Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:53

Ensemble, défendons nos retraites !

 


Les rapports successifs du Conseil d’Orientation des Retraites restent alarmistes, préparant  l’opinion publique au pire ; à savoir l’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge légal de départ en retraite qui était pourtant passé de 65 à 60 ans.

 

Pour répondre à la crise économique de 2008, tous les pays, dont la France, ont su trouver des milliards d’€uros pour empêcher la faillite d’un système bancaire capitalistique sans foi ni loi, qui a initié cette crise planétaire sans précédent. Pour sauver la Grèce, l’Europe a su mobiliser plus de 750 milliards d’€uros, auxquels la France a particulièrement contribué. Mais pour les retraites, les caisses seraient vides et seuls les salariés devraient les renflouer ?

Déjà on parle à demi-mot d’une seconde journée de solidarité pour les personnes âgées et les handicapés. Le SPI/GSEA s’y opposera sans concession. Pourquoi les salariés devraient-il à nouveau trinquer, alors que les professions libérales et autres nantis ont été dispensés de la première journée ?

 

Trop c’est trop. Au lieu d’annoncer des milliards de déficits de la branche vieillesse, il faut mettre en place des politiques audacieuses, volontaristes et génératrices d’emplois permettant de faire rentrer des cotisations en faveur de la branche vieillesse. Il faut aligner tous les régimes, sans distinction, ce qui évitera à terme les conflits entre les deux parties. D’ailleurs, curieusement sur ce point, toutes les organisations syndicales dites représentatives sont ennuyées. Comment défendre le privé face au public et inversement lorsqu’elles sont présentes de chaque coté ? Difficile, c’est la raison pour laquelle elles passent cet aspect si important sous silence.

 

Le gouvernement vante les modèles scandinaves et des salariés qui travaillent jusqu’à 70 ans et plus. Mais, curieusement il reste discret sur le formidable taux de productivité des salariés français, l’un des plus élevés des pays industrialisés. D’ailleurs, il serait intéressant de faire un lien entre le niveau de productivité et les pathologies professionnelles qui en découlent. C’est la raison pour laquelle, la pénibilité doit être reconnue et permettre aux salariés qui en ont été affectés de partir non seulement plus tôt, mais aussi dans de meilleures conditions.

 

Enfin, les retraites chapeaux, les avantages financiers des capitaines d’entreprises, des politiques, des parlementaires ainsi que les profits capitalistiques et bancaires doivent contribuer au financement des régimes de retraite.

 

Pour les retraites, le SPI/GSEA revendique :

 

C  L’égalité public/privé,

C  La prise en compte de la pénibilité,

C  La taxation de toutes les sources de revenus aujourd’hui exonérés,

C  La taxation des profits bancaires,

C  La taxation des entreprises délocalisant l’outil industriel Français

C  Le retour à l’emploi des jeunes dans notre pays.

 

Ces mesures garantiront la retraite par répartition, l’équilibre des régimes, le maintien de l’âge légal de départ et de la durée de cotisation. 

  Le SPI/GSEA participera à la manifestation du 24 juin 2010 à VALENCIENNES départ Place d’Armes 10 h.

Partager cet article

Repost 0
Published by deleguespi - dans tract du spigsea
commenter cet article

commentaires