Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 06:07
 

PSA publie les « consommations réelles » de 1000 versions Peugeot, Citroën et DS

 

 la fin 2015, PSA et deux ONG, « Transport & Environment » (T&E) et « France Nature Environnement » (FNE), avaient défini un protocole de test pour mesurer les consommations dites « usage réel » des véhicules du groupe.

Après une première salve de 28 résultats en juillet 2016, voilà que la liste s’allonge avec au total 1000 versions issues des trois marques actuelles du groupe. 58 modèles ont été passés dans le protocole de test. De là, et par modélisation, PSA, T&E et FNE ont donc estimé les « consommations réelles » de 1000 versions. Les variables dans le calcul sont principalement la silhouette du véhicule, son niveau de finition (qui fait varier le poids) ainsi que la dimension de ses pneumatiques, indique le communiqué.

Ainsi, chaque modèle est équipé d’un PEMS (Portable Emissions Measurement System) et part sur des routes publiques pour un parcours mixte. Ce dernier comprend 23 km en ville, 40 km sur route et 30 km sur autoroute. Le protocole prévoit différents cas de figure d’utilisation. En effet, ici pas question de tests à vide sur des rouleaux. Les voitures embarquent passagers et bagages, sur de vraies routes, avec chauffage ou climatisation.

Des simulateurs pour estimer sa consommation

Mais, publier ses données brutes ne répondrait pas à un besoin du consommateur : savoir combien il consommera avec sa voiture. Pour cela, PSA met à disposition du public des simulateurs (liens plus bas) qui, en plus du modèle exact du véhicule, permettent d’affiner les calculs en fonction des habitudes de conduite. Une bonne manière de voir si votre conduite est un peu trop nerveuse ou si vous êtes dans le modèle du test. Mais surtout de s’affranchir de l’obsolète cycle NEDC (même si, rappelons-le, cela reste les seules valeurs légales).

Pour le moment, il s’agit de la consommation et du CO2, mais PSA promet les NOx pour les prochains mois. Ce souci de transparence permettra-t-il à PSA d’éviter d’être mis dans le même sac ouvert depuis le début du dieselgate ? Les valeurs sur les NOx le diront à coup sûr.

Simulateurs pour la France :
Peugeot
Citroën
DS Automobiles

Partager cet article

Repost0

commentaires

Angeline 16/03/2017 22:01

j'aime me promener ici. un bel univers.