Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 11:46

Huit mois seulement après avoir été reprise par Michelle Boos, une femme d’affaires franco-coréenne censée la sauver, la société Mia Electric est à nouveau menacée d’une faillite imminente. Le tribunal de commerce de Niort doit statuer le 12 février sur le sort de l’entreprise.

 

La France a connu l’an dernier 62 252 défaillances d’entreprises, en hausse de 1,7 %, selon des données provisoires arrêtées fin décembre et rendues publiques le 7 février par la Banque de France. En valeur absolue, le secteur le plus touché par les faillites a été celui de la construction avec 15 743 défaillances (+ 0,2 %), suivi de celui du commerce et de la réparation automobiles, avec 14 084 cas recensés (+ 3,1 %).

 

Le mois de janvier 2014 confirme le mouvement de recul du diesel sur le marché français enregistré en 2013. L’an dernier, la part des véhicules diesel est descendue à 67 %, revenant à son niveau de 2002. En janvier, les véhicules diesel ne représentaient plus que 64 % (- 5 points) des immatriculations, à 80 327 unités.

 

Le 13 février, 1 300 Renault 4L s’élanceront de Poitiers pour la 17ème édition du 4L Trophy, course humanitaire réservée aux étudiants de moins de 26 ans qui mènera les équipages sur un parcours de 6 000 km à travers le désert marocain. L’arrivée est prévue à Marrakech le 21 février.

 

La Sécurité routière annonce qu’en janvier 2014, 238 personnes sont décédées dans des accidents de la route en France, contre 239 un an plus tôt, ce qui représenterait une relative stabilité (- 0,5 %). Ce chiffre est remis en cause par l’association 40 Millions d’automobilistes, qui remarque que la Sécurité routière avait annoncé 271 décès pour le mois de janvier 2013. L’écart s’explique par le fait que la Sécurité routière s’appuie sur des chiffres provisoires pour présenter son bilan mensuel, et que son logiciel de calcul statistique a surévalué le nombre final de décès en janvier 2013.

 

 

Aston Martin a estimé le coût du rappel de 17 900 voitures annoncé le 5 février à 1,5 million de livres (1,8 million d’euros). Il a en outre indiqué qu’il comptait transférer " dès que possible » au Royaume-Uni la production du bras de la pédale d’accélérateur, actuellement réalisée en Chine.

 

Porsche a annoncé avoir vendu 12 225 voitures dans le monde au mois de janvier (+ 1,4 %). Ses ventes ont diminué de 8 % environ en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis. Elles ont en revanche augmenté de près de 30 % en Chine et ont également progressé en Allemagne.

 

Daimler compte réduire cette année les promotions sur les véhicules Mercedes et relever les prix de certains modèles, alors que la demande dépasse l’offre, a indiqué Dieter Zetsche, président du groupe allemand.

 

Les responsables de l’usine Toyota de Cumana au Venezuela ont annoncé "une interruption indéfinie de la production" du site à compter du 13 février en raison d’un manque de pièces détachées. "Nous fermerons d’abord pour une période de 45 jours en attendant que nous soient octroyées les devises nécessaires à l’importation de pièces détachées", a confirmé un dirigeant de Toyota Venezuela. L’entreprise doit acheter ses pièces à l’étranger car le Venezuela n’en produit pas ; or, le pays a mis en place depuis 2003 un contrôle des changes très strict qui oblige les entreprises à passer par un organisme gouvernemental pour obtenir des devises en dollars.

 

Toyota serait en passe de trouver un accord à l’amiable avec les autorités américaines pour verser une amende de 1 milliard de dollars dans le cadre d’une enquête sur les problèmes d’accélération intempestive qui avaient touché plusieurs de ses modèles commercialisés aux Etats-Unis. Le groupe avait déjà accepté de verser une amende de 1,1 milliard de dollars en 2012 dans le cadre d’une procédure collective de type "class action".

 

Les ventes de voitures en Ukraine ont baissé de 1 % en janvier, à 11 874 unités, indique Ukrautoprom (Association des constructeurs dans le pays) ; Geely a dominé le marché ukrainien le mois dernier, avec 1 503 véhicules écoulés (+ 32,8 %), suivi de Toyota (1 352, + 97,1 %), et de ZAZ (920, + 18,6 %).

 

Selon les statistiques du Bureau américain du Travail, le secteur automobile américain a créé 3 400 emplois au mois de janvier.

 

Selon les estimations d’Automotive News, la production de véhicules en Amérique du Nord a augmenté de 4 % en 2013, à 16,55 millions d’unités. Elle a repassé la barre des 16 millions d’unités pour la première fois depuis 2005.

 

Le 12ème Salon de l’automobile de New Delhi, qui fermera ses portes demain, aura incontestablement été le salon de la petite voiture peu coûteuse, rustique et économique. Outre les concepts de voitures à très bas coûts présentées par l’Alliance Renault-Nissan (Renault Kwid et Datsun Redi-Go), Tata a dévoilé deux petits modèles de série, les Bolt et Zest, tandis que Ford a présenté sa Figo, future petite voiture à quatre portes avec un coffre séparé. Si les constructeurs allemands de haut de gamme étaient bien présents au Salon de New Delhi, leurs stands étaient bien moins démonstratifs qu’à Francfort, Detroit ou même en Chine. Et les voitures haut de gamme de Jaguar Land Rover (Tata) étaient exposées dans le même hall que les rustiques poids-lourds du groupe. Avec ce salon, l’Inde montre qu’elle sert de laboratoire mondial pour concevoir et produire des véhicules à très bas coûts.

 

Toyota estime que le lancement de sa marque haut de gamme Lexus en Inde "n’est qu’une question de temps" ; le constructeur souligne que le projet, qui a dû être suspendu en raison de la hausse de la fiscalité sur les voitures de luxe importées en Inde, "restait d’actualité. Le marché indien des voitures de luxe, dominé par les marques allemandes, devrait progresser de 25 % en 2014, à quelque 26 000 unités.

 

Audi a ouvert la semaine dernière une concession « numérique » à Berlin, sur le Kurfürstendamm. Il s’agit de la troisème concession de ce type de la marque dans le monde, après celles ouvertes à Londres en juillet 2012 et à Pékin en janvier 2013.

 

Nissan a annoncé une hausse de 18 % de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l’exercice en cours, à 274,1 milliards de yens (2,07 milliards d’euros), grâce à la dépréciation du yen et à des réductions de coûts. Le constructeur a en outre enregistré un bénéfice opérationnel de 300,7 milliards de yens (2,27 milliards d’euros, + 9,5 %), pour un chiffre d’affaires de 7 279 milliards de yens (55 milliards d’euros, + 19,7 %). En volume, les ventes du groupe dans le monde ont augmenté de 1 % sur la période. Pour l’ensemble de l’exercice qui s’achèvera le 31 mars, Nissan prévoit un bénéfice net de 355 milliards de yens (2,7 milliards d’euros, + 4,1 %), un bénéfice d’exploitation de 490 milliards (3,53 milliards d’euros, + 11,7 %), et un chiffre d’affaires de 10 190 milliards de yens (77,2 milliards d’euros, + 16,6 %).

 

PricewaterhouseCoopers prévoit une croissance de 5,8 % de la production mondiale de véhicules légers en 2014, à 87,4 millions d’unités, dont 16,5 millions d’unités en Europe (+ 3,6 %) et 1,9 million d’unités en France (+ 6,2 %).

 

 

En 2013, l’équipementier américain American Axle a réalisé un bénéfice net de 94,5 millions de dollars, en baisse de 74 %, mais son chiffre d’affaires a augmenté de 9,4 %, à 3,21 milliards de dollars.

 

Une étude réalisée par l’institut CAR de l’Université de Duisbourg-Essen montre que l’âge moyen des acheteurs de voitures neuves en Allemagne continue d’augmenter. Il s’élevait à 52,2 ans l’an dernier, contre 51,9 ans en 2012 et 51,3 ans en 2011.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires