Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 07:45
Les ventes de Diesel en dessous de 50% en France en 2017

Pour la première fois depuis 2000, la part de ce carburant est tombée à 47,3% des ventes en 2017.

Les ventes de véhicules Diesel pesaient encore 72% des immatriculations en 2012. Cinq ans plus tard, moins d'une voiture vendue sur deux roule avec du gazole en France.

 

Alors que les immatriculations de véhicules neufs ont augmenté de 4,7% sur l'année 2017, celles de véhicules roulant au gazole sont tombées sous la barre des 50% l'année dernière. Pour la première fois depuis 2000, la part de ce carburant est tombée à 47,3%. Objet de nombreuses controverses, le Diesel n'a plus la cote auprès des automobilistes. L'affaire du Dieselgate mais aussi la multiplication des interdictions de circulation dans plusieurs villes françaises ont eu raison de l'engouement des Français pour cette motorisation.

 

Alors que les ventes de Diesel pesaient encore 72% des immatriculations en 2012, comme le montre ce tableau communiqué par le CCFA, celles-ci n'ont cessé de se réduire au fils des ans.

 

La France ne fait cependant que rejoindre ses voisins européens. En Allemagne, 42% des ventes se font sur le Diesel et 44% en Grande-Bretagne. En Italie, ce carburant représente encore 56% du marché.

 

 

Pour autant, toutes les marques ne sont pas logées à la même enseigne. Du côté des constructeurs français, PSA se rapproche de ce ratio avec une part de 48,5% des ventes de Peugeot, 42,3% pour Citroën ou encore 42,4% pour DS.

 

Renault, en revanche, dépasse ce pourcentage avec près de 53% de ses immatriculations. "L'explication est simple, avance Philippe Buros, directeur du commerce France de Renault. La part de nos ventes auprès des flottes et des loueurs de longue durée reste très importante. Or, les professionnels ont encore tout intérêt à choisir cette motorisation pour des raisons fiscales." Dacia, de son côté, avance une part de 43,4% de ses véhicules en Diesel.

 

Mais les champions toutes catégories du Diesel restent les marques Premium allemandes qui caracolent au-delà de 60%. Audi immatricule encore 63,2% de véhicules dans cette motorisation. Chez BMW, la proportion passe à 76,1% tandis que Mercedes est à 78,3% de ses mises à la route. Pour Volvo, il s'agit même de 83,9% de ses cartes grises !

 

La part la plus faible revient à Toyota qui, en 2017, n'aura immatriculé que 7,4% de ses véhicules en Diesel (-40,9%). Pour autant, l'essence n'en aura que peu profité (31,9%, en hausse de 1,1%). L'hybride pèse désormais 60% des ventes de la marque.

Partager cet article

Repost0

commentaires