Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 07:24

AUTOMOBILELes immatriculations en hausse de 10,6% en janvier, le diesel chute encore

Le groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) a ainsi livré quelque 47000 voitures neuves le mois dernier, une progression de 9,7%. Photo L'Est républicain
Le groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) a ainsi livré quelque 47000 voitures neuves le mois dernier, une progression de 9,7%. Photo L'Est républicain

     

Le marché automobile français a entamé l’année 2017 sur un bond de 10,6%, aidé par un mois de janvier comportant deux jours ouvrables supplémentaires par rapport à 2016, selon les chiffres officiels diffusés mercredi.

153 000 voitures neuves

Quelque 153 000 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l’Hexagone le mois dernier, a précisé le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) dans un communiqué.

Les deux groupes automobiles français ont bénéficié de cette tendance positive, obtenue dans la foulée d’une année 2016 qui a vu les immatriculations atteindre 2,015 millions d’unités, en hausse de 5,1%.

PSA en hausse de 9,7%, Renault a +12,6%

Le groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) a ainsi livré quelque 47000 voitures neuves le mois dernier, une progression de 9,7%. De son côté, Renault (marque au losange et Dacia) a vu ses immatriculations croître de 12,6% à 36000 unités, selon le CCFA.

De plus, la part des voitures diesel dans les immatriculations de voitures neuves est tombée à 47,9% en France en janvier, retrouvant son niveau de l’an 2000.

Sous la barre symbolique des 50%

Ce passage sous la barre symbolique des 50% a lieu dans la foulée d’une année 2016 lors de laquelle 52,1% des acheteurs ont encore opté pour une voiture particulière au gazole.

Il s’inscrit dans la continuité d’une érosion constatée depuis 2012, quand la part du diesel atteignait encore 73%.

Moteurs truqués et resserrement des normes

Le phénomène a lieu sur fond d’études quant à la nocivité des émissions, de scandale sur les moteurs truqués chez Volkswagen et de resserrement des normes et des taxes, rendant ce carburant moins séduisant pour les petits rouleurs.

En outre, les entreprises pourront à terme déduire 80% de la TVA appliquée sur l’essence, comme c’est le cas actuellement pour le gazole, une mesure qui se fera de façon progressive. Or, c’est surtout grâce aux achats des entreprises - une immatriculation sur deux en France - que le diesel s’est maintenu à un niveau relativement élevé jusqu’ici, les particuliers ayant très majoritairement opté pour des véhicules à essence en 2016, à plus de 60%.

Partager cet article

Repost0

commentaires