Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 15:17

Huit bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) ont été embauchés pour 12 mois chez Sevelnord après une formation. Dix-neuf autres devraient suivre le même chemin dans les prochaines semaines. Zoom sur cette initiative.

Pauline paraît toute frêle. Difficile d’imaginer cette jeune femme (29 ans) sur une chaîne de production automobile. Mais Pauline est motivée. Cette ancienne auxiliaire de vie à domicile change d’orientation. Elle le murmure du bout des lèvres, ne souhaite pas que l’on écrive son nom de famille : «  Je ne le dis pas trop que je suis au RSA.  » Et d’ajouter qu’elle est fière de voir sa petite fille de 4 ans contente à l’idée que «  maman va au travail  ». Avec 18 autres bénéficiaires du RSA, Pauline est actuellement en formation au sein de la SOFIP. Ce jour-là, c’est dévissage d’écrous, démontage et remontage de roues de voiture dans un temps imparti. L’ambiance atelier est bien restituée.

Nous avons eu des personnes motivées qui avaient envie de retourner à l’emploi.La SOFIP est un organisme de formation installé sur la zone de Prouvy et qui est chargé de préparer le groupe à travailler chez un employeur bien spécifique : Sevelnord (PSA) à Hordain. Et le constructeur automobile, nous explique Baya Saidi, responsable de la plateforme de l’emploi et de l’insertion professionnelle de Valenciennes, a, dès le départ, indiqué ses besoins. En début d’année, un premier groupe de huit personnes a ainsi signé un CIE (contrat initiative emploi) de 12 mois chez Sevel comme manutentionnaires. «  Les retours sont excellents, nous affirme Patricia Lancelle, chargée de relations entreprises chez SOFIP. Surtout ils sont très motivés.  » L’objectif, c’est aussi de « faire changer les mentalités » et casser les clichés sur le RSA. «  Nous avons eu des personnes motivées qui avaient envie de retourner à l’emploi  », renchérit Baya Saidi. Quant aux 19 bénéficiaires actuellement en formation, ils sont amenés dans les prochaines semaines à signer des contrats de professionnalisation chez Sevel.

D’autres entreprises: Le dispositif piloté par la plateforme de l’emploi (du conseil départemental) de Valenciennes et la SOFIP est financé par la Région (par le biais du Pass Emploi). Le recrutement se fait en lien avec les structures déjà existantes (Pôle Emploi, Mission locale, agglomérations, etc.). Au-delà de Sevelnord, des partenariats sont déjà envisagés avec d’autres sociétés. «  On aimerait être contactés par d’autres entreprises, mêmes des petites  », souligne Baya Saidi. L’appel est lancé.

Contact de la plateforme de l’emploi : 03 59 73 23 00.

Par Jérémy Lemaire | Publié le 05/03/2017

Partager cet article

Repost0

commentaires