Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 07:17

 

Après la fusion avec PSA, la marque à l'éclair va se concentrer sur le haut de gamme. Et l'électrique

Les choses bougent chez Opel, après le rachat de la marque par le français PSA (Peugeot - Citroën - DS)! Selon le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'ancienne filiale de General Motors va opérer un virage stratégique majeur: elle va réduire le nombre de modèles dans son portefeuille pour se concentrer sur ceux qui dégagent les plus grandes marges. Et servir de leader en matière de mobilité électrique pour faire bénéficier PSA du savoir-faire acquis à l'époque GM.

Ce revirement va lui ouvrir de nouveaux marchés qui lui étaient interdits à l'époque de l'hégémonie américaine. En contrepartie, la branche allemande va devoir sérieusement réduire ses coûts, ce qui passera sans doute par des fermetures de sites de production et, corollaire, une vague de licenciements. De même, il lui a été demandé de mettre fin à la pratique des primes et remises dont elle était coutumière et de recommencer à vendre ses voitures aux prix officiels affichés sur les listes.

Le centre névralgique d'Opel à Russelsheim, près de Francfort, est appelé à devenir un centre de compétence d'ingénierie, plus spécifiquement chargé de l'étude technique de la plupart des processus d'électrification de la flotte PSA. Une évolution logique puisque tous les futurs modèles Opel seront développés sur une base technique issue de PSA comprenant la plateforme, les moteurs et les boîtes de vitesses.

Ces mesures, qui ressemblent étrangement à celles prises par Carlos Tavares à l'époque pour faire de PSA une entreprise bénéficiaire, devraient également permettre à Opel d'atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 et de baisse de consommation. Opel vise un retour aux chiffres noirs pour 2019 et un objectif de 2% de marge contributive dès l'année suivante
.

Partager cet article

Repost0

commentaires