Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 06:27

                                                                                                                
En signant l’accord NCS quand le Groupe était au bord du gouffre, puis le NEC alors que les fondamentaux de la performance de l’entreprise se rétablissaient, le GSEA a pris ses responsabilités et les a partagées avec les salariés. Ces derniers ont soutenu leurs efforts dans la durée contribuant année après année au redressement spectaculaire de la branche automobile.  
Si l’accord portant sur le NEC encadre l’évolution salariale à un niveau de 1% au-dessus de l’inflation, pour autant, il ne restreint pas ce niveau à un mini non compréhensible dans le contexte de performance retrouvée.  

Le GSEA revendique un budget global à hauteur de 2,7 % mini à répartir sur les bases suivantes :               

 AG   AI   Sans Promo   Avec Promo
Ouvriers1,6% mini 30€1,1% mini 25€30€
ETAM1,2% mini 35€1,5% mini 30€50€
CADRE1,1 mini inflation1,6 %1,6%

 
L’attente d’une AG significative par les salariés de toutes les catégories socio professionnelles est particulièrement forte à l’aube des excellents résultats du Groupe.  
Par ailleurs, le GSEA renouvelle sa demande de mise en œuvre d’un véritable dispositif de part variable en faveur de tous les TAM, en complément des RU et K395. Pour le SPI/GSEA, cette population en souffrance suite aux profondes mutations subies avec une forte diminution des effectifs de structure et son engagement soutenu pour parvenir aux résultats doit être valorisée. 
  
Le SPI/GSEA a demandé à notre DSC de revendiquer ces points importants pour les salariés de notre site : 
 
•    La revalorisation de l’ensemble des primes et indemnités à hauteur du cumul AG et AI (2,7%).
•    La prime de rentrée à 220 € au lieu de 190,08€.
•    Revalorisation de la prime d’indemnité de transport. 
•    Une prime exceptionnelle pour notre site compensant la non réévaluation des salaires impactés par des accords que le SPI/GSEA ne remet pas en cause car ils ont permis de sauver notre site. 
•     Le retrait des critères d’indemnisation de la Reserve Individuelle Indemnisable pour les doubleurs et des RTT.  
•    La revalorisation significative des primes participatives (Déclics, etc) ;
•    Une prime d’enlignement entière en faveur des moniteurs. 
•    La neutralisation des courtes absences et autres hospitalisations dans le calcul de l’intéressement. 
•    La remise en place de primes de lancement véhicule après intégration d’Opel Vauxhall.  
•    L’abondement de l’épargne salariale et la mise en place d’un dispositif d’attribution d’actions gratuites associant davantage les salariés à la performance du groupe. 
•    Un dispositif complémentaire pour booster l’intéressement au minimum de 20% par rapport à l’an passé 
•    La revalorisation des primes des cadres assurant des permanences de nuit. 

Pour le SPI/GSEA, la politique salariale, doit récompenser les efforts des salariés, redistribuant les fruits de la performance et du redressement de l’entreprise

Le SPI/GSEA, syndicat de l’emploi et de l’avenir.
Uni pour construire, Utile pour tous, toujours copié mais différent des autres

  Rejoignez le SPI/GSEA sur : http : // spigsea.over-blog.com et sur FACEBOOK                                     
 

Partager cet article

Repost0

commentaires