Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 06:36

 Utilitaires, la camionnette française à la manœuvre !
Profitant de ventes de nouveau en hausse en France comme en Europe, les camionnettes et fourgons français songent à l’international. PSA avec Opel, Renault avec Nissan et Mitsubishi se préparent à s’exporter.


Avec 410 000 immatriculations en France et une progression des ventes de 8 %, l’année 2016 met définitivement fin au marasme des ventes dans lequel les ventes de véhicules utilitaires étaient plongées depuis près de dix ans. Surtout, ce véritable indicateur de tendance économique que constituent les ventes de camionnettes en France semble cette fois bien orienté à la hausse et indiquer une vraie reprise de l’économie. Alors les constructeurs automobiles en profitent. En Europe, où Renault enregistre une progression de 10 %, la marque française est en tête des ventes depuis 1998 sur le segment des véhicules de moins de 3,5 tonnes avec 296 187 immatriculations. En France, sa part de marché est de 32,5 % et de 12 % dans les neuf principaux pays européens (hors France).


Au total, ce sont ainsi 434 444 immatriculations que la division Pro+ de Renault a enregistré en 2016. Aujourd’hui, l’ambition du groupe est de dépasser le demi-million de ventes dans le monde en conservant une position dominante en Europe et en augmentant ses ventes à l’international, lesquelles représentent aujourd’hui 25 % des ventes. Cette ambition va s’accompagner d’une réorganisation des structures puisque Renault vient de créer une division commune avec Nissan dans le domaine des véhicules utilitaires afin d’intégrer à l’avenir Mitsubishi. L’objectif de cette alliance dans l’alliance est « d’augmenter ses ventes de véhicules utilitaires dans le monde sur des marchés clés, en bénéficiant pleinement de l’expertise de Renault dans le segment de l’utilitaire léger et du savoir-faire de Nissan dans celui des petits camions ».


De quoi en tout cas accélérer l’internationalisation des ventes de Renault dans les véhicules utilitaires. Cette « business Unit » représente en effet à l’heure actuelle 1,5 million de véhicules utilitaires vendus dont 444 000 pour Renault, 815 000 pour Nissan et 248 000 pour Mitsubishi.


PSA-Opel, numéro 1 devant Renault. En attendant, en France, Renault qui devance ses principaux concurrents et place trois de ses modèles dans le top 10 des ventes (Kangoo, Master et Trafic), n’est plus le premier groupe automobile dans le domaine du véhicule utilitaire.
Avec le rachat d’Opel, les ventes cumulées entre PSA Peugeot Citroën et d’Opel amènent cette nouvelle alliance à un total de plus de 135 000 immatriculations en France quand Renault et Dacia n’en ont réalisé que 133 000. Au niveau européen, où le marché a encore progressé de 12 % l’an passé avec deux millions d’unités, PSA avec ses marques Peugeot et Citroën s’affirme avec 19 % de part de marché comme le premier groupe dans le domaine des véhicules utilitaires. En 2016, ce sont 550 000 véhicules utilitaires qui ont été écoulés en Europe. Et désormais, PSA veut se renforcer en Europe et tripler ses ventes à l’international d’ici cinq ans. Il devrait pouvoir compter pour cela sur la nouvelle fourgonnette que PSA et Opel ont développé en commun.

Ce modèle qui constitue la nouvelle version des Peugeot Partner et des Citroën Berlingo sera baptisé Opel Transit par la marque allemande. Mais ce n’est pas avant plusieurs années que PSA et Opel pourront coopérer sur le segment des camionnettes et des fourgons lourds pour lesquels Opel fait appel encore à son ancien partenaire… Renault.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article

commentaires