Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 09:32

CE EXTRAORDINAIRE

Du jeudi 7 octobre 2010

 

 

INFO OU INTOX???

La radio France Bleue Nord Picardie annonce 250 licenciements à SEVELNORD. Pour le SPI/GSEA cette annonce communiquée avant le CE extraordinaire par une organisation syndicale est fausse. A ce titre, le SPI/GSEA a fait part de son mécontentement à la direction (voir déclaration au verso) et réclame que des explications et un démenti soient faits auprès des salariés. Jusqu'en 2013 grâce à l'accord APLD signé par le SPI/GSEA la direction de SEVELNORD ne PEUT PAS PROCEDER à des licenciements !

A QUOI S’ATTENDRE ?

Un CE extraordinaire a eu lieu jeudi après-midi à 14 h 30 concernant l'application du chapitre 1 de l'accord GPEC mais aussi sur le projet de dispositif d'accompagnement des transformations collectives au sein de SEVELNORD. La direction annonce un sureffectif à échéance 2013 (arrêt du V) pas quantifié à ce jour et propose  de le gérer en amont sur la base du volontariat selon 3 axes :

-       Des départs vers les sites locaux demandeurs (UMV (ex SMAN) et Française de mécanique) ou autres usines du groupe.

-       Une reconversion interne basée sur un plan de formation du salarié.

-       Une aide à la mobilité externe (projet professionnel avec promesse d’embauche)

Un Espace Mobilité et Développement Professionnel (EMDP) est créé pour permettre à chacun de s’informer à partir de ce jour sur les différentes modalités en cas de mutation du salarié.

 

Mesures d’aides à la mobilité interrégionale:

ü  Une aide du service logement du site d’accueil

ü  En cas d’achat d’un logement toutes les aides à la mobilité pourront être versées

ü  Une indemnisation des frais de changement de domicile

ü  Une prise en charge des frais de déménagement

ü  Une indemnité pour frais d’installation et de déménagement

ü  Une prime d’incitation à la mobilité variable selon la situation de famille du salarié (enfants à charge)

ü  Une revalorisation salariale en cas de mobilité de province vers région Parisienne.

ü  Une remise à zéro des compteurs chômage 6 mois après une mutation

 

 

Mesures d’aides à la mobilité locale:

ü  Les salariés percevront également des aides qui seront déterminées en fonction de la contrainte d’éloignement.

ü  Une aide destinée à faciliter les trajets entre le domicile et le lieu de travail (achat d’un véhicule et prise en charge du surcoût de crédit plafonné).

ü  En cas de mobilité non temporaire, sans changement de domicile une prime d’un montant de 2500€ sera versée à condition que la mutation ou le transfert d’activité entraîne un allongement de trajet d’au moins 15 kms ou 30 minutes à l’aller comme au retour.

ü  Dans certains cas de changement de domicile, si une contrainte d’éloignement le justifie, application d’une prime d’incitation à la mobilité consultable dans l’intranet Net RH ou dans l’espace mobilité.

A ces mesures, s’ajoute une prime exceptionnelle de 2000 euros pour les mutations dans les sites de UMV et Française de mécanique et une prime de 3000 euros dans les autres sites.

 

Chaque candidat se verra remettre un dossier récapitulatif des aides possibles, en fonction de sa situation. Les barèmes et les conditions applicables à ces mesures sont consultables dans l’intranet Net RH ou dans l’espace mobilité.

ü    

DANS TOUS LES CAS ! 

Heureusement que le SPI/GSEA en tant que syndicat responsable a signé cet accord sur l'APLD pour préserver les emplois des salariés. Mais que de critiques avons-nous eu de certaines organisations syndicales qui ne souhaitent qu’une seule chose : LA FERMETURE DE SEVELNORD !

 

Pour le SPI/GSEA, la direction de SEVELNORD mais surtout la Direction Générale de PSA doit rapidement communiquer sur l'avenir réel de SEVEL.

 

Nous vous invitons à vous rapprocher des délégués du SPI/GSEA pour vous informer sur l’ensemble des mesures qui sont proposées pour permettre aux salariés qui le souhaite d’être mobile et de profiter des offres du groupe PSA.

 

 

 

 

                                                           Lieu St Amand, le 7 octobre 2010

 

Monsieur le Président,

 

Les graves faits qui se sont déroulés hier nous amènent à faire cette déclaration.

 

Nous souhaitons revenir sur les annonces parues dans divers médias le mercredi 6 octobre 2010 et nous vous les rappelons : 200 à 250 licenciements à Sevelnord seront annoncés ce jeudi  7 octobre 2010 au cours d’un CE extraordinaire. 

 

Nous souhaitons obtenir de votre part le comment une telle annonce peut-être rendue publique alors que le CE extraordinaire ne s’est pas encore réuni ? Si les faits affirmés ne sont pas avérés avez-vous l’intention d’apporter un démenti ?

 

Nous attirons votre attention sur les effets dévastateurs d’une telle annonce :

 

1)   Auprès des salariés de Sevelnord qui sont complètement anéantis aujourd’hui en se demandant à quelle sauce ils vont être mangés.

2)  Auprès des familles des salariés qui se manifestent très largement pour obtenir plus de précisions.

3)  Auprès des partenaires extérieurs qui se demandent quand leur tour va arriver.

4)  La crédibilité de cette instance.

Mais après tout, les objectifs recherchés par ceux qui diffusent de telles informations dans la presse ne sont-ils pas atteints ?

 

Imaginons un seul instant que le SPI/GSEA se livre à de tels agissements ?

 

Pour notre part, nous ne cautionnons absolument pas ce type de démarche qui vise à déstabiliser notre entreprise et les salariés qui y sont employés.

 

Nous sommes signataires de l’accord APLD qui à priori nous garantit l’absence de plan social jusque 2013. Cet accord est-il remis en cause ?

 

Merci de nous apporter tous les éclaircissements souhaités.

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans tract CE
commenter cet article

commentaires