Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 19:28

Dans son discours devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale mercredi, le Président de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, a fait le point sur la stratégie du groupe dans les motorisations de demain. Philippe Varin a rappelé que PSA a fait le choix de l'hybride car il estime que ce segment représentera à l'horizon 2020 10 à 15% du marché automobile contre seulement 5% pour l'électrique. Beaucoup moins optimiste que son concurrent  Renault qui a fait de son côté le pari du 100% électrique, PSA étaye sa préférence pour l'hybride par le fait que la voiture électrique restera un véhicule urbain alors que l'hybride offre une plus grande autonomie pour sortir de la ville grâce à l'apport du moteur thermique.

 

Philippe Varin a reconnu que PSA doit faire face actuellement à des difficultés sur le marché automobile européen en citant notamment le marché espagnol qui a perdu la moitié de ses volumes depuis 2007, le marché italien 30% ou le marché britannique 20%. Philippe Varin prévoit un marché automobile français en baisse l'an prochain. Il a souligné que le marché automobile européen est saturé et reste en surcapacité avec une "impitoyable guerre des prix", en particulier sur le segment B des petites voitures. Dans ce contexte, Philippe Varin a reconnu que la division automobile de PSA dégagera au deuxième semestre 2011 une perte opérationnelle significative (plus élevée que le résultat positif du premier semestre) et un cash-flow un négatif.

 

Une situation qui a poussé le groupe à lancer un nouveau plan d'économies de 800 ME pour 2012 dont une moitié par réduction des coûts fixes et l'autre moitié par une réduction des effectifs. Philippe Varin a répété que ce plan d'adaptation révélé fin octobre se ferait sans licenciements économiques.Dans son discours devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale mercredi, le Président de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, a fait le point sur la stratégie du groupe dans les motorisations de demain. Philippe Varin a rappelé que PSA a fait le choix de l'hybride car il estime que ce segment représentera à l'horizon 2020 10 à 15% du marché automobile contre seulement 5% pour l'électrique. Beaucoup moins optimiste que son concurrent Renault  qui a fait de son côté le pari du 100% électrique, PSA étaye sa préférence pour l'hybride par le fait que la voiture électrique restera un véhicule urbain alors que l'hybride offre une plus grande autonomie pour sortir de la ville grâce à l'apport du moteur thermique.

Philippe Varin a reconnu que PSA doit faire face actuellement à des difficultés sur le marché automobile européen en citant notamment le marché espagnol qui a perdu la moitié de ses volumes depuis 2007, le marché italien 30% ou le marché britannique 20%. Philippe Varin prévoit un marché automobile français en baisse l'an prochain. Il a souligné que le marché automobile européen est saturé et reste en surcapacité avec une "impitoyable guerre des prix", en particulier sur le segment B des petites voitures. Dans ce contexte, Philippe Varin a reconnu que la division automobile de PSA dégagera au deuxième semestre 2011 une perte opérationnelle significative (plus élevée que le résultat positif du premier semestre) et un cash-flow un négatif.

 

Une situation qui a poussé le groupe à lancer un nouveau plan d'économies de 800 ME pour 2012 dont une moitié par réduction des coûts fixes et l'autre moitié par une réduction des effectifs. Philippe Varin a répété que ce plan d'adaptation révélé fin octobre se ferait sans licenciements économiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans actualité
commenter cet article

commentaires