Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 08:28

Déclaration GSEA au CCE du 23 juin 2011

 

Les médias nationaux ont très largement relayé un document de travail interne de PSA, stipulant la prévision de fermeture des sites d’Aulnay, Sevel et Madrid. Cette information a non seulement indigné les salariés des sites concernés, mais aussi ceux de tous les établissements du groupe, tout en inquiétant fortement les clients actuels ou à venir.

 

Le GSEA interpelle régulièrement la direction de l’entreprise sur les questions d’avenir des sites, et notamment celui des sites français tels Aulnay ou Sevel. Les questions posées au cours des CCE précédents témoignent du souci constant du GSEA à préserver l’activité et l’emploi dans tous les sites français.

 

Pour le GSEA, il est inacceptable qu’un tel document de travail ait été écrit, ait pu circuler et ait pu être médiatisé de la sorte. Il a offert une tribune d’expression aux politiques de tous bords qui se sont exprimés en marge des scrutins électoraux à venir. Sous couvert de pseudo défense de l’intérêt des salariés, ils ont fustigé le groupe et par voie de conséquence desservi les salariés qui y travaillent sans répondre à leurs interrogations, mais en amplifiant leurs craintes.

 

Pour le GSEA, en pleine période de crise, les salariés du site d’Aulnay ont démontré leurs capacités d’organisation en s’adaptant au mono flux et en réalisant des performances industrielles sans précédent quand les autres sites étaient en souffrance. Face à cet état de fait, leur indignation est légitime et compréhensible, d’autant qu’aujourd’hui, grâce à leurs efforts continus, les indicateurs de sécurité et de qualité se sont significativement améliorés.

 

Le GSEA exige de la direction qu’elle réponde à l’angoisse des salariés en apportant des réponses concrètes et rassurantes en termes d’activité, de plan de charge et d’emploi au-delà de 2020. Le comité stratégique issu de l’accord sur la GPEC, doit disposer de pouvoirs et de moyens étendus pour devenir partie prenante dans le choix des orientations de l’entreprise.

 

Quant à Sevelnord, 6 ans nous séparent de son désengagement avec Fiat. Ce temps doit être mis à profit pour étudier toutes les solutions alternatives permettant de redonner de l’activité à cette usine performante et moderne pour laquelle le GSEA demande le rattachement à PCA.

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans tract du SIA
commenter cet article

commentaires