Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 07:29

Automobile : PSA Peugeot Citroën veut fusionner avec le malaisien Proton 

>Automobile>Constructeurs|21 février 2017, 8h39|2

 Pour s'implanter en Asie du Sud Est, PSA vient de faire une offre de rachat du constructeur malaisien Proton

(Capture écran)
 
 
 
 
 
 
ConstructeursMalaisieprotonPSARenaultGeely

Pour s'implanter en Asie du Sud-Est, avec l'ambition de vendre près d'un million de voitures dans la région en 2021, le groupe PSA vient de faire une offre d'achat sur le contructeur malaisien Proton

Après avoir acheté la marque Ambassador en Inde, et affiché des vues sur Opel, branche européenne de General Motors, le groupe PSA Peugeot Citroën poursuit son marché. Cette fois-ci, le constructeur français veut s'attaquer au marché malaisien, le troisième marché d'Asie du Sud-Est derrière l'Indonésie et la Thaïlande. Selon une information du quotidien Les Echos, PSA aurait fait une offre pour l'achat du constructeur Proton, en difficulté financière depuis des mois. 

 

«PSA est prêt à investir beaucoup d'argent dans Proton et à construire une nouvelle usine à Tanjung Malim, dans le centre-ouest du pays», a expliqué un proche du dossier au journal malaisien The Star. Selon la presse locale, Proton dispose de deux sites industriels, dont celui de Tanjung Malim. Cette usine, qui produit 150 000 voitures, pourrait être dimensionnée pour permettre à terme de produire jusqu'à un million d'unités. 

 

 

 

L'ensemble de la production serait regroupé dans cette usine avec le transfert de la production de la deuxième usine proche de la capitale Kuala Lumpur. PSA se serait aussi engagé à créer 10 000 emplois dans le pays.

 

L'idée de PSA, à partir de cette usine, est de proposer une gamme de véhicules «low cost» adaptés à la demande de la région. Par ailleurs, le site servirait de plaque tournante pour distribuer des véhicules dans les autres pays d'Asie du Sud-Est, qui représentent une population de plus de 600 millions d'habitants. Dans son plan stratégique Push to Pass, PSA vise un million de véhicule dans la région à l'horizon 2021.  

 

« Nous sommes toujours dans la discussion, nous devrions avoir une réponse au printemps », affirme-t-on chez PSA dans les Echos. 

 

Reste que PSA n'est pas seul en lice pour le rachat de Proton qui, dans les années 90, avait produit des Peugeot. Selon la presse locale, Renault, un temps dans la course, aurait jeté l'éponge. Ce n'est pas le cas du Chinois Geely qui aussi déposé une offre. Toutefois, Geely serait davantage intéressé par la marque de voitures sportives Lotus, qui appartient à Proton depuis 1996. PSA et Geely pourrait donc trouver un terrain d'entente, l'un reprenant Proton et l'autre Lotus.

Partager cet article

Repost0

commentaires