Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 18:46

La marque française a enfin compris pourquoi des centaines de taxis de la ville de Wuhan freinaient sept mètres trop long.

Le modèle C-Elysée - DR
Le modèle C-Elysée - DR

Les défauts du système de freinage de taxis de marque Citröen qui circulent dans la ville chinoise de Wuhan sont dus à des pièces de rechange non agréées par le constructeur, a fait savoir la marque en réponse à une enquête de la télévision chinoise. Une porte-parole de Citroën a, de plus, précisé que les modèles C-Elysée concernés étaient d'une génération différente de celle dont il vient de lancer la commercialisation en Turquie et en Espagne.

 

La télévision chinoise CCTV avait mené une enquête à Wuhan, métropole de dix millions d'habitants dans le centre de la Chine, à la suite d'un nombre anormalement élevé de collisions impliquant des taxis Citroën de modèle C-Elysée, qui forment 80% de la flotte locale. Ces véhicules ont été vendus aux sociétés de taxis après être sortis des chaînes de DPCA, une co-entreprise de PSA Peugeot Citroën et du groupe chinois Dongfeng de la ville.

720 véhicules contrôlés

Citroën a effectué des analyses des systèmes de freinage de centaines de taxis à Wuhan et « constaté qu'ils n'avaient pas été entretenus et réparés par des concessionnaires habilités », a déclaré la porte-parole. Sur 720 véhicules contrôlés, 679 étaient équipés de pièces de rechange non originaires du constructeur. « L'efficacité du freinage a été impactée par des pièces de rechange non originaires du constructeur et par le non respect du manuel d'entretien », a-t-elle ajouté.

 

Elle a, par ailleurs, indiqué que DPCA avait décidé « d'offrir à tous les C-Elysée qui n'ont pas l'ABS, un remplissage de liquide de frein et un jeu de plaquettes pour s'assurer que tous les véhicules sont à un niveau de sécurité correct de roulage ».

 

Des milliers de taxis de marque Citroën circulent à Wuhan avec un système de freinage défectueux. Suite à des tests, la chaîne CCTV avait constaté qu'il fallait à ces véhicules 22,2 mètres pour passer de 56 km/h à l'arrêt, contre 14,5 mètres pour les modèles vendus aux particuliers.

Partager cet article

Repost0

commentaires