Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 17:03

Avant sa présentation officielle à Genève dans deux semaines, « L’Alsace » a pu découvrir en avant-première la nouvelle Peugeot 508 dévoilée aujourd’hui. Cette grande berline aux allures de coupé confirme la montée en gamme de Peugeot et le positionnement premium du site PSA de Mulhouse dans l’organisation industrielle du constructeur automobile.

 
Avec un style de berline-coupé, la nouvelle Peugeot 508 affiche un dynamisme qui devrait permettre à la marque au lion de concurrencer les allemandes sur le créneau des grandes berlines du segment D. Photo L’Alsace
L’arrière de la 508 arbore un bandeau horizontal noir brillant, encadré par des feux full led tridimensionnels inspirés des derniers concept-cars Peugeot.  Photo L’Alsace
Bernard Hesse, chef de projet marque, devant la planche de bord de la nouvelle Peugeot 508, fortement inspirée du concept-car Exalt. Photo L’Alsace
Après le DS7 Crossback, la nouvelle Peugeot 508 est le deuxième véhicule fabriqué à partir de la base modulaire EMP2 qui a permis de gagner 70 kg sur sa devancière. Photo L’Alsace
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon
Photo L'Alsace/Thierry Gachon


Avec un style de berline-coupé, la nouvelle Peugeot 508 affiche un dynamisme qui devrait permettre à la marque au lion de concurrencer les allemandes sur le créneau des grandes berlines du segment D. Photo L’Alsace L’arrière de la 508 arbore un bandeau horizontal noir brillant, encadré par des feux full led tridimensionnels inspirés des derniers concept-cars Peugeot.  Photo L’Alsace Bernard Hesse, chef de projet marque, devant la planche de bord de la nouvelle Peugeot 508, fortement inspirée du concept-car Exalt. Photo L’Alsace Après le DS7 Crossback, la nouvelle Peugeot 508 est le deuxième véhicule fabriqué à partir de la base modulaire EMP2 qui a permis de gagner 70 kg sur sa devancière. Photo L’Alsace Photo L'Alsace/Thierry Gachon Photo L'Alsace/Thierry Gachon Photo L'Alsace/Thierry Gachon

Attendu demain à Mulhouse pour saluer le lancement du DS7 Crossback, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, aura droit à un – discret – détour, au cours de sa visite de l’usine avec Carlos Tavares, pour découvrir la nouvelle Peugeot 508. Cette berline, révélée aujourd’hui, sera l’une des stars du salon de Genève dans deux semaines.

De l’actuelle 508 jusqu’alors fabriquée à Rennes, il ne reste rien, excepté le nom et le lion sur la calandre. Avec le DS7 Crossback et cette nouvelle 508, le site PSA de Mulhouse s’installe durablement dans le giron des usines premium. Le défi est de taille quand on sait que ces véhicules ne peuvent souffrir du moindre défaut de qualité.

La nouvelle Peugeot 508 opère un virage radical en termes de style. Fini l’allure pataude et pépère de la première version. La marque au lion a décidé d’aller chasser sur les terres des berlines premium allemandes. Cette 508 se pose en concurrente de l’Audi A5 Sportback ou de la Volkswagen Arteon.

Retour dans la cour des grandes berlines

« Mercedes, BMW, Audi… Ce sont les Allemands qui font le marché et imposent les tendances , indique Bernard Hesse, chef de projet marque. Nous avons travaillé avec le style pour proposer le design d’une voiture plus dynamique, qui s’inscrit dans les canons des berlines de segment D [familiale, NDLR] tiré par les marques premium. Pour autant, nous avons innové. La partie trois-quarts arrière affiche un style très latin, avec des hanches très structurées et galbées » , ajoute Bernard Hesse.

Un autre objectif de la nouvelle 508 est d’abaisser la moyenne d’âge de la clientèle de la Peugeot 508, actuellement de 60 ans quand la moyenne pour ces véhicules dits du segment D est cinq à sept ans inférieurs. Enfin, la cible initiale est clairement le canal B to B ( business to business ), sociétés et professions libérales, grâce à qui se fait l’essentiel des ventes. « Nous voulons à la fois rajeunir la clientèle et toucher les managers, les cadres dirigeants pour s’inscrire dans une nouvelle dynamique » , résume Bernard Hesse.

Le résultat de cette équation à données multiples est tout simplement bluffant avec une voiture qui replace Peugeot dans la cour des grands. Cette nouvelle 508 est plus compacte que sa devancière (-8 cm, à 4,75 m) et plus basse (-6 cm, à 1,40 m). Pourtant, elle paraît plus fine et plus grande grâce à cette ligne de toit qui descend de manière continue jusqu’au hayon, lequel remplace le traditionnel coffre. Dans l’automobile, cette figure de style caractérisé par cette ligne de trait continu a un nom. On parle de voiture « fastback ».

Effet « waouh » garanti

Pour la première fois depuis la Citroën C6, le groupe PSA renoue avec une voiture sans cadre de porte au niveau des vitres. Cela accentue encore cet aspect de véhicule coupé qui devrait assurer le succès de la 508. « On a vraiment cherché à mixer berline et coupé » , souligne Bernard Hesse, selon qui « pour être crédible, il fallait un changement radical. On propose quelque chose qui a un effet “waouh” en raison d’une très forte dynamique. On passe d’une voiture familiale à un véhicule polyvalent. » Pour une efficacité aérodynamique, la voiture est légèrement plus étroite à l’arrière qu’à l’avant. « La partie arrière s’est révélée comme étant la plus complexe à réaliser, puisque le dynamisme de la voiture est donné par cette chute de pavillon » , explique Pierre-Paul Mattei. Et le responsable du design de la nouvelle 508 d’ajouter que, pour préserver l’habitabilité selon la norme du segment, « il a fallu revoir notre manière de concevoir la structure de la voiture. Cela nous a conduits par exemple à réaliser une véritable prouesse d’emboutissage, que l’on perçoit notamment sur l’ampleur des ailes arrières. On n’avait jamais fait ça chez PSA ! En général, c’est réservé à des voitures de sport… Il a fallu qu’on revoie tous nos référentiels en termes d’emboutissage pour pouvoir obtenir ce résultat. »

24 mètres de colle

À l’intérieur, les équipes de style se sont largement inspirées du concept-car Exalt pour le tableau de bord, au centre duquel on retrouve le i-cokpit et ses touches de piano qui se différencient très bien de celles de la 3008 ou la 5008. Sans oublier le petit volant qui fait partie de l’ADN de Peugeot.

Parmi les innovations industrielles, cette 508 bénéficie d’un système de soudo-collage consistant à injecter 24 mètres de colle entre les points de soudure. Cette technique, éprouvée sur le DS7 Croosback, permet d’accroître la rigidité de la caisse et ainsi d’améliorer l’isolation acoustique. Par rapport à la version précédente, cette 508 a été allégée de 70 kg grâce, notamment, à la plateforme modulaire EMP2 qui sert de base aux véhicules moyen et haut de gamme du groupe PSA. « C’était un gros challenge car en parallèle, certains équipements, comme la motorisation du hayon ou les portes sans cadre, sont plus lourds ! Cela a imposé des solutions radicales comme l’emboutissage à chaud, le capot et les ailes avant en aluminium, ou le hayon en thermoplastique », précise le directeur du projet, Pascal Delabarre.

Le produit est séduisant et attractif. À charge désormais aux équipes de PSA Mulhouse de réussir son lancement à travers une qualité irréprochable. La montée en cadence de la production est prévue dans le courant du mois de mai.

Partager cet article

Repost0

commentaires