Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 04:47

 

Renault et Nissan ont célébré hier les 15 ans de leur Alliance. C’est en effet le 27 mars 1999 que les deux constructeurs ont scellé leur union. « Ensemble, Renault et Nissan ont largement étendu leur empreinte mondiale, engendrant des économies d’échelle beaucoup plus importantes qu’elles n’auraient pu le faire sans l’Alliance », s’est félicité Carlos Ghosn, président de Renault et de Nissan. « Renault et Nissan accomplissent depuis 15 ans un parcours tout à fait unique, optimisant les synergies tout en veillant à conforter les marques et la culture d’entreprise qui leur sont propres », a-t-il ajouté.

Grâce à son alliance avec Dongfeng, avec qui il gère la coentreprise DPCA, PSA Peugeot Citroën sera en mesure de produire et vendre 1,5 million de véhicules par an à l’horizon 2020, soit un triplement par rapport aux 550 000 véhicules vendus en Chine en 2013 par le groupe français et son partenaire.

Renault préparerait la remplaçante de la Laguna pour la fin de 2015. Le modèle, qui serait plus long de 20 cm que l’actuel, pourrait être un véhicule inédit à trois volumes et hayon. Pour cette berline de haut de gamme, qui ne reprendrait pas le nom de Laguna, Renault utiliserait la plateforme modulable CMF déjà utilisée par le nouveau Nissan Qashqai, et proposerait des moteurs à essence de 130 ch à 180 ch, des organes diesel développant 110 ch à 200 ch, ainsi qu’une motorisation hybride.

Nissan et Auchan ont inauguré le 27 mars sur un parking de l’enseigne de grande distribution, à Mantes-la-Jolie, la première d’une série de 130 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. Le constructeur dispose déjà d’un réseau de 120 points de recharge, dont 60 sont installés chez des concessionnaires et 60 chez des partenaires comme Ikea, la SNCF et BP. D’ici à la fin de 2014, Nissan aura déployé un total de 250 bornes sur le territoire français et sera donc la source du premier réseau de recharge rapide en France.

Gefco a dégagé en 2013 un bénéfice net de 55 millions d’euros, en hausse de 28 %, sur un chiffre d’affaires de près de 4 milliards d’euros, en hausse de 11 %. Le groupe de logistique précise que « l’essentiel de cette croissance s’est joué en Europe centrale et de l’Ouest et en Amérique Latine ». En 2014, Gefco s’est fixé pour objectif d’atteindre 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 122 millions d’euros de résultat opérationnel courant. Il prévoit de doubler sa taille d’ici à 2020, avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, dont un million qui devrait être réalisé via des acquisitions externes.

Chevrolet, qui se retirera d’Europe en 2016, a donné à ses distributeurs jusqu’au 31 mars pour accepter ses conditions d’indemnisation, à savoir 600 euros par véhicule vendu en moyenne annuelle. Ce montant est jugé insuffisant par nombre de distributeurs, dont certains devraient saisir les tribunaux. Le CNPA, qui les représente, tiendra le 1er avril une conférence de presse, pour faire le point sur ces contentieux.

Les prud’hommes de Toulouse ont jugé le 27 mars que le licenciement, en 2009, des 283 salariés de l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn, n’était pas fondé, ce qui ouvre la voie à une indemnisation dont le montant pourra dépasser 100 000 euros dans certains cas. L’équipementier américain devrait faire appel de cette décision.

 

Chery prévoit de construire une usine aux Philippines, dans laquelle il compte investir 4,5 milliards de pesos (72,3 millions d’euros) au cours des trois prochaines années.

SAIC table sur une hausse de son chiffre d’affaires de 8 % en 2014, à quelque 609 milliards de yuans (71,3 millions d’euros).

BYD envisage de vendre 20 % de ses actions cotées à la Bourse de Hong Kong ; cette opération pourrait lui rapporter 5,80 milliards de yuans (680 millions d’euros).

Pirelli a dégagé en 2013 un bénéfice net de 306,5 millions d’euros, en baisse de 21,7 %, et confirmé ses principaux objectifs pour l’année 2014. Le chiffre d’affaires a progressé de 1,2 % en 2013, à 6,146 milliards d’euros, et le résultat d’exploitation est resté quasi stable, à 1,105 milliard d’euros, mais a progressé de 2,4 % sur le seul quatrième trimestre. La dette a reculé à 1,322 milliard d’euros (contre 1,971 milliard fin 2012). Pour l’année 2014, Pirelli "confirme les objectifs fixés en novembre dernier", notamment un résultat opérationnel de 900 millions d’euros, des investissements de moins de 400 millions d’euros et une dette d’environ 1,2 milliard d’euros. En revanche, l’objectif de chiffre d’affaires est revu en baisse, à 6,2 milliards d’euros (contre 6,6 milliards) en raison de possibles effets de change.

L’unité slovaque du groupe Volkswagen a accru sa production de 2 % l’an dernier, avec 426 313 véhicules assemblés dans l’usine de Bratislava.

Toyota va rappeler 119 000 berlines Avalon aux Etats-Unis en raison d’un problème sur les sacs gonflables, susceptibles de se déployer inopinément. Les véhicules concernés ont été produits en 2003 et 2004. Le constructeur indique avoir eu connaissance d’un cas de déploiement intempestif ayant entraîné de légères blessures, mais n’a enregistré aucun accident grave.

Volvo se fixe pour objectif de vendre environ 60 000 voitures par an en Allemagne d’ici à 2020 (soit une part de marché de 2,0 %).

L’Indonésie va porter la taxe sur les voitures de luxe à 125 % à partir du mois prochain, contre 75 % actuellement ; les modèles concernés par ce taux sont ceux dont la cylindrée est supérieure ou égale à 3 l pour les moteurs à essence, et supérieure ou égale à 2,5 l pour les moteurs diesel. Cette catégorie de véhicules représente environ 1,4 % (17 000 unités) du marché.

Ford a annoncé un investissement de 500 millions de dollars dans son usine de moteurs de Lima, dans l’Ohio, en vue d’y fabriquer un nouveau moteur V6 turbo de 2,7 l pour le nouveau pick-up F-150. La production du nouvel organe débutera au dernier trimestre. Elle entraînera la création de 300 emplois sur le site, a précisé le constructeur.

Ford a commencé à produire la semaine dernière son moteur EcoBoost à trois cylindres de 1 litre en Chine. Le moteur est fabriqué à Chongqing, dans une usine de sa coentreprise locale Changan Ford. Il équipera les Ford Fiesta et EcoSport assemblés en Chine.

 

Toyota prévoit une baisse de près de 20 % des ventes de véhicules en Argentine cette année, à quelque 750 000 unités, mais estime que le marché reprendra ensuite sa croissance pour atteindre 1 million d’unités d’ici à 2018. Il compte pour sa part maintenir ses plans de production dans le pays, soulignant que l’Argentine est une base d’exportations vers le reste de l’Amérique latine. Sa production locale devrait ainsi s’élever à 140 000 unités par an à moyen terme.

Sergio Marchionne a confirmé la présence d’Alfa Romeo au Salon de New York, marquant le retour de la marque aux Etats-Unis après vingt ans d’absence. La 4C sera le premier et le seul modèle commercialisé cette année, elle sera suivie à partir de 2015 de plusieurs nouveautés. L’objectif d’Alfa Romeo est de porter ses ventes à 500 000 unités par an d’ici à 2020, contre 100 000 actuellement.

Le Trésor américain va réduire sa participation dans le capital d’Ally Financial, l’ancienne filiale de financement de General Motors qu’il avait sauvée de la faillite, à la faveur de son introduction en Bourse. Il prévoit de céder 95 millions d’actions de l’établissement bancaire sur les 177 millions encore en sa possession, et 14,2 millions de plus en cas de forte demande. L’opération pourrait ramener la participation du gouvernement américain dans Ally de 37 % actuellement à 14 %, et lui rapporter quelque 3 milliards de dollars.

L’OMC a estimé que les quotas imposés par la Chine sur les exportations de terres rares et d’autres matériaux critiques comme le tungstène et le molybdène (tous utilisés par l’industrie automobile) ne se justifiaient pas. La Chine a maintenant 60 jours pour faire appel de cette décision.)

La justice européenne a réduit de 880 à 715 millions d’euros une amende infligée en 2008 au groupe français de matériaux de construction Saint-Gobain, dans le cadre d’une entente avec d’autres producteurs concernant le marché européen du verre automobile. Le Tribunal de l’Union européenne a indiqué que Saint-Gobain ne s’était pas rendu coupable de récidive, contrairement à ce qu’affirmait la Commission européenne. En conséquence, l’amende infligée à Saint-Gobain par Bruxelles n’aurait pas dû être majorée de 60 %. Toutefois, comme Saint-Gobain s’était déjà rendu coupable d’infractions aux règles de la concurrence en 1984 et 1988, le Tribunal a tout de même maintenu une majoration de l’amende prévue, mais seulement de 30 %.

AvtoVAZ a annoncé être passé dans le rouge en 2013 en raison de "la baisse des ventes sur le marché automobile russe". Le groupe a enregistré une perte de 7,9 milliards de roubles (161 millions d’euros) l’an dernier, contre un bénéfice net de 29,2 milliards de roubles (720 millions d’euros) en 2012. Son chiffre d’affaires a reculé de 6,8 %, à 177 milliards de roubles (3,6 milliards d’euros). "2013 n’a pas été une année facile pour notre entreprise", a commenté Bo Andersson, président d’Avtovaz. "Notre principal objectif en 2014 est de rendre l’entreprise bénéficiaire", a-t-il indiqué, ajoutant qu’il voulait se concentrer sur la "hausse de la productivité du travail, la hausse de la qualité de la production, le lancement de nouveaux modèles et la réduction des dépenses".

Grâce à son alliance avec Dongfeng, avec qui il gère la coentreprise DPCA, PSA Peugeot Citroën sera en mesure de produire et vendre 1,5 million de véhicules par an à l’horizon 2020, soit un triplement par rapport aux 550 000 véhicules vendus en Chine en 2013 par le groupe français et son partenaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires