type hybride électrique.

 

La conception de la nouvelle plateforme EMP2 s'est focalisée sur la réduction de la masse des futurs véhicules Peugeot Citroën.

 

L'utilisation généralisée de matériaux allégés innovants (aciers à très haute limite élastique et à ultra haute limite élastique - THLE et UHLE), de matériaux composites et d'aluminium, se traduit par un gain de 27 kg.

Les process de mise en forme et d'assemblage de pointe (emboutissage à chaud, laminages à épaisseur variable, hydroformage et soudures laser), ont permis un gain de 10 kg.

 

Au global et comparativement à la précédente génération de plateforme, le gain en masse se chiffre à 70 kg.

50% du gain en masse est lié à l'emploi de nouveaux matériaux ou de nouvelles technologies comme l'aluminium, les aciers à très haute ou ultra haute limite élastique (THLE ou UHLE), l'emboutissage à chaud, les matériaux composites ou encore une technologie innovante multicouches pour les insonorisants.

 

Le gain de masse procure de multiples avantages, dont notamment une réduction de la consommation et corrélativement des émissions de CO2, un meilleur comportement routier, avec une meilleure tenue de caisse et un angle de roulis diminué, un freinage meilleur et plus endurant, des performances en amélioration, à motorisation égale et l'adoption de motorisations de cylindrée ou de puissance plus faibles, procurant des performances équivalentes avec un gain en consommation.

 

Au-delà de la masse, chacun des modules à fait l'objet d'une optimisation destinée à réduire la consommation et la résistance à l'avancement. Parmi les gains les plus notables, on peut citer le système Stop&Start (4 g de CO2/km), le système SCR (3 g de CO2/km), la direction assistée électrique (2,5 g de CO2/km), la résistance au roulement des pneumatiques (2 g de CO2/km), mais aussi un plancher plat intégral sous caisse et une entrée d'air pilotée.

Partager cet article

Repost0

commentaires