Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 08:37

FIAT Auto et PSA à SEVELNORD.

 

Suite à l’annonce faite par FIAT en mai 2011 de ne pas renouveler l’accord de coopération  pour le remplaçant de G9, et donc de sortir de la coopération en 2017.

Les 2 constructeurs ont décidé de ne pas attendre la fin du contrat de 2017 afin de permettre à notre site de continuer de produire des utilitaires. Ils ont décidé de négocier, un projet de fin de partenariat afin de permettre à PSA de rechercher un partenaire pour le remplaçant du G9.

FIAT a également indiqué qu’il n’envisageait pas de passer l’échéance de septembre 2016 avec l’actuel G9.

De ce fait le projet d’accord entre les 2 constructeurs vise à définir les termes et conditions générales pour une fin de la coopération et aussi pour une prolongation de la coopération du produit.

Les 2 constructeurs s’accordent d’envisager un rachat fin 2012 par automobiles Peugeot et automobiles Citroën  pour moitié des parts détenues par FIAT dans Sevelnord. De poursuivre la fourniture de G9 par Sevelnord à FIAT jusque fin septembre 2016. FIAT participera aux dépenses de réadaptation du site à hauteur de 50 % des frais engagés par PSA à la fin de vie du G9 actuellement produit à Sevelnord.

Le groupe PSA pourra vendre des G9 à des tiers en Europe.

Cet accord permet de conserver le statut juridique de la société Sevelnord.

Cet accord permettra aussi de continuer l’activité  du site et aussi d’effectuer des discussions avec des candidats afin d’étudier et de produire des véhicules futurs, successeurs de G9, le groupe PSA peut donc poursuivre la recherche d’un nouveau partenaire pour l’étude et la production de Véhicules légers sur notre site.

Résultat du vote pour  le projet de sortie du capital de Sevelnord de FIAT lors du comité d’entreprise:

POUR : SPI/GSEA, CFE-CGC et FO  soit 7 voix pour

CONTRE : CGT soit 3 voix contre !!!

Pour le SPI/GSEA : Il s’agit d’une grande avancée dans l’avenir de notre site, nous avions déjà en début d’année alerté le ministre de l’industrie de l’époque sur le divorce FIAT /PSA : voir courrier  ci-joint. Pour le SPI/GSEA dans cette période très grave que traverse-le groupe PSA, rien n’est encore joué mais il s’agit d’une avancée importante pour l’arrivée d’un nouveau partenaire et peut être du projet Kzero.  Sans le vote positif des  élus réformistes, l’avenir du site était compromis.

 

Courrier du SPI/GSEA envoyé le 5 janvier 2012

 

 

Monsieur le Ministre,

 

 

Nous tenions mon organisation syndicale majoritaire à Sevelnord et moi-même vous remercier de la mise en place de la cellule de suivi et  d’anticipation industrielle, concernant les problèmes rencontrés par  notre site de production de monospaces et d’utilitaires.

 

                Nous sommes aussi satisfait de l’engagement des élus locaux, mais en particulier des idées apportées lors de la réunion du 18 novembre par madame Létard et monsieur Borloo.

                Lors de cette réunion, notre directeur des productions, monsieur Denis Martin a annoncé que notre site pourrait continuer son activité et la mise en place du projet Kzéro, seulement avec un nouveau partenaire. Suite à cette remarque, monsieur Borloo se propose d’effectuer alors des démarches pour aider le groupe PSA dans ses recherches.

                La proposition de recherche est pour nous une demande intelligente et que nous rejoignons.

                Mais, pour le SPI/GSEA il y a un problème que seuls les politiques à votre niveau peuvent résoudre. A ce jour le contrat entre FIAT qui nous lâche et PSA nous conduit jusqu’en 2017. Donc, comment voulez-vous effectuer un partenariat avec un autre constructeur si le divorce n’est pas effectué ? Pour le SPI/GSEA notre partenaire FIAT ne joue pas vraiment le jeu, certes nous ne fabriquons plus de monospaces de la marque FIAT et Lancia, mais nous voyons maintenant dans  les concessions FIAT, débarquer des monospaces Lancia fabriqués par Chrysler aux Etats Unis.

                Il est donc impératif, dans le cas d’un nouveau partenaire, que le divorce entre FIAT et PSA se fasse dans les meilleures conditions sans pénaliser le groupe PSA et surtout notre site de Sevel. Nous pouvons envisager un scenario catastrophe, PSA trouve un nouveau partenaire et FIAT serait alors en droit de  demander des dommages financiers à notre société, pour non-respect du contrat jusque 2017 ? Ce qui serait pour nous SPI/GSEA un comble, et je rappelle ce n’est pas le groupe PSA qui nous lâche, mais bien le groupe FIAT.

 

                Je tiens aussi à rappeler, les échéances annoncées sont en 2017. C'est-à-dire dans 5 ans, entre l’étude et la sortie d’usine d’un véhicule il faut 3 à 4 ans. Les véhicules que nous fabriquons à ce jour en 2017, seront-ils encore capable d’être vendus sur le marché, face à la concurrence, qui aura renouvelée au moins 1 ou 2 fois  leurs gammes ! Pour le SPI/GSEA nous devons savoir très rapidement la politique adoptée par PSA et connaitre l’éventuel partenaire pour le site de Sevel, et FIAT doit se retirer sans compromettre l’avenir de notre site. L’avenir de notre site ce  n’est pas seulement le SPI/GSEA  qui le demande, mais les 2400 salariés.

 

                Pour le retrait de FIAT sans histoire, je le rappelle : seuls les politiques de votre niveau peuvent nous aider.

                Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

 

               

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans actions du SPI
commenter cet article

commentaires