Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 21:05

Le marché français des voitures neuves a progressé de 2,5 % en janv

Avec 189 569 immatriculations de voitures et de véhicules utilitaires légers en janvier 2018, le marché automobile français a augmenté de 3 % à nombre de jours ouvrés identique (22 jours). 156 851 voitures neuves ont été immatriculées le mois dernier, en hausse de 2,5 %.

Les ventes de véhicules utilitaires légers ont quant à elles progressé de 5,8 %, à 32 718 unités, et celles de véhicules industriels de plus de 5 tonnes de 11,5 %, 4 450 unités. Le marché du véhicule d’occasion du mois de janvier 2018 est estimé à 442 868 voitures particulières, en baisse de 4,3 %.

Le mois dernier, les ventes de voitures des constructeurs français ont enregistré une hausse de 11,7 %, à 92 932 unités (+ 18,5 % pour le Groupe PSA, à 55 745 unités, ventes d’Opel incluses ; + 2,9 % pour le groupe Renault, à 37 170 unités), alors que celles des marques étrangères ont reculé de 8,5 %, à 63 919 unités (- 14,3 % pour Volkswagen, à 16 646 unités ; + 6,9 % pour le groupe Toyota, à 8 474 unités ; - 2,6 % pour Ford, à 6 933 unités ; + 9,4 % pour le groupe FCA, à 6 761 unités ; - 0,3 % pour le groupe BMW, à 5 907 unités ; + 12 % pour le groupe Hyundai, à 5 614 unités ; - 7,9 % pour le groupe Nissan, à 4 700 unités ; + 35,9 % pour le groupe Daimler, à 3 303 unités ; + 9,5 % pour Volvo Cars, à 1 185 unités).

« Le marché est soutenu. Les fondamentaux restent solides », a commenté pour l'AFP (1/2/18) François Roudier, directeur de la communication du CCFA. « On table sur une année 2018 égale ou un peu supérieure à 2017 », a-t-il déclaré, soulignant que tout niveau audessus de deux millions était jugé « bon ».

Par motorisations, le diesel, déjà minoritaire en France depuis l'an dernier, a poursuivi son déclin. Il a représenté 41,1% du marché en janvier, contre 52,6 % pour l'essence.

Les hybrides (thermique/électrique) continuent d'avoir le vent en poupe et équipent désormais plus d'une voiture neuve sur 20. La part des véhicules purement électriques a cependant chuté à 0,8 % des immatriculations, contre 1,5 % en janvier 2017. (COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA 1/2/18)

Le Club Peugeot 204 & 304 rend hommage à Gérard Welter

Le Club Peugeot 204 & 304 rend hommage à Gérard Welter, designer automobile qui a notamment dirigé le Centre de style de Peugeot de 1998 à 2007, décédé le 31 janvier. « Tous les petits Lions sont tristes, Gérard Welter s'en est allé. 2 Le papa de nombreuses Peugeot, dont, bien sûr, la 205, mais également de nombreux autres modèles des séries 04,05, 06 et 07, sans compter de nombreux concept-cars, et bien sûr les WM puis WR, laisseront un souvenir fantastique à nous tous », annonce la page Facebook du club. (CLUB PEUGEOT 204 & 304 1/2/18)

Les péages autoroutiers subissent une hausse comprise entre 0,87 % et 2,04 %

Les tarifs des péages autoroutiers augmentent selon les réseaux de 0,87 % à 2,04 % pour les voitures au 1er février. Ces hausses tiennent compte du niveau de l’inflation, mais aussi de la compensation négociée en contrepartie de l’augmentation de la redevance domaniale décidée par l’Etat en 2013. 

Les employés d’Opel-Figueruelas acceptent un gel de leurs salaires en 2018 pour sauver leur usine

Les employés de l'usine Opel de Figueruelas (nord-est de l'Espagne), propriété du Groupe PSA, ont accepté le 31 janvier un gel de leurs salaires en 2018 pour sauver leurs emplois, ont annoncé l’entreprise et les syndicats.

Selon le syndicat Commissions ouvrières (CCOO), sur les quelque 5 400 salariés invités à se prononcer sur l'accord conclu lundi entre la direction et les syndicats, 2 897 ont voté pour et 2 008 contre.

Le plan de l'usine fabriquant près d'une voiture sur sept en Espagne prévoit un gel des salaires en 2018 et une réduction de 5 % des primes versées pour travail de nuit ou pendant les jours fériés. De 2019 à 2022, de petites augmentations progressives sont prévues. PSA, déterminé à réduire les coûts de sa filiale Opel achetée en 2017, avait menacé de cesser d'y produire le modèle Corsa, qui représente la moitié de l'activité de l'usine de Figueruelas.

L'accord prévoit un maintien de l'emploi dans l'usine où devraient être produits, à l'avenir, de nouveaux modèles, parmi lesquels la Corsa électrique.  

L'usine, proche de Saragosse, est la deuxième plus importante de PSA en Espagne. Elle assure quelque 25 000 emplois directs et indirects, et 89 % de sa production - 380 000 véhicules en 2017 - est destinée à l'exportation.

PSA assurait que le coût du travail y était 17 % plus élevé que dans ses deux autres usines en Espagne, à Vigo (nord-ouest) et Madrid. Ensemble, les trois usines ont produit quelque 877 000 véhicules l'an dernier. (AFP 31/1/18)  

Partager cet article

Repost0

commentaires