Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 05:55
Europe : un timide 2,2% de progression pour le VN en février

Le marché européen a réalisé une performance contenue au mois de février. La croissance est de 2,2%, ce qui porte le total à +6,2%, au cumul des deux mois

  •  
"Modeste", tel est le terme retenu par l'Acea, l'association européenne des constructeurs, pour qualifier la performance des ventes de VN en février. Selon les chiffres consolidés, il s'est immatriculé 1078490 véhicules légers, soit 2,2% de mieux que l'an passé. Ce qui reste modeste par rapport à la hausse de 10,2% que les constructeurs ont connue en janvier, dans des conditions, certes, particulières.

 

"En février, la demande pour les voitures particulières dans l'UE n'a augmenté que de façon modeste", a relevé l'Acea, notant aussi que plusieurs grands marchés nationaux comme la France (-2,9%), l'Allemagne (-2,6%) et le Royaume-Uni (-0,3%) "se sont moins bien comportés que lors du mois de février précédent, en partie à cause d'un jour ouvré en moins" qu'en 2016.

 

De fait, le volume cumulé en Europe atteint 2248022 unités, en gain de 6,2%. Une dynamique qui profite aux cinq majeurs, à commencer par l'Italie (+8,1%). L'Espagne (+4,8%), l'Allemagne (+3,5%), la France (+3,2%) et le Royaume-Uni (+1,8%) se classent un cran, voire deux, en dessous. Dans d'autres sphères, on relève l'essor des marché néerlandais et autrichien, qui progressent respectivement de 22,2% (83865 unités) et 11,1% (51663 unités).

 

Renault revient sur PSA

 

Dans les rangs des constructeurs, le premier groupe européen, Volkswagen, a maintenu la distance (23% des ventes continentales), en dépit d'une contraction de 1%, à 247872 immatriculations, en partie dûe au repli de 6,6% de la marque VW. Seat, qui s'apprête a publié des résultats record pour 2016, a prouvé sa bonne santé en bondissant de 14,5% le mois dernier (+20% au cumul des mois). Avec 56100 livraisons, Audi gagne 2,4%, sur la même période.

 

PSA et Renault ont connu des itinéraires différents. Deuxième au classement, PSA voit ses ventes accuser 3,1% de baisse, à 115710 VN. La progression de Citroën (+1,7%, à 45335 ex.) n'a pas suffi à compenser  le coup de mou de Peugeot (-3,7%, à 67095 ex) et l'effondrement de DS, qui perd 36,4%, à 3280 unités. Le groupe de Carlos Tavares revendique de fait une part de marché de 10,7%.

 

Pendant cette période, le groupe Renault en a profité pour grappiller quelques unités sur son rival. A la faveur d'une marque au losange en gain de 5% (à 79696 VN) et de Dacia en croissance de 11% (32441 VN), le groupe enregistre 6,8% d'immatriculations en plus, à 112481 unité. Pour l'anecdote, Lada totalise 344 unités, soit 42,7% de mieux que l'an passé. Sur l'ensemble de l'année, le groupe Renault atteint 218858 unités, en hausse de 8,5%, contre les 235648 véhicules de PSA (+1,7%).

 

A noter, pour finir, le succès du groupe Toyota. Le Japonais voit les volumes augmenter chez la marque principale et Lexus, pour cumuler 51810 véhicules légers, en progression de 20,7%. Après deux mois, ce sont quelque 111013 voitures mises à la route, soit 24,8% de plus. La marque Toyota a livré 49418 unités en février, faisant ainsi monter ses chiffres de 21,3% par rapport à 2016. Depuis janvier, ce sont donc 105046 VN, soit 24,9% de mieux que l'année dernière. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le SPI/GSEA de Sevelnord - dans informations générales
commenter cet article

commentaires