Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 09:31

Le Dakar 2017, c’est parti ! Organisateurs et concurrents sont dans les starting-blocks, prêts à en découdre. De la canicule paraguayenne aux très hautes montagnes boliviennes, ça sera viril.

Pour le plateau, on s’attend à une confrontation entre les Peugeot tenantes du titre et les MINI. Stéphane Peterhansel (vainqueur sortant), Sébastien Loeb, Carlos Sainz et Cyril Després se partageront les toutes nouvelles 3008 DKR. Mikko Hirvonen, Nani Roma et les petits nouveaux Yazeed Al Rajhi et Bryce Menzies tenteront de les en empêcher, avec les JCW Rally –également neuves-. Quant à Nasser Al Attiyah et Giniel de Villiers, ils se posent en arbitre, avec leurs Hilux.

 

Le Dakar, c’est aussi les privés. Romain Dumas retrouve sa 2008. Christian Lavieille, lui, aura un Hilux. Les jumeaux Tim et Tom Coronel reprennent leurs buggys à moteur Suzuki. Il n’y aura qu’un seul Duster, attribué à Emiliano Spartano. He Zhitao tentera de faire aussi bien que son mentor Zhou Yong, avec un Hilux. De l’exotisme avec le buggy électrique Acciona. Enfin, le courageux Philippe Croizon sera le premier quadruple amputé sur la ligne de départ. Signalons que les Foton et autres Haval brillent par leur absence. Globalement, avec 83 engagés, on est très loin des années précédentes. Certes, il y a une poignée d’engagés de dernière minute (Robby G.? Guerlain C.? H. Wei?) Mais sûrement pas de quoi atteindre la centaine…

 

Du côté des camions, poussons un cocorico avec le Renault Trucks officiel de Martin van den Brink.

 

En terme de parcours, la nouveauté, c’est le Paraguay, avec ses dunes, ses 40° à l’ombre et ses 100% d’humidité par endroit. Comme chaque année, l’organisateur se vante de « revenir à l’essentiel ». Du 2 au 14 janvier, les autos vont parcourir 8823km, dont 4093km de spécial. La caravane partira d’Asùncion, capitale du Paraguay. Après une mise en jambe, ce sera donc des dunes, ainsi que des rios tumultueux. Puis le parcours grimpe. Pendant une semaine, les concurrents évolueront entre 3600m et 4800m. Les précédentes années, le Dakar s’offrait un petit tour en Bolivie et il retournait aussi sec en Argentine. En 2017, il traversera le pays, jusqu’au fameux lac Titicaca et la capitale du pays, La Paz. Notons que cette année, autos, motos et camions emprunteront tout le temps peu ou prou le même parcours. Comme au rallye des Gazelles, il y aura des épreuves d’orientation, à la boussole, sans GPS. D’après Etienne Lavigne, il devrait y avoir pas mal de casse en Bolivie. Puis ce sera l’Argentine. La troupe redescend et elle enchaine les journées de 700km. Marc Coma reconnait qu’après Cordoba, ça sera pied dedans jusqu’à Buenos Aires.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires