Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 05:14

Sébastien Loeb et sa voiture chez PSA... avant Sevelnord

Paul n’oubliera pas le 27 février 2017. Pour son dernier jour avant la retraite, au terme de trente-sept années chez PSA, dix-neuf à Trith, dix-huit chez « Sevel », le responsable de production a discuté et posé pour la photo-souvenir avec l’un des plus grands champions français, Sébastien Loeb. « Je le pensais plus grand, souriait Paul, mais j’apprécie sa décontraction. C’est quelque chose qu’on ne connaît pas dans le monde de l’industrie ». Paul s’est éloigné, retournant à son quotidien, observant sans doute de loin, d’autres jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, accourir pour demander un autographe de « leur » champion. « Il a écrit « Pour Sébastien», c’est pour mon mari !, s’emballait ainsi Daisy, qui travaille aux transports.Il ne devait pas venir jusqu’à nous, alors on a traversé l‘usine ». Devant plusieurs machines à café, au moment de la pause, Sébastien Loeb a répondu aux questions, signé, signé encore, posé avec l’un, l’autre, tout un groupe. Il a répondu aussi à des questions parfois très techniques, toujours pleines d’admiration. Et Sébastien Loeb y est sensible : « On fait partie du même groupe, même si on n’y joue pas le même rôle, on en est fier ». Visiter les usines de PSA, il en a l’habitude : « C’est toujours intéressant de voir comment les choses fonctionnent, la production ». Une respiration après le Dakar, qui a vu le triomphe des Peugeot 3008 DKR, et les épreuves qui l’attendent. Sébastien Loeb attaque en effet fin mars le championnat de rallye cross. Avant cela des essais l’attendent en Belgique la semaine prochaine. Il enchaînera les courses, douze exactement, d’avril à septembre, et s’ajoutera au programme le rallye de la route de la soie qui relie Moscou à Pekin. Le nonuple champion du monde sera à coup sûr suivi de près chez PSA Trith et Sevelnord.

Partager cet article

Repost0

commentaires