Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 05:08

Les tests dévoilés par PSA révèlent des écarts de consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 53 % entre consommation réelle et consommation officielle.

L'équipement de mesure a une marge d'erreur d'environ 0,3 l/100 km.
L'équipement de mesure a une marge d'erreur d'environ 0,3 l/100 km.

C’est un travail d’équipe. Le groupe PSA s’est associé à France Nature Environnement (FNE), Transport & Environnement (T&E) et Bureau Veritas pour mesurer la consommation de carburant de ses véhicules en conditions réelles.Lancé fin 2015, ce protocole de test a duré dix-huit mois. Les mesures ont été effectuées sur 60 modèles (véhicules particuliers et véhicules utilitaires) des marques du groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) lors de 430 essais sur route.

Conclusion : pour les voitures particulières, les tests révèlent que la consommation moyenne réelle de carburant est de 5,8 l/100 km, soit 1,74 l/100 km de plus que la consommation officielle homologuée.

La boîte manuelle est moins gourmande en carburant

Autres informations dévoilées par ces tests : 
- les moteurs Diesel consomment environ 1,5 l/100 km de moins que les moteurs essence ; 
- en ville, la différence entre consommation réelle et consommation homologuée est de 2,4 l/100 km pour les moteurs Diesel et de 2,5 l/100 km pour les moteurs essence ;
- le style de conduite a moins d’incidence sur la consommation des véhicules diesel que sur celle des véhicules essence ;
- enfin, les véhicules à boîte manuelle consomment moins de carburant que ceux à boîte automatique (environ 0,4 l/100 km de moins).

Les émissions réelles de NOx bientôt dévoilées

Les tests ont été effectués grâce à un équipement portable de mesure installé à l’arrière de chaque véhicule (PEMS). Un équipement qui a une marge d’erreur d’environ 0,3 l/100 km. Chaque modèle comparé était équipé du même moteur et de la même boîte.

« Ces tests ne sont qu’un aspect de la solution au scandale de la fraude aux émissions, précise Greg Arche, de Transport & Environnement. Les décisions de l’UE sur l’homologation des voitures proposées à la vente seront essentielles si l’on veut un système d’essais et d’homologation rigoureux et indépendant », continue-t-il. Pas encore révélées, les émissions réelles de NOx trouvées lors de ces tests devraient être rendues publiques d’ici à la fin de l’année.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article

commentaires