Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 05:47

Le marché automobile européen est resté nettement dans le vert pendant l'été, enregistrant des progressions de 2,7 % en juillet et 5,6 % en août par rapport aux mêmes mois de l'année dernière, selon les statistiques publiées jeudi.

Sur huit mois, les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'UE ont crû de 4,5 % à 10,23 millions d'unités, a précisé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.

Depuis le début de l'année, les mises à la route de voitures neuves ont été tirées par le dynamisme de l'Italie (+9,1 %) et de l'Espagne (+6,9 %) ainsi que dans une moindre mesure de la France (+4,2 %), mais mitigées par le léger repli d'un Royaume-Uni en plein "Brexit" (-2,4 %).

Confirmation d'un retour en forme des pays de l'Est intégrés dans l'Union, ces derniers "se sont particulièrement bien comportés (+14,3 %), s'est félicité l'ACEA.

L'organisation a aussi fait valoir que le mois d'août 2017 avait été le meilleur depuis dix ans en Europe pour l'industrie automobile, de quoi réjouir ses responsables rassemblés au salon biennal de Francfort que la chancelière allemande Angela Merkel doit justement inaugurer jeudi.

C'est le groupe allemand VW qui reste le champion européen des ventes depuis le début de l'année, accaparant 23,6 % du marché, un glissement toutefois par rapport aux 24 % constatés lors des deux premiers tiers de 2016.

PSA dopé par Opel

Le géant aux 12 marques voit notamment les immatriculations de son enseigne vedette Volkswagen s'effriter de 0,3 %, tandis qu'Audi ne progresse que de 0,4 %. Le bon comportement des autres marques, en particulier Seat (+15,1 %) permet de remonter le curseur de la croissance de VW à 2,9 % sur huit mois.

La place de dauphin échoit à PSA, d'autant plus qu'il a intégré début août les marques Opel et Vauxhall, acquises auprès de General Motors. L'opération lui permet de détenir en août 15,4 % du marché européen, dix points derrière VW.

Vu cet accroissement de périmètre, la progression du groupe français depuis début 2017 (+8,9 %) est en trompe-l'oeil, même si les marques Peugeot (+5,2 %) et Citroën (+4,9 %) regagnent des parts de marché en Europe cette année grâce au renouvellement d'automobiles à forts volumes comme la 3008 et la C3.

Un autre groupe hexagonal occupe la troisième marche du podium: Renault, fort d'une hausse de ses volumes immatriculés de 7,5 % depuis le début de l'année, et même 13 % en août.

Dacia se comporte mieux (+11 %) sur huit mois que la marque au losange (+6 %), alors même que la nouvelle génération de son 4x4 urbain à succès, le Duster tout juste présenté à Francfort, n'est pas encore commercialisée. Le mois dernier, Dacia a représenté plus du tiers des immatriculations du groupe dans l'UE.

Toyota accélère

Autre constructeur en forme, Fiat-Chrysler (FCA), dont les volumes ont crû de 9,1 % depuis janvier par rapport aux huit premiers mois de 2016, grâce au succès de Fiat (9,5 %) et sur de plus faibles quantités, d'Alfa Romeo (+36,5 %) dont la gamme a été renouvelée et étendue.

Le groupe italo-américain est suivi par Ford, qui progresse de seulement 1,5 % sur huit mois, le même résultat que BMW. Le rival allemand de ce dernier sur le haut de gamme, Daimler, bondit quant à lui de 7,6 % depuis le début de l'année, grâce à Mercedes (+9,3 %), Smart faisant grise mine (-5,6 %).

Le géant japonais Toyota, dont les hybrides et notamment le 4x4 urbain C-HR rencontrent un fort succès, s'offre une progression de 15,4 % sur huit mois pour atteindre 4,6 % de part de marché, laissant 0,9 point derrière son compatriote Nissan, qui se console avec une croissance des immatriculations de 6,2 % depuis le début de l'année.

En bas de tableau et derrière Hyundai, Kia et Volvo, un autre japonais, Suzuki, se distingue par une progression de 22,5 % sur la période, pour atteindre 1,5 % de part de marché européen.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article

commentaires