Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 14:28

 

Avec le lancement du site Carventura.com, intermédiaire de confiance pour les transactions de VO entre particuliers, le groupe PSA continue d’élargir son champ d’activité comme il l’a fait avec sa plateforme d’autopartage Free2Move, ses plateformes de vente de PR multimarques Distrigo, ou son site de devis de garages en ligne Autobutler.

 

 

Le groupe PSA inaugure une nouvelle activité, en dehors de son cœur de métier, en se positionnant comme un tiers de confiance dans la vente de VO entre particuliers, à travers le site Carventura.com, développé en interne, qui vient d’être lancé. 
Le site propose de multiples services aux vendeurs et à l’acheteur pour sécuriser la transaction tout en permettant aux vendeurs de vendre "plus cher qu'une reprise chez un professionnel", et à l’acheteur "de payer moins cher qu’en concession". Le site se rémunère tout de même 800 euros par transaction. 
A ce tarif, l’état du véhicule est contrôlé par un véritable expert automobile, membre de l’ANEA, qui réalise à domicile une inspection pendant une heure (*) et prend des photos objectives du véhicule. Cette inspection permettra de définir le juste prix de vente, avec l’aide d’’un spécialiste, Autobiz, et d’accorder une garantie mécanique de 6 mois au véhicule (avec Icare). Un service de livraison du véhicule à domicile est possible. Enfin, le vendeur aura la garantie d’être payé et l'acheteur n’aura pas de démarche à faire pour commander un chèque de banque, grâce à l’utilisation du compte séquestre électronique de MangoPay.com, filiale du Crédit Mutuel Arkéa.
D’autres services, comme le financement, pourront encore enrichir l’offre à l’avenir. 
Pour l’heure, le temps que le site se fasse connaître auprès des particuliers, quasiment 100% des véhicules proposés sont de marques Peugeot, Citroën ou DS, probablement des reprises réalisées par le réseau du constructeur. Le site prévoit d’ailleurs de proposer également des véhicules venant de "professionnels".

Partager cet article

Repost0

commentaires