Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 10:28

Voilà une nouvelle qui va réjouir les salariés de l'usine française de Poissy. En effet, PSA a décidé de rapatrier une partie de la production de son modèle 208 là-bas, en lieu et place de Trnava, en Slovaquie. Pour y laisser la place à la Citroën C3.

Peugeot rapatrie une partie de la production des 208 en France : cocorico !

Edit du 25/11/2016 à 18 h00 : ce ne sera pas 100 %, mais un pourcentage fluctuant.

 

Aujourd'hui, la Peugeot 208 est produite en très grande majorité (90 %), dans l'usine Slovaque de Trnava. Seules les versions GTI by Peugeot Sport et les modèles à peinture spécifique granitée sont déjà assemblés en France à Poissy (78).

 

Mais, devant la montée en cadence de la nouvelle Citroën C3, dont la production, elle, ne bougera pas de Trnava, PSA a décidé cette semaine de transférer une partie de la production slovaque de 208 en France. En gros, selon les besoins de Trnava concernant la C3, ce sera entre 15 % et 40 % du volume de la 208 qui sera assuré en France. Nous espérions 100 % mais c'était suite à une imprécision dans les différentes sources. Du coup, les prévisions de production 2017 de l'usine francilienne passent malgré tout de 140 000 exemplaires à 210 000 exemplaires ! Des anciennes C3 jusqu'en février, des DS 3, et donc des 208 en plus grand nombre. De quoi retourner la situation et peut-être faire la nique dès l'année prochaine à sa concurrente la Renault Clio 4, produite à près de 70 % dans l'usine turque de Bursa (tandis que 30 % sortent de l'usine de Flins (78)).

 

Une provenance qui peut avoir son importance, quand on sait l'attachement de certains de nos concitoyens à tout ce qui est "Made in France". Une crainte peut toutefois apparaître quant aux futurs prix de la 208, puisqu'à l'origine, PSA affirmait que produire la 208 en Slovaquie ferait économiser 700 € par voiture... Les 208 tricolores seront-elles à terme 700 € plus chères ? Espérons que non.

 

L'usine PSA de Poissy, dans les Yvelines.
L'usine PSA de Poissy, dans les Yvelines.

C'est en tout cas une bouffée d'oxygène pour l'usine yvelinoise, et ses salariés. L'équipe de nuit dont le sort, d'abord incertain, devait disparaître en 2017 sera au final évidemment maintenue, devant l'immanquable augmentation de la cadence.

Les syndicats,  indiquent que 86 millions d'euros vont être investis dans l'usine pour accueillir à la fois la 208, mais aussi un futur modèle DS, basé sur la plateforme EMP1, celle réservée aux petits modèles et développée avec le partenaire chinois Dongfeng. Et accessoirement, qu'ils se battent pour obtenir encore un modèle supplémentaire à produire pour 2020.

Partager cet article

Repost0

commentaires