Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 14:44

Les ventes du Groupe PSA ont progressé de 15,4 % en 2017 Les ventes du groupe incluent désormais Opel et Vauxhall

Les ventes mondiales du Groupe PSA ont progressé de 15,4 % en 2017, à 3 632 300 unités ; elles ont augmenté pour la quatrième année consécutive. Sans compter Opel/Vauxhall, dont les ventes sont comptabilisées dans le groupe depuis le 1er août après leur acquisition auprès de General Motors (soit 403 933 unités), l'augmentation est de 2,6 %.

Par marques, Peugeot a tiré son épingle du jeu l’an dernier avec une hausse de 10,4 % de ses ventes, à 2 119 845 unités, grâce aux véhicules de loisir (600 000 « SUV » écoulés), tandis que Citroën a reculé de 7,5 %, à 1 055 676 unités, et que DS, encore en manque de nouveautés commercialisées, a chuté de 38,5 %, à 52 860 unités.

Le directeur de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, s'est félicité d'un « millésime exceptionnel avec des résultats records » pour sa marque. « Notre objectif de 2 millions de véhicules vendus est battu, grâce notamment au succès de nos gammes SUV et véhicules utilitaires, que complète la performance solide de nos berlines traditionnelles 208 et nouvelle 308 », a-t-il ajouté, cité dans le communiqué du groupe, précisant que les ventes hors Europe de Peugeot représentaient désormais 45 %.

En Europe, premier marché de l'entreprise dirigée par Carlos Tavares, les ventes ont progressé de 23,2 % en 2017 grâce à Opel et Vauxhall, à 2 378 642 unités. Hors cet élargissement du périmètre, les ventes unitaires auraient augmenté de 3,7 %, à 2 002 262 unités.

En Chine, premier marché automobile mondial, et en Asie du Sud-Est, le Groupe PSA (Opel et Vauxhall inclus) a en revanche reculé de 37,4 %, à 387 302 unités. PSA voit néanmoins de « premiers signes de redressement commercial », dans la région, où il enregistre « une progression de ses ventes mensuelles depuis juillet et une augmentation de la part de marché au second semestre de 0,3 point par rapport au premier semestre ».

La région Moyen-Orient et Afrique est venue compenser cet effondrement avec un bond des ventes de 54,5 %, à 592 000 unités, tendance « notamment portée par le dynamisme du groupe en Iran », a souligné PSA dans un communiqué. En comptant Opel et Vauxhall, la progression s’établit même à 618 827 unités (+ 61,4 %).

En Amérique Latine, le rebond s’est confirmé avec des ventes en hausse de 12,2 %, à 206 300 unités. Quant à la région Inde-Pacifique, le groupe y a écoulé 26 100 voitures, en hausse de 31 % de croissance, en attendant le démarrage commercial en Inde en 2020.

Enfin, les ventes de PSA ont bondi de 45 % dans la zone Eurasie, à 15 215 unités (Opel et Vauxhall inclus). Le Groupe a notamment progressé sur les marchés majeurs de la région, en Russie (+ 38 %) et en Ukraine (+ 62 %).

Par ailleurs, en 2017, le Groupe PSA a enregistré un record historique de ventes de VUL : 476 500 unités, en hausse de 15 %. Et, en prenant en compte les dérivés VP (Peugeot Traveller et Citroën SpaceTourer par exemple), 658 000 unités ont été écoulées par le groupe l’an dernier. En Europe, « nous atteignons 20,2 % de part de marché fin 2017 » et « nous allons trois fois plus vite que le marché sur l'année 2017 », a souligné Philippe Narbeburu, responsable des véhicules utilitaires du Groupe PSA. « L'Eurasie progresse de 55 % où, à partir de mars 2018, nous allons industrialiser et produire dans notre usine de Kalouga (Russie) nos Jumpy et Expert » dans leurs versions utilitaires puis transport de personnes », a-t-il ajouté. M. Narbeburu a par ailleurs annoncé que PSA serait doté à l'horizon 2022 d'une gamme complète d’utilitaires fonctionnant à l'électricité. 

Partager cet article

Repost0

commentaires