Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 13:52

Le Groupe PSA a réalisé au troisième trimestre de 2017 un chiffre d'affaires en hausse de 31,4 %, à 15 milliards d'euros, grâce à l'arrivée d'Opel-Vauxhall dans le périmètre

 

Le Groupe PSA a réalisé au troisième trimestre de 2017 un chiffre d'affaires en hausse de 31,4 %, à 15 milliards d'euros, grâce à l'arrivée d'Opel-Vauxhall dans le périmètre, mais les ventes unitaires ont stagné en dehors de cette acquisition, plombées par la Chine. L'activité des marques historiques du groupe français (Peugeot, Citroën et DS) a toutefois progressé de 11,6 %, à 8,4 milliards d'euros par rapport au troisième trimestre de 2016, sous l'effet du succès de nouveaux produits, a indiqué l'entreprise dans un communiqué. Sur ce périmètre, « les ventes à partenaires (+ 2,7 %) font plus que compenser les effets négatifs des taux de change (- 2,3 %) », a remarqué le groupe dirigé par Carlos Tavares. Encore faut-il noter un fort effet de base, puisque le chiffre d'affaires de la division automobile au troisième trimestre de 2016 s'était inscrit en forte baisse sur un an (- 6,3 %), sous l'effet conjugué de modèles en fin de vie et de changes négatifs après le vote du Brexit. Au troisième trimestre de 2017, le groupe automobile français a également bénéficié dans ses comptes de l'apport de l'équipementier Faurecia, qu'il contrôle, à hauteur de 4,52 milliards d'euros (+ 6,6 %). PSA a intégré dans ses comptes l'ex-division européenne de General Motors, avec ses marques Opel et Vauxhall, depuis le bouclage effectif de ce rachat le 1er août dernier. Leur activité en août et septembre a contribué à hauteur de 2,8 milliards d'euros au chiffre d'affaires trimestriel total, mais il faudra attendre les résultats annuels, début 2018, pour connaître les conséquences de cette intégration sur la rentabilité du groupe, le but étant de les remettre dans le vert d'ici à 2020. L'entrée dans le périmètre d'Opel et Vauxhall, qui ont vendu 165 000 voitures et utilitaires en août et septembre, a permis à PSA d'augmenter ses ventes de véhicules de 23,8 % lors du troisième trimestre par rapport à la même période de 2016. En revanche, hors acquisition, les volumes mondiaux combinés des marques Peugeot, Citroën et DS ont légèrement reculé (- 0,5 %), à 677 800 unités, et ce alors que PSA a gagné des parts de marché dans quasiment toutes les zones géographiques. L'exception se trouve en Asie du Sud-Est, dont la Chine, premier marché automobile mondial. PSA y a vu ses immatriculations diminuer de 28,8 % au troisième trimestre, à 89 800 unités. Sur les neuf premiers mois de l'année, ses volumes dans la région sont tombés à 242 000 unités, en baisse de 42,7 %. Sur l’ensemble de 2017, le Groupe PSA s’attend à une croissance du marché automobile de l’ordre de 3 % en Europe, 5 % en Chine, 7 % en Amérique latine et 8 % en Russie. Le plan Push to Pass fixe les objectifs suivants pour le constructeur français (hors Opel Vauxhall) : une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible supérieure à 6 % en 2021 ; une croissance de 10 % du chiffre d’affaires du groupe entre 2015 et 2018, en visant 15 % supplémentaires d’ici à 2021. 

Partager cet article

Repost0

commentaires