Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:25

C’est le ministère du Commerce extérieur qui l’annonce : PSA Peugeot Citroën va signer prochainement un contrat de partenariat industriel et commercial pour la distribution de ses véhicules au Kazakhstan. Cet accord pourrait, si l’on en croit le ministère, créer plus de 300 emplois en France, les véhicules devant être produits sur les sites de Rennes et de Sochaux. 150 emplois serait également créés au Kazakhstan. Reste à savoir quel sera l'impact sur la situation de l’usine rennaise du groupe automobile français : le mois dernier, il a en effet dévoilé un dispositif de reclassement qui vise à réduire de 1.400 postes l’effectif du site, qui compte actuellement 5.500 salariés.

 

Un exemple de « colocalisation »  

 

Sur le fond, l’accord signé ressemble fort aux accords de « colocalisation » encouragés par le gouvernement Ayrault, qui présente ce type de partenariat comme une alternative à la délocalisation. En janvier dernier, le Premier ministre avait expliqué dans une interview les enjeux de ces collaborations au Journal des Entreprises : « Nous l’avons mis en place en signant un contrat en fin d’année 2012 avec le Maroc, où EADS et Safran produisent là-bas des sièges et pièces pour les Airbus. Ces composants reviennent ensuite en France et apportent de la valeur à notre secteur industriel qui devient ainsi performant et peut renforcer ses investissements de R&D et sa capacité à monter en gamme.

 

C’est un peu ce que l’industrie automobile allemande a fait avec les anciens pays du bloc communiste qui étaient dans un état de délabrement incroyable mais qui avaient un potentiel humain élevé. Cela ne leur a pas fait perdre des emplois en Allemagne. Ils en ont même gagné ! ».

Partager cet article

Repost0

commentaires